تجمع وطني احتجاجي للمهندسين المغاربة في الرباط

Discussion dans 'Faits divers' créé par @@@, 9 Décembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    ينظم "الاتحاد الوطني للمهندسين المغاربة" تجمعا وطنيا بالرباط، السبت المقبل، احتجاجا على "تدهور الأوضاع المادية والمهنية للمهندسين المغاربة".




    وينظم الاجتماع بقاعة الندوات بالمدرسة الوطنية للصناعة المعدنية.

    وأفاد بلاغ للاتحاد الوطني للمهندسين المغاربة، توصلت "المغربية"، بنسخة منه، أن "هذا الملتقى الهندسي الحاشد يأتي تنفيذا لمقررات الدورة السادسة والأربعين للجنة الإدارية للاتحاد، واحتجاجا على تدهور الأوضاع المادية والمهنية للمهندسين المغاربة".

    وأضاف البلاغ أن انعقاد هذا الملتقى تتويج لسلسلة من التجمعات الجهوية الاحتجاجية، عقدها المكتب الوطني للاتحاد، بكل من الرباط، وطنجة، ومكناس، ومراكش، ووجدة، والدارالبيضاء، والعيون، مشيرا إلى أن "هذه التجمعات نظمت بعد مرور سنة على وضع المذكرة المطلبية للمهندسين المغاربة لدى مصالح الوزير الأول، دون استجابة حقيقية لها، رغم عدالة ومصداقية مطالبها، التي تتجلى في تحسين جودة التكوين الهندسي بالمغرب، وتنظيم المهنة الهندسية، وتحسين الأوضاع المادية والمهنية للمهندسين، التي ما فتئت تتدهور، وتنعكس سلبا على المساهمة الفاعلة للمهندس المغربي، في أداء دوره الطلائعي لتحقيق التنمية المنشودة للوطن".

    وكان مصدر مسؤول بالاتحاد أكد، في تصريح سابق لـ"المغربية"، أن المرسوم المنظم لفئة المهندسين بمثابة قانون أساسي، لم يشهد أي تحسن لوضعية المهندسين منذ 1985، مشيرا إلى أن المهندسين هم الفئة الأكثر تضررا، مقارنة مع فئات قريبة منها.

    وأوضح عبد الله السعيدي، رئيس الاتحاد الوطني للمهندسين المغاربة، في التصريح ذاته، أن هدف الاحتجاج هو "تحسيس الحكومة بوضعية المهندس، من أجل تحسين أوضاعه".

    ولم يستبعد السعيدي لجوء الاتحاد إلى "خوض إضراب وطني، بعد التجمع الاحتجاجي الكبير، السبت المقبل



    http://www.almaghribia.ma/Paper/Article.asp?idr=7&idrs=7&id=98222
     
  2. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Meeting de l'UNIM samedi prochain à Rabat : Les ingénieurs sur le sentier de la guerr

    Les ingénieurs des secteurs public et privé organisent samedi 12 décembre, à partir de 15h, un meeting à l'Ecole nationale de l'industrie minérale à Rabat, pour protester contre le mutisme du gouvernement à l'égard de leurs revendications. C'est ce que souligné un communiqué du bureau national de l'Union nationale des ingénieurs marocains (UNIM) daté du 4 décembre.
    Pour Ahmed Saaidi, président de l'UNIM, cette action de protestation s'inscrit dans le programme d'actions établi par la commission administrative réunie le 26 septembre dernier et consacrée à l'examen et à l'évolution du dialogue social.
    C'est aussi l'occasion pour les ingénieurs d'exprimer, a-t-il ajouté, leur mécontentement et surprise à l'encontre du gouvernement qui persiste à ignorer et sous-estimer leurs revendications. Une attitude incompréhensible et injustifiée du fait que lors des rencontres avec les responsables des départements du Transport, de l'Habitat et de la Modernisation des secteurs publics, ces derniers ont reconnu la légitimité de nos revendications.
    Comme indiqué dans le communiqué, lesdites revendications portent sur l'amélioration de leur situation matérielle et professionnelle qui ne cesse de se dégrader, l'instauration d'une formation continue, la démocratisation de la désignation aux postes de responsabilité par le biais du mérite, l'amélioration des conditions du collectif à travers les mutuelles et les œuvres sociales et la révision du système des retraites. D'autant plus que la corporation est toujours régie par un statut obsolète et une promotion interne bloquée. Et de préciser que même le métier d'ingénieur risque d'être dévalorisé par une formation de mauvais aloi (programme de 10 mille ingénieurs/an) et l'absence d'une législation organisant l'exercice du métier dans le secteur privé.
    A défaut de réaction, l'UNIM condamne les atermoiements du gouvernement à ouvrir un dialogue sérieux et responsable avec son bureau national sur le cahier revendicatif des ingénieurs déposé il y a un an, environ, au cabinet du Premier ministre, précise le communiqué.
    Tout en appelant le gouvernement à répondre favorablement aux doléances des ingénieurs, l'UNIM souligne, via son communiqué, qu'elle est décidée à poursuivre sa lutte jusqu'à l'aboutissement de son cahier revendicatif.
    A rappeler que les ingénieurs de l'UNIM qui ne sont pas à leur première action de protestation, avaient organisé des meetings régionaux et porté le brassard sur les lieux de travail durant la journée du 11 novembre 2009.







    Source : libe.ma
     
  3. fares3650

    fares3650 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Enfin , Enfin et Enfin,

    Car il ne faut pas déconner, la plupart des ingénieurs sont
    à l'étranger,

    on ne peut dire "Tant pis" pour 2 choses :

    1) Manque de compétence et de créativité = = Du coup on fait appelle à des entreprises
    Françaises qui ont des ingénieurs issus du Maroc, et l'entreprise empoche l'argent).

    2) Pour qu'un étudiant passe à la Fac ou à un niveau Bac + 5, ça demande à l'état
    beaucoup beaucoup d'argent, ça se chiffre en 200 000 dhs rien qu'au Bac,
    et si l'ingénieur quitte le pays, bein je vous laisse me dire c'est qui le Winner et
    c'est qui le perdant dans ce cas là.


    Tous le Monde doit partir même les étudiants.
     

Partager cette page