À Rabat, la presse face à la justice

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 8 Février 2006.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Maroc . Nouveaux procès en diffamation contre deux journaux.

    Intense semaine judiciaire pour la presse marocaine. En deux jours, deux journaux ont dû affronter la justice pour « diffamation » ou « diffusion de fausses nouvelles ». Aujourd’hui, c’était le procès en appel de l’hebdomadaire Tel Quel, condamné en octobre dernier à 915 euros d’amende et 82 300 euros de dommages et intérêts pour « diffamation » à l’encontre de la présidente d’une association d’aide à l’enfance. Une peine exceptionnellement lourde : les autres journaux ayant publié la même information, effectivement fausse, ont écopé de pénalités inférieures à 10 000 euros.

    Pour Reporters sans frontières, cette différence de traitement s’explique par « la volonté du pouvoir de faire taire ce journal » à tonalité critique. En octobre dernier RSF constatait qu’en deux affaires « la justice marocaine a condamné l’hebdomadaire à des amendes et dommages et intérêts cumulés de 177 000 euros ! ». Le procès contre le journal Al Ayam, qui s’est ouvert hier après avoir été ajourné en décembre, est encore plus emblématique de l’étroitesse de la marge de manoeuvre, dans un pays où l’emprisonnement pour délit de presse existe encore, et où parler de la famille royale reste tabou. Nouredine Mitah, directeur de l’hebdomadaire, et Meriem Moukrim, auteur d’un article sur l’histoire des harems royaux de Mohamed V à Hassan II (1961-1999), risquent entre un mois et un an de prison et jusqu’à 9 000 euros d’amende chacun, et 300 000 pour le journal. Ils sont accusés de « diffusion de fausses informations » et de « publication de photos de la famille royale sans autorisation ». Pour éviter la confrontation, Al Ayam avait pourtant pris soin de préciser que le nouveau roi Mohamed VI avait « décidé de rompre avec l’ère du harem ». Une précaution qui n’a visiblement pas suffi.


    C. B.

    L'Humanité
    http://www.humanite.fr/journal/2006-02-07/2006-02-07-823506

    _________________________________________________

    propose par aghilasse
     
  2. MATAPAYOS

    MATAPAYOS Citoyen

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    38
    Re : À Rabat, la presse face à la justice

    fel 7a9i9a ana kayejini dak telquel jounal wa3er mais parfois il critik seulement pour kritiiker , comme ici en europe celui qui crtique a tjs raison ,dik el mera bda kayegoul : sahara ma t sahara wach shera fiha le3b , iwa lah yehdi makhle9, chwiya de zeyar we el 3essa labda menhoum
     

Partager cette page