«Le Manuel de l'élève en EPS» : Une première au Maroc

Discussion dans 'Info du monde' créé par kochlok03, 8 Octobre 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Maintenant, l¹élève du lycée Hassan Bnou Tabit à Marrakech, vient au cours d¹EPS avec son manuel d¹EP.

    À Marrakech le lycée Hassan Bnou Tabit (Délégation Marrakech Menara) a connu et pour la première fois au Maroc une initiative à encourager, l¹élaboration d¹«un manuel de l¹éducation physique et sportive : Apprendre ou jouer ? Paradoxe complémentaireŠ»
    Destiné à l¹élève dans sa deuxième édition, ce manuel a été rédigé par le collectif pédagogique de l¹établissement constitué de quatre professeurs du second cycle, et un professeur agrégé.
    C¹est une première au Maroc, car en éducation physique et sportive et jusqu¹en avril 2007, il n¹y a aucun programme ministériel, à l¹exception d¹orientations pédagogiques plus ou moins vagues, ce qui représente en même temps une richesse et un handicap pour cette matière.
    Ce dilemme peut se justifier comme suit : la liberté pour tout groupe pédagogique d¹un établissement d¹élaborer le contenu qu¹il juge adéquat aux spécificités de ses élèves. Mais aussi un handicap dans le sens où les écarts peuvent être énormes par rapport aux orientations ministérielles.
    Ce manuel de l¹élève en éducation physique et sportive, vient combler ce vide et rapprocher les écarts, en unifiant les contenus et représente pour l¹élève un miroir individuel où sont transcris les informations propres aux apprenants, leurs suivis durant toute l¹année scolaire, et surtout le contenu enseigné en éducation physique et sportive.
    On a su de source sûr, après le bilan d¹une année, que cette initiative à connu un impact positive chez tout les professeurs de la région, allant même jusqu¹à proposer un partenariat avec le lycée Hassan Bnou Tabit pour le diffuser dans leurs établissements (ex : Lycée Med V, Collège Ibn El Benna..).
    On ne peut qu¹applaudir cette initiative qui ne peut que prouver encore une fois les compétences des cadres enseignants dans nos établissements scolaires, qui n¹ont besoin que d¹un encouragement de la part des services administratifs (Délégation, Académie...) pour continuer à produire pour le bien de l¹élève marocain.



    albayane
     

Partager cette page