اليازغي والراضي يستقيلان

Discussion dans 'Info du bled' créé par mellaite, 3 Décembre 2007.

  1. mellaite

    mellaite Visiteur

    J'aime reçus:
    86
    Points:
    0
    يوم تاريخي في حياة الاشتراكيين المغاربة
    قدم محمد اليازغي، الكاتب الأول لحزب "الاتحاد الاشتراكي للقوات الشعبية" المغربي ونائبه عبد الواحد الراضي، استقالتهما من منصبهما في الحزب. وجاءت استقالة المسؤولان اللذان يشغلان على التوالي وزير دولة بدون حقيبة ووزير العدل، في حكومة عباس الفاسي، بعد المهلة التي حددها المكتب السياسي في اجتماع عاصف ليلة السبت الماضي بمقر الحزب في حي الرياض بالرباط، وأعطى مهلة تنتهي يوم الثلاثاء، وخير القياديين في الحزب بين الاستقالة أو الإقالة.


    وقال اليازغي في رسالة وجهها إلى المكتب السياسي إنه قرر مغادرة موقعه ككاتب أول للحزب وتجميد نشاطه بالمكتب السياسي إلى حين انعقاد المجلس الوطني للحزب، وأضاف أن القرار جاء حرصا "منه على وحدة الحزب".

    وفي علاقة بالاستقالة، قال عبد الرفيع الجواهري، عضو المكتب السياسي للحزب، إنه سبق أن حذر الكاتب الأول للحزب من مغبة المشاركة في الحكومة والمغامرة برصيده النضالي وتسلم وزارة بدون حقيبة، وأضاف في عمود له بجريدة "الأحداث المغربية" لقد سحبت الثقة من اليازغي ولم تنفع ممانعته أمام الأغلبية"، وأكد أن "استقالة اليازغي سياسية".
    gمن الحكومة لأنهما لم يعودا يمثلان الحزب.

    كما ستطرح استقالاتهما مشاكل للأعضاء الحكوميين الثلاث الذين يمثلون الحزب في الحكومة وهم جمال أغماني وزير الشغل والشامي أحمد وزير التجارة والصناعة والتكنولوجيا الحديثة، بالإضافة إلى محمد عامر، الوزير المنتدب لدى الوزير الأول، المكلف بالجالية المغربية المقيمة بالخارج.

    وفي علاقة بالحزب، سيوكل تسيير شؤون حزب المهدي بنبركة إلى قيادة جماعية، وقد عين الاتحادي والوزير السابق لحبيب المالكي ناطقا رسميا باسم الحزب إلى حين المؤتمر الاستثنائي الذي لم يحدد بعد.

    وكان الحزب، رغم مشاركته في الحكومة، قد أعلن عن معارضته لبعض مشاريع قانون المالية، كما تحدث في وقت سابق عن مساندته النقدية للحكومة

    autre article:
    http://arabe.menara.ma/includArNx/detail.asp?article_id=2523&Lmodule=palestine
     
  2. aminechaoui

    aminechaoui Bannis

    J'aime reçus:
    54
    Points:
    0
    politique politicienne
     
  3. FoX

    FoX حديدان آل نهيان Membre du personnel

    J'aime reçus:
    164
    Points:
    63
    lol o 3lach gha yb9a lyazghi ka y7re9 f rasso o lkholsa ka tji8 tta l bab ddar wakha yb9a na3ess ?

    7irssane 3ala wa7dat l7izb ?! tssss, il cherche à faire de son départ celui d'un héros... ils lui ont demandé de choisir entre le parti et le ministère ... il a choisi le poste le plus juteux

    wayli, je suis pas tès sûr, à partir du moment qu'on est ministre saaafi on se doit de parler au nom du peuple dans sa totalité et on ne représente plus officiellement un groupe politique ! :confused: 8adchi 3al war9 ze3ma ...
     
  4. benguerir

    benguerir Accro

    J'aime reçus:
    148
    Points:
    63
    JE CONFIRME
     
  5. samir0026

    samir0026 Visiteur

    J'aime reçus:
    5
    Points:
    0
    alah i9lab
     
  6. hakam1

    hakam1 Citoyen

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    38
    iwa hadok krouch lahram b 2 wach lyazghi makaya3raf hatta yahdar ichad hizb gaddo gaddach hoi li kan kayakjhla3 al; makhzane ch'hal hadi o dab walla bhalo bhal al haraka cha3bia li dial al makhzane walla ila chawah al hizb o raddo l wahd al wahd al hala mozria tahani l al jawahiri
     
  7. hakam1

    hakam1 Citoyen

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    38
    no isti9ala bassah tkon machi isti9ala warh jarraw 3lih bhalli kayjarriw 3la chi daynassour
     
  8. taoufik236

    taoufik236 maydom 7al

    J'aime reçus:
    82
    Points:
    48
    sa7bi hta ntbw9o w chre7 li hadshi ...w goli chkon hado ca va ?
    kayen chi ztla wla net9dda ?
     
  9. hakam1

    hakam1 Citoyen

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    38
    kayn ghir asabssi iloa habiti walakin ntaya ghadi idarrak f hal9ak rah fih taba maiznae
     
  10. vanlee

    vanlee Abou Mouataz

    J'aime reçus:
    118
    Points:
    0
    l3o9ba l7okoma kamla tfarkat [36h]
     
  11. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Sommé de démissionner, Mohamed Elyazghi décidera mardi

    [​IMG]

    Une réunion assez orageuse que celle qu'a tenue, samedi et à titre extraordinaire, le bureau politique de l'USFP. Mohamed Elyazghi, quand il est venu présider cette réunion, qui a démarré à 16 heures, ne se doutait pas que les siens, en majorité, avaient décidé de demander son éviction du poste de premier secrétaire ainsi que celle de son adjoint, Abdelouahed Radi.

    Selon des membres, qui ont assisté à ladite réunion, c'est Taïeb Mounchid qui ouvre les hostilités avec un exposé sur le déroulement des dernières élections et des concertations pour la constitution du gouvernement et qui impute la responsabilité au premier secrétaire pour avoir "monopolisé" la prise de décision.


    Mohamed Guessouss, longtemps absent des réunions du BP de l'USFP pour maladie, prend la parole et verse dans le même sens. Unanimes, les membres de la hiérarchie socialiste demandent la démission de Mohamed Elyazghi et Abdelouahed Radi. Pour eux, y compris l'ex-garde rapprochée du chef de file de l'USFP et les fidèles du PSD, c'est une manière de donner un signal fort pour le changement au sein d'un parti qui traverse une zone de sérieuses turbulences depuis le septième congrès.

    "Nous avons demandé à ce que ce départ des deux premiers responsables se fasse de manière sereine sous forme d'une démission", confirme un membre du BP qui a requis l'anonymat. Mohamed Elyazghi ne veut rien entendre et entre dans un vif échange avec les membres de la direction. Pour sa défense, il évoque des "règlements de comptes" et demande à en référer au Conseil national, le législatif du parti. La réunion, dans un climat surchauffé, est suspendue à la demande de Abdelouahed Radi. Le titulaire du portefeuille de la Justice en a profité pour un aparté avec M. Elyazghi espérant amener ce dernier à se soumettre à la volonté des siens.

    Il va même jusqu'à lui proposer de démissionner ensemble. La réunion reprend pour ne se terminer que passées les 22 heures. Le premier secrétaire campe sur sa position et finit par céder en demandant aux siens de lui laisser un délai pour se décider. "Nous avons accepté de laisser au premier secrétaire un délai qui court jusqu'au mardi prochain pour prendre une décision, mais nous ne voyons pas d'autre alternative", confirme un membre du BP qui ajoute que Abdelouahed Radi aurait accepté de démissionner.

    La décision finale, explique la même source, sera connue lors de la prochaine réunion ordinaire de la direction socialiste, mardi, et prendrait la forme d'un communiqué commun des deux premiers responsables annonçant leur retrait. Car, selon plusieurs sources, c'est cette réunion qui sera dédiée à une redistribution des tâches au sein du BP comme le permet le règlement intérieur pour gérer une phase transitoire avant la tenue d'un congrès national. Avec quel scénario ? Selon des sources au sein du BP, il est d'abord question d'une direction collégiale qui laisserait de côté, pour le moment, les postes de premier secrétaire et de premier secrétaire adjoint.

    A la place, les décisions seraient prises de manière collégiale avec la désignation d'un coordinateur. Reste une autre question relative au congrès national et qui divise encore les membres de la hiérarchie socialiste : congrès extraordinaire ou congrès ordinaire. "A mon avis, une situation exceptionnelle appelle un congrès extraordinaire", explique Abderrafii Jawahiri, membre du BP. Son avis n'est pas partagé par d'autres membres de la direction socialiste qui estime qu'il fallait attendre le huitième congrès national surtout que ce dernier devrait avoir lieu le printemps 2008 comme convenu lors du précédent rendez-vous.

    Contacté par "Le Matin" pour connaître sa version des faits, Mohamed Elyazghi a raccroché au moment où il a pris connaissance de l'identité de son interlocuteur.
    Selon des sources socialistes, l'éviction de Mohamed Elyazghi et de son adjoint se préparait "en douce" depuis plusieurs semaines. Un déplacement à l'étranger du premier aurait facilité les choses à ses détracteurs qui auraient enfin pu convaincre les quelques rares récalcitrants et dont les membres du BP issus de l'ex-PSD (Parti socialiste démocrate). Le même samedi, juste avant la réunion du BP, le premier secrétaire de l'USFP a subi les foudres de la section féminine de son parti pour la manière, jugée "inéquitable et unilatérale" dont il avait géré les candidatures de la liste nationale .


    Le BP anticipe
    La commission d'évaluation des dernières élections législatives n'a toujours pas bouclé son rapport qui devait l'être fin novembre comme prévu initialement.

    Selon des membres de cette commission, la première mouture de ce rapport est accablante pour la direction de l'USFP, accusée d'avoir mal négocié le tournant de l'avant et de l'après-7 septembre. "Finalement, c'est un rapport qui devient sans grande importance du moment que le bureau politique est passé à l'acte aussi bien pour l'évaluation que pour la décision qui s'imposait", commente un membre de cette commission d'évaluation dont le travail est coordonné par Abdelkader Bayna.

    Par Mohammed Boudarham | LE MATIN
     
  12. atlas_maroc

    atlas_maroc Accro

    J'aime reçus:
    67
    Points:
    48
    had lyazghi mamennouch o chakhssiya dyalo d3ifa o ma3andouch al 7iss asiyassi mais erradi rajol siyasi bi ma3na al kalima

    mais had al isti9ala zwina, car li kemmel 70ans yemchi yert7a o ykhalli les jeunes ykemlo.

    o ma3art 3awtani
     
  13. LeRouge

    LeRouge Citoyen

    J'aime reçus:
    62
    Points:
    28
    "Moul sac à dos" a choisi le "sac à dos" et le mégo qui va avec au lieu de se casser la tête avec le parti :)
     
  14. lmmema

    lmmema bestjob... bestlife

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    al ittihadi dyal had lwa9t tayantabe9 3lih ,rah rahe ol9wte mourahe?????????????
     

Partager cette page