Étude: Le Cactus, un arbuste 'magique' à valoriser

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 20 Octobre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Fès - Le cactus ou figue de barbarie est un arbuste "magique" qui mérite d'être valorisé sur les plans nutritionnel, alimentaire, thérapeutique et industriel, indique une étude présentée samedi 18 octobre lors d'un colloque à Fès.

    [​IMG]

    Selon cette étude réalisée par des équipes de recherche de l'Université Cadi Ayyad (Marrakech) et de l'Université Joseph Fourrier en France, la culture du cactus nécessite peu d'eau et s'adapte sans problèmes à un climat aride ou semi aride.

    Au Maroc, le cactus constitue une biomasse intéressante et abondante et sa culture présente des intérêts socio-économiques certains pour le pays en général et pour les agriculteurs en particulier pour un développement intégré et durable, note l'étude,

    selon laquelle le cactus, connu par sa richesse en eau (90 pc) et sa matière sèche (10 pc), est riche en cellulose et en minéraux.

    D'après ces groupes de recherche, très peu d'études ont été effectuées sur le cactus en général.

    Les Mexicains s'intéressent essentiellement à la valorisation alimentaire du cactus (napolitos), des équipes asiatiques s'intéressent à la valorisation thérapeutique et d'autres à la caractérisation chimique de certaines substances (acides organiques, composés phénoliques...)

    Selon l'étude, l'importance économique de la culture réside dans les fruits de la figue de barbarie dont la valeur nutritive est comparable à celle des pommes, des abricots et des oranges,

    ce qui ne peut en aucun cas, précisent les chercheurs, discriminer et négliger les bienfaits des autres parties de cet arbre magique.

    C'est ainsi que les cladodes (raquettes) sont utilisées pour l'alimentation du bétail, le traitement des diabètes non dépendants de l'insuline,

    la réduction du taux de cholestérol total dans le sang et elles ont une grande application dans le domaine cosmétique, souligne l'étude.

    Au Mexique, note l'étude, les jeunes cladodes tendres sont utilisées quotidiennement dans l'alimentation humaine.

    Au Maroc, où l'on trouve plusieurs espèces de cactus dont on ne connaît ni la classification botanique ni les marqueurs chimiques, soulignent les chercheurs, la culture du cactus est un sujet porteur pour l'industrie alimentaire, cosmétique et pharmaceutique du pays.

    Cette étude, présentée lors de la deuxième journée du colloque organisée à Fès à l'occasion du 25ème anniversaire du programme de coopération interuniversitaire franco-marocain (Volubilis), a remporté le 3ème prix du Programme des Actions Intégrées.

    Ce programme est financé par le ministère français des affaires étrangères, le ministère marocain de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, l'Université Mohammed V-Souissi et l'Université du Maine.





    Source : emarrakech.info

     

Partager cette page