تشيلسي يفاجيء ليفربول ويقطع شوطا كبيرا نحو المربع الذهبي لدوري الأبطال

Discussion dans 'Uefa competitions' créé par oisis73, 9 Avril 2009.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    تشيلسي يفاجيء ليفربول ويقطع شوطا كبيرا نحو المربع الذهبي لدوري الأبطال

    قطع فريق تشيلسي الإنجليزي شوطا كبيرا نحو التأهل إلى الدور قبل النهائي لبطولة دوري أبطال أوروبا لكرة القدم بعد أن تغلب على مضيفه ليفربول 3/1 على ملعب "أنفيلد" اليوم الأربعاء في ذهاب دور الثمانية للبطولة.

    وتقدم المهاجم الأسباني فرناندو توريس بهدف لليفربول في الدقيقة السادسة ولكن كان تشيلسي هو الطرف الأفضل بعد ذلك ونجح في تسجيل ثلاثة أهداف حملا اثنان منها توقيع المدافع الصربي الدولي برانسلاف ايفانوفيتش قبل أن يضيف المهاجم الإيفواري ديديه دروجبا الهدف الثالث للفريق.

    ويحتاج ليفربول ، حامل لقب البطولة خمس مرات ، إلى تقديم أداء مذهل وتحقيق نتيجة كبيرة في مباراة الإياب التي تقام على ملعب "ستامفورد بريدج" إذا أراد مواصلة مشواره بالبطولة.

    والتقى الفريقان في دوري الأبطال للموسم الخامس على التوالي ، حيث فاز ليفربول عام 2005 (في طريقه لإحراز اللقب) وكذلك عام 2007 قبل أن يثأر منه تشيلسي في الموسم الماضي.

    ودخل ليفربول المباراة بعد أن حقق الفوز في خمس مباريات متتالية على مستوى جميع البطولات ، وبدا أن الليلة ستشهد انتصارا جديدا للفريق على المستوى الأوروبي عقب تقدمه بالهدف المبكر الذي سجله توريس بعد أن فشل دفاع تشيلسي في تشتيت الكرة لتصل إلى ديرك كاوت الذي مررها إلى الأسباني الفارو اربيلوا الذي مررها بدوره لمواطنه توريس لينجح الأخير في هز شباك بيتر تشيك حارس تشيلسي.

    واستعاد تشيلسي توازنه سريعا عندما تباطأ فابيو اوريليو في إبعاد الكرة لينفرد دروجبا بمرمى خوسيه مانويل ريينا ولكن الحارس الأسباني تعامل معه جيدا.

    وأضاع دروجبا فرصة أكثر خطورة بعدما سدد بقدمه اليسرى فوق العارضة وهو على بعد يارادات من المرمى .

    وتسبب دروجبا في إزعاج شديد لجيمي كاراجر في الوقت الذي تفوق فيه لاعب خط الوسط الغاني مايكا ايسيان على قائد ليفربول ستيفن جيرارد.

    وفي الدقيقة 38 أتت هجمات تشيلسي ثمارها عندما ارتقى ايفانوفيتش برأسه للضربة الركنية التي نفذها فلورنت مالودا ليمنح فريقه تعادلا ثمينا.

    وبعد مرور ثلاث دقائق من بداية الشوط الثاني ضلت تسديدة جيرارد طريقها للمرمى قبل أن يشتت زميله كاراجر تسديدة دروجبا قبل أن تتجاوز خط مرمى فريقه مباشرة.

    وحصل جون تيري على بطاقة صفراء بعد تدخله بعنف مع ريينا مما يعني أنه سيغيب عن مباراة الإياب ، ولكن خيبة أمل تشيلسي تحولت إلى سعادة حقيقية عندما سجل ايفانوفيتش الهدف الثاني له ولفريقه بصورة طبق الأصل من الهدف الأول.

    وتعرض ليفربول لصدمة حقيقية بعد الهدف الثاني لتشيلسي قبل أن يصعق بهدف جديد عندما مرر مايكل بالاك الكرة إلى مالودا الذي مررها رائعة إلى دروجبا الذي لم يتوان عن تسجيل الهدف الثالث للفريق في الدقيقة 65 .

    ودفع الأسباني رافاييل بينيتز مدرب ليفربول بالإسرائيلي الدولي يوسي بنعيون وأندريا دوسينا وريان بابل ، ولكن التغييرات لم تؤت ثمارها ، ويخرج ليفربول خاسرا بنتيجة ثقيلة.



    kooora

     
  2. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Chelsea renverse Anfield

    Chelsea renverse Anfield

    [​IMG]

    Chelsea a réussi un gros coup en s'imposant à Anfield (3-1), en quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Menés par Liverpool, les Blues ont su renverser la situation après la pause. Les hommes de Guus Hiddink peuvent désormais envisager sereinement le match retour à Stamford Bridge.

    LIVERPOOL - CHELSEA : 1-3
    Buts : Torres (6e) pour Liverpool - Ivanovic (39e, 62e) et Drogba (67e) pour Chelsea

    Pour la cinquième fois consécutive, Liverpool et Chelsea avaient décidé de croiser le fer en Ligue des champions. A raison d'une qualification une année sur deux, les Reds avaient des raisons de croire en leur étoile en abordant la rencontre, après leur élimination l'an dernier en demi-finales face à ces mêmes Blues. La forme affichée en Ligue des champions depuis le début de la campagne (huit matches sans défaite, quatre victoires consécutive) conjuguée à celle de Premier League, et les observateurs avaient prédit une promenade de santé aux hommes de Rafael Benitez face à des Londoniens au parcours en dents de scie ces derniers temps.

    L'histoire ne s'est finalement pas vraiment déroulée comme prévue. Pourtant, la partition écrite par le technicien espagnol avait débuté sans fausse note avec une ouverture du score de Fernando Torres dès la 6e minute (1-0). El Nino profitait d'un mauvais placement des défenseurs pour reprendre de volée un centre d'Alvaro Arbeloa. La défense avait d'ailleurs de quoi donner quelques soucis à Guus Hiddink. Moins bien entrés dans le match que leurs hôtes, les Blues multipliaient les fautes de marquage et les pertes de balle, offrant de nombreuses opportunités à leurs adversaires, notamment l'intenable Torres qui filait plusieurs fois balle au pied au milieu de la ligne arrière bleue. La réplique de Didier Drogba après l'ouverture du score reflétait le début de match de l'Ivoirien. Seul face à Pepe Reina, il frappait sur le portier liverpuldien (8e). Le buteur de Chelsea vivait d'ailleurs une première période mitigée. Seul en pointe, Nicolas Anelka ayant été laissé sur le banc, Drogba vendangeait une nouvelle occasion en or en expédiant dans les nuages un tir facile à bout portant (29e). Florent Malouda, titularisé à gauche, manquait également l'égalisation en croisant trop sa frappe (24e).

    Des occasions à foison pour Chelsea qui semblait incapable de prendre le dessus face à un adversaire, double vainqueur des confrontations en championnat cette saison (1-0 à Stamford Bridge, 2-0 à Anfield). Pourtant, Liverpool était loin d'être aussi dominateur ou décisif que lors de ses précédentes sorties. Et à ne finalement pas imposer son jeu, Gerrard et les siens laissaient leurs rivaux revenir dans la partie. Sur corner, Branislav Ivanovic se défaisait du marquage un peu laxiste de Xavi Alonso pour placer sa tête au premier poteau (39e, 1-1). Une égalisation plutôt inattendue que tentait rapidement d'annihiler Torres en filant, dès le coup d'envoi, vers le but adverse. Mais c'était sans compter sur la vigilance de Cech (40e)

    Et Anfield perdit sa voix

    Guus Hiddink avait dit qu'il se contenterait d'un but inscrit à Anfield pour se qualifier. La mission était déjà remplie. Et elle le serait encore mieux dans l'heure suivante. Car le Néerlandais avait la clé de la partie et trouvé le cadenas idéal : Mickael Essien. Le Ghanéen a mis en veilleuse ses velléités offensives pour se consacrer à une rude tâche défensive, suivre comme son ombre Steven Gerrard. Placé en soutien de Torres, l'Anglais, aux adducteurs certes douloureux, a beaucoup couru, mais été inexistant pendant 90 minutes. Sans leur chef d'orchestre, les Reds ont été submergés par une vague bleue en seconde période. En moins de dix minutes, Chelsea a fait basculer la partie. Tout d'abord en se mettant en difficulté pour le match retour avec le carton jaune reçu par John Terry, capitaine suspendu pour les joutes de Stamford Bridge (61e). Puis en faisant le break avec un nouveau but sur corner pour Ivanovic (62e, 1-2) et la juste récompense pour Drogba, bien servi par Malouda (67e, 1-3). Il s'en était fallu déjà de peu que le buteur ivoirien ne trouve la cible auparavant si Carragher ne s'était jeté sur la ligne pour sortir le ballon (57e).

    Une improbable messe était dite. Chelsea avait des ailes et Liverpool se délitait. Sans inspiration, incapable de cadrer le moindre tir en seconde période, les protégés d'Anfield voyaient leurs rêves de demi-finales s'éloigner. Même le traditionnel "You'll never walk alone" restait sans voix par rapport à son ampleur habituelle, les supporters abattus par cette première défaite cette saison à domicile, toutes compétitions confondues. Pour la première fois dans cette confrontation 100% anglaise, l'une des deux équipes a marqué plus d'un but dans le temps réglementaire. Pour la première fois sans doute, la confrontation est pliée avant même le match retour. Et une fois encore par le moins attendu des deux. Au moins une chose qui ne change pas.

    LA DELCA : Guus Hiddink (entraîneur de Chelsea)

    "L'idée c'était de ne pas se reposer uniquement sur le travail défensif pour neutraliser Torres et Gerrard, mais aussi de les faire transpirer en défense. En Ligue des Champions, c'est un coup incroyablement dur pour l'équipe qui reçoit (de concéder des buts, ndlr). On voulait marquer. Alors en mettre trois, c'est du luxe. Mais il faut rester très concentré. C'est la mi-temps. Si nous nous disons que nous pouvons nous reposer sur nos lauriers, qui sait ce qui peut se passer. Liverpool a montré par le passé qu'ils pouvaient réussir des choses impensables. A nous d'éviter ça."


    Eurosport
     

Partager cette page