ça n'arrive que chez nous !

Discussion dans 'Discussion générale' créé par moamao, 29 Novembre 2006.

  1. moamao

    moamao am3doure

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Le Directeur d'un établissement public a affiché, trois jour avant l'aid, une note d'information au personnel, les invitant à faire le pont (lundi, la veille de l'aid) et se présenter au travail le deuxième jours de l'aid (le mercredi).
    Le personnel ayant quitté le bureau avant que le dit Directeur ne soit averti de sa grave erreur et changer sa décision s'est absenté le lundi et s'est présenté le mercredi et il a été obligé de faire une demande de congé (d'une journée déjà consommée) pour que la journée du lundi soit déduite de son congé.
    Une fois le ministre averti, il a fallu trouver un bouc émissaire. Chose facile, le chef de service qui n'a exécuté que les ordres et ne s'est chargé que de l'impression de la dite note à été invité de quitter son poste. Et pourtant, c'est un élément apprécié par l'ensemble du personnel et qui ne mérite que des encouragements, vu son dévouement à son travail.


    A un moment donné, je me suis demandé si je suis vraiment au Maroc. Mais, je me suis vite rappelé que c'est l'idée qui venait d'ailleurs.
     
  2. FoX

    FoX حديدان آل نهيان Membre du personnel

    J'aime reçus:
    164
    Points:
    63
    Re : ça n'arrive que chez nous !

    la 7awla wa la 9owwata illa billah
    renvoyer quelqu'un pour une erreur qui n'est même pas la sienne c'est de l'injustice pure et totale ! tant qu'elle règne au moins lui donner un avertissement ou un blâme mais aller jusqu'au licenciement pour avoir fait une photocopie d'un ordre n'émanant pas de lui, elle a atteint son paroxysme :s
    je pense que laisser faire ces pratiques c'est laisser la porte ouverte à tout genre d'abus, j'espère que la personne en question a le pouvoir d'avoir recours à l'inspecteur de travail, syndicat ou autre ... je sais pas si Diwane lmadilim existe toujours, s'il traite de ces litiges et s'il est efficace (et c'est ce qui est le plus important)
     
  3. moamao

    moamao am3doure

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : ça n'arrive que chez nous !

    La personne n'a pas été renvoyée, mais on lui a demandée de quitter le poste, c'est à dire , elle n'aura plus d' indemnités de chef de service ( à peu près 5000 dhs).
    Les syndicats sensés la défendre sont incapables de contrarier l'administration , sauf s'ils renoncent aux privilèges qui leur sont octroyés.
    koulchi mchri , et les matchs sont vendus.
    A titre d'exemple, le représentant d'un bureau syndical, qui n'a jamais remis les pieds dans l'administration depuis des années, et d'un niveau scolaire bas, a été promu de l'échelle 4 à l'échelle 11 d'un seul coup. Et même si, le ministère des finances n'a pas encore validé le dossier. Notre bonhomme a déjà perçu son rappel et perçoit le complément de son salaire moyennant une réquisition signée par monsieur le Directeur.
    Alors a wald bladi, comment voulez vous que cette personne se chargera de la défense des intérêts des autres ???
     
  4. FoX

    FoX حديدان آل نهيان Membre du personnel

    J'aime reçus:
    164
    Points:
    63
    Re : ça n'arrive que chez nous !

    je vois, le directeur qui essaie par tous les moyens de gâter le représentant syndical pour qu'il soit tranquil de ce côté ... une sorte de corruption ... notre fameux mal nécessaire je dirais.

    oui c'est clair, vu comment il est priviligié ça serait étonnant, de le voir défendre les droits des autres !

    ça donne vraiment pas envie de travailler dans un environnement aussi malsain où les mieux primés ne sont pas les plus compétents mais plutôt ceux qui font les beaux yeux à leurs directeurs ... Agaçant !
     
  5. moamao

    moamao am3doure

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : ça n'arrive que chez nous !

    Ce qui est marrant, c'est que le Directeur n'a été parachuté ( il vit à l'étranger) que dernièrement, et pourtant, il s'est vite adapté à ce système pourri.
     

Partager cette page