« qasida aggwern » (poéme de farine)

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par HANDALA, 25 Octobre 2005.

  1. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    1-nga tablat meddn gan siti licarat.
    2- a wannad yusin aggun iellm f llax.
    3-isggasn ayad nga leàqel f ifrxan.
    4- ad iyi ik mlin a baba mlinax innatenx.
    5-ix ira kra ad dix yizî mlxasen ttarix.
    6- ayyissan mas ur igi lmlk amr winnax
    7-a nufa ddwa n tmadûnt lli yax issaghlen.
    8- aghar ixwla u dbib ix ra iyi sul ismt.
    9-ahan adbib n terzî x Sus llan ukan.
    10-re bbi zayd u ggug i yeclhîyen.
    11- akullu sun igigilen aman.
    12- ad ur afn imhêsaden kra ran.
    13- asmqqar d imurig n tcelhît.
    14-ar asen skaren ddîd a wer ilin.
    15- ayan ihêsadn mad akw tiwit.
    16- rebbi gix ten d umazzal f llin.
    17-nettan ay ran a iyi ed ifk aman.
    18-ixak ifka rebbi ugren kiwan.
    19-ixak ikkes ur ak id irhêm yan.
    20- llah ard n tleàb acku frhâgh.
    21-Ar agh itzayyad rebbi gh tifawt.
    22-aylli s righ a ten gagh nlekmten.
    23-a han ur gi tagudî ix mmutgh
    24-a yak nfel ed leàizz i yeclhiyen.
    25- aynna zrîrix ndemx fellasen.
    26- ur akk nksûd kra ad ax sul inegh.
    27-a nuf ad nit anûd nkecm sers.
    28-a takat d uzzal aggisn illan.
    29-a wallayni dell iggut f llanx
    30-adûfagh nit lbadêl s tît inew.
    31- mamnk rad skrgh at tenghgh
    32-a rebbi ayt alhêbab ixka mmutgh
    33-ar iyi tsllam adax trhêmm.


    Traductuion en francais


    1-Nous sommes un roc, limite le territoire.
    2-Caillou sur mon dessus est signe.
    3-C’étaient des années que nous supplions les jeunes chercheurs.
    4-à me montrer mon père ainsi que ma mère
    5-Si quelqu’un veut me disputer, je lui apprendrai l’histoire.
    6- pour qu’il sache que la terre n’appartienne qu’a nous
    7- Nous avons trouvé le raide de la maladie dont nous souffrons.
    8-Fou !le guérisseur qui désire encore me tromper.
    9-C’est à souss où se trouve le rebouteux.
    10-Que Dieu hausse l’eau dans le barrage des chleuhs.
    11- Pour que les orphelins puissent boire de l’eau.
    12- Ainsi, les jaloux n’atteindront pas leur objectif.
    13- Même la poésie du parler tachelhit.
    14- On la contrarie pour qu’elle n’existe plus.
    15-Oh !le jaloux qu’est ce que tu as gagné.
    16- j’ai élu Dieu comme veilleur sur la source.
    17- C’est lui qui m’offrira de l’eau.
    18- Si Dieu te donne du bien, il est le suprême.
    19- S’il te dépouille, personne n’aura pitié de toi.
    20- Par Dieu, je jouerai parce que je suis heureux.
    21- Dieu nous comble de lumière.
    22- J’ai atteint mon objectif.
    23-je ne serai pas triste, si je meure.
    24- Nous avons légué la gloire aux chleuhs.
    25- Je poétise sur des choses que j’ai vues.
    26- Nous n’avons plus peur que quelqu’un nous tue.
    27- Nous sommes entrés dans la fonderie.
    28- C’est le feu et le fer qui s’y trouvent
    29- Mais nous avons assez subi l’avilissement.
    30- Je regarde l’injustice de mes propres yeux
    31- Comme pourrais – je l’accepter
    32- Eh !chers amis si je meurs.
    33- Priez pour le repos de mon âme.


    Le poéte :Mohamed Albensir (Damsiri)
     

Partager cette page