بنك المغرب يقرر الابقاء على سعر الفائدة الرئيسي في 25ر3 في المائة

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 1 Octobre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    الرباط -01-10-2009 - قرر مجلس بنك المغرب الذي عقد اجتماعه الفصلي اليوم الخميس الابقاء على سعر الفائدة الرئيسي في 25 ر3 في المائة

    واشار بنك المغرب الى ان هذا القرار اتخذ في " سياق يتسم بتوجه المخاطر على استقرار الاسعار نحو الانخفاض اضافة الى انسجام توقعات التضخم مع هدف استقرار الاسعار" .



    Bank Al-Maghrib maintient son taux directeur et revoit à la baisse ses prévisions d'inflation

    Rabat - Le Conseil de Bank Al Maghrib, qui a tenu jeudi à Rabat sa réunion trimestrielle, a décidé de maintenir inchangé le taux directeur de la Banque à 3,25 pc et de revoir à la baisse la prévision de l'inflation, à l'horizon du 4-ème trimestre 2010, qui est passée à 2 pc au lieu de 2,6 pc annoncé en juin dernier.

    Le maintien du taux directeur a été décidé dans "un contexte caractérisé par une orientation à la baisse des risques sur la stabilité des prix et une prévision de l'inflation en ligne avec l'objectif de stabilité des prix", précise l'Institut d'émission dans un communiqué rendu public à l'issue de la réunion du Conseil de la Banque, qui a examiné l'évolution récente de la situation économique, monétaire et financière, ainsi que les prévisions d'inflation établies par les services de la Banque à l'horizon du 4-ème trimestre 2010.

    Le Conseil, qui a décidé également de réduire le taux de la réserve monétaire à 8 pc à compter du 1er octobre, note que l'inflation, en glissement annuel, s'est en effet établie à -1 pc en juillet et à -0,9 pc en juin. En août, elle est ressortie à 0 pc consécutivement à l'augmentation des prix de certains produits alimentaires frais.

    Cette tendance est confirmée par l'évolution de l'inflation sous-jacente qui s'est maintenue autour de -0,6 pc depuis juin dernier, souligne la Banque centrale, ajoutant que "malgré certains signes de reprise, qui restent toutefois mitigés, et la poursuite de la normalisation des marchés des capitaux, l'activité au plan international reste atone. L'output gap de nos principaux partenaires devrait, en effet, rester négatif au cours des prochains trimestres et affecter les performances de l'économie nationale à travers les canaux des exportations des biens et services et des transferts".

    Dans ce contexte, ajoute la même source, la croissance des activités non agricoles demeurerait en deçà de son potentiel. L'output gap non agricole, plus pertinent pour l'évaluation des risques inflationnistes, devrait, en effet, rester négatif au cours des prochains trimestres.

    La Banque centrale estime, toutefois, que la croissance globale, pour l'année en cours, devrait se situer entre 5 pc et 6 pc, soit un rythme proche de celui atteint en 2008, en raison de la bonne performance des activités agricoles.

    Pour sa part, l'analyse des conditions monétaires montre la poursuite du ralentissement de la création monétaire avec une hausse annuelle de l'agrégat M3 limitée à 6,4 pc en août, après 6,8 pc en juillet et 8,3 pc au cours du 2-ème trimestre, note Bank Al-Maghrib, ajoutant que le crédit, bien qu'en décélération depuis le 3-ème trimestre 2008, demeure, cependant, relativement dynamique avec une hausse de 14,5 pc en août contre 16,6 pc en juillet et 18,3 pc au 1-er semestre 2009.

    Sur cette base, la prévision de l'inflation à l'horizon de prévision, soit le 4-ème trimestre 2010, a été revue à la baisse en comparaison avec les prévisions publiées dans le Rapport sur la politique monétaire de juin 2009, revenant de 2,6 pc à environ 2 pc.

    Bank Al-Maghrib précise qu'en raison de la baisse des prix et de l'atonie de la demande au niveau international, l'inflation devrait atteindre un point bas en 2009, ce qui se traduit par une révision à la baisse plus sensible en moyenne sur l'horizon de prévision, soit 1,1 pc au lieu de 2,4 pc. Concernant l'inflation sous-jacente, elle devrait être négative en 2009 et demeurer inférieure à 2 pc au terme de l'horizon de prévision.

    Selon l'Institut d'émission, les risques au plan des perspectives d'inflation sont globalement orientés à la baisse au cours des prochains trimestres. Les différents facteurs de risque continuent d'indiquer une modération sensible des pressions inflationnistes, en raison notamment du niveau bas des prix des matières premières et de l'inflation à l'échelle internationale et du reflux des pressions émanant de la demande, particulièrement extérieure. La volatilité des prix sur les marchés internationaux des produits de base, en particulier du pétrole, est toutefois une source d'incertitude.

    Notant l'ampleur et le caractère durable du besoin de liquidité sur le marché monétaire et compte tenu des prévisions d'évolution des facteurs de liquidité, le Conseil a également décidé de réduire le taux de la réserve monétaire de 2 points de pourcentage, pour le ramener à 8 pc à compter du 1er octobre 2009.





    http://www.map.ma/fr/sections/economie/bank_al-maghrib_main/view

     

Partager cette page