جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 4 Février 2006.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    رفضت يوم الجمعة جبهة البوليساريو التي تطالب باستقلال الصحراء الغربية خطة من المقرر ان يقترحها المغرب على الامم المتحدة بأن تصبح الصحراء الغربية جزءا يتمتع بالحكم الذاتي في المغرب

    وقال احمد بخاري ممثل البوليساريو في رسالة الى السفير الأميركي لدى الامم المتحدة جون بولتون الذي يرأس مجلس الامن خلال شهر فبراير شباط ان اجراء استفتاء بشأن الاستقلال هو فقط"الذي يتيح امكانية حقيقية للتوصل لحل عادل ودائم لصراع الصحراء الغربية."

    واصبحت تلك المنطقة الواقعة في شمال غرب القارة الافريقية والتي يقطنها نحو 260 الف نسمة محل اطول نزاع اقليمي في افريقيا منذ سيطرة المغرب عليها بعد حصولها على الاستقلال عن اسبانيا عام 1975.

    واثار هذا حرب عصابات بين جبهة البوليساريو والرباط حتى عام 1991 عندما توسطت الامم المتحدة في وقف لاطلاق النار وارسلت قوات لحفظ السلام توقعا لاجراء استفتاء لتحديد مصير المنطقة.

    ولكن محاولات اجراء استفتاء لم تسفر عن شيء على الرغم من القرارات المتكررة لمجلس الامن الدولي والتي تحث المغرب والبوليساريو على حل المأزق القائم بينهما منذ 30 عاما.

    والعقبة الرئيسية هي اصرار المغرب على ان الاستقلال لا يمكن ان يكون احد الخيارات حتى وان اصرت البوليساريو على عكس ذلك.

    واعلن المسؤولون المغاربة بعد ذلك في الشهر الماضي ان الرباط ستطرح في ابريل نيسان خطة رسمية لمنح الحكم الذاتي للصحراء الغربية الغنية بالفوسفات ومصايد الاسماك وربما يوجد ايضا نفط قبالة سواحها.

    وعلى الرغم من تعهد الرباط مرارا باقتراح خطة لانهاء هذا المأزق فانها لم تحدد قط موعدا لكشف النقاب عنها.

    REUTERS
    Article proposer par Aghilasse

     
  2. MATAPAYOS

    MATAPAYOS Citoyen

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    38
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    le (polisario) n 'a aucun pouvoir pour decider son future c est l algerie que decide tous , l algerie ne veut pas une autonomie sous la souvrainite maroacine ce quelle souhaite c est une republique faible pour la controler et avoir une sortie vers l ocean atlantique
     
  3. adilol

    adilol Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    t as raison c ca la seule raison deriere tous ca
     
  4. hajou

    hajou Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    c qui le polisario? un groupe de personne qui cherchent leur interets personnels,
    mohammed abd al aziz(le president de la dite polisario) a crée une societé de transport en algérie,par les aide humanitaire destiné aux refugiés sur le sol algérien. aussi il possede plusieurs batiments en espagne,et des comptes en suisse et ....et ....et
    reveillez-vous les sahraouis, il n'y a pas de polisario, il n'y a que des personnes qui cherchent leur interet, manipulé par des generaux algeriens.
     
  5. realsimo

    realsimo Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    polisario wela eljazer hena kathemna haja wehda heya sahara maghrebia ,sehra rah mato fiha khotna ohbabana wakh eji elomamam elmotahda wela ma3erft cheno wellah la daha chi hed bach enkono wak3ein ,ana negol fi had elhdra fi dari machi chi kheif men chi hed ,ongloikoum alhbab rah ay wahd igol sahra mach meghribia wella machi chegli rah machi rajel orah semh fi walldih okhoto et hebabo li mato tema .ama ljazeer wellah temchi ghir tefek machakilha ama mohit atlassi wellah la helmat bih.
     
  6. MATAPAYOS

    MATAPAYOS Citoyen

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    38
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    EL 3ZZZ A KAHY [:Z] LAH YEKETER MEN METALK C EST DOMMAGE QUE IL YA DES MAROCAINS QUI DOUTENT DE LA MAROCANITE DE NOTRE CHERE SAHARA , :(
    www.saharamarocanin.net
    http://www.saharamarocain.net/ar/
     
  7. guoguenar

    guoguenar Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    si'ils ne veulent pas que la maroc soit l'etat unique sur le sahara ,imchiw idawiw ryousshoum
    le gouvernement marocain n'a pas le droit de faire des négociations avec le polizarion et nous demandons la tete de ses dérigeants, vive le maroc uni et en plein pouvoir militaire.
     
  8. realsimo

    realsimo Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    sir lahihafdik
    wellah ila hadak howa seh.nous somme pas oblige de fair des negociation (el3az )
    wellah lawkan bedi chghol la hedrt m3a chi khera (hachakom).li mchat lh chi haj ikalb 3liha .
    hena mamechalina ghir sbta et mellilia hado khesna nehdro fihom chi haja khra wallo.
    vive le maroc ana kangol men sebta ila legwira.
     
  9. toub9al

    toub9al Visiteur

    J'aime reçus:
    9
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    ..............................................................
    ............................واصبحت تلك المنطقة الواقعة في شمال غرب القارة الافريقية والتي يقطنها نحو 260 الف نسمة محل اطول نزاع اقليمي في افريقيا منذ [37h]سيطرة المغرب عليها بعد حصولها على الاستقلال عن اسبانيا عام 1975.
    mak2in lla sya6arra lla hom ya7zanoun sahara marocain 2istrjji3att w 7oriratt mn al 2isti3mar al 2isbanni
    o ssokann had al man6a9aa homma mghrabaa mondo fajjra atarikh
     
  10. MATAPAYOS

    MATAPAYOS Citoyen

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    38
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    @toub9al 3tena la souce a khoya lah ye7fedk hadi ma tekoun ghir el jazirra wela chi journal jazayri rah daba koulchi nad kayegoulik ta9rir el massir bach yaebanou mete9dmin we dimo9rateyen mais ta chi pays fel 3alm ma yefert fe ardo par ex : ici ds ce p****** pays (españa) 3endk plus de 3 regions qui cherche l independance : cataluña ,pays vasco et galicia we katel9a sebiol koulhoum me3a el ploisario mais ma baghyinch spaña te9essem we dik el jazair berassha rah 3endhoum e sda3 fe le nord ( region kabil) heta houma baghyin l independance ) we kifach za3ma ???? hadouk machi mesakn??? awedi 3erftou me3a had nass ma yesslah ghir el pouvoir militaire , we chi alliance wa3era me3a mirikan we teferj li dewa yer3ef
     
  11. realsimo

    realsimo Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    iwedi wellah ila ferhtoni hadou homa lemgharba lehrar.
    ledwa yer3ef.
    bonne chance alhabab
     
  12. AMOUN

    AMOUN Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    Sahara : Le devoir de passer à la vitesse supérieure



    A Madrid Miguel Moratinos, chef de la diplomatie espagnole s’est réuni avec Peter Van Walsum, envoyé personnel du SG de l’Onu au Sahara. A Alger le président Abdelaziz Bouteflika, guéri, s’est entretenu avec son homologue brésilien Da Silva Lula. La question du Sahara pesait de tout son poids sur les deux réunions. Alors que le gouvernement Zapatero s’évertue, autant que faire se peut, de jouer un rôle positif quant à cette question, mais en présence de difficultés patentes, puisqu’une grande partie de la société civile espagnole reste gagnée par les thèses polisariennes, Bouteflika lui, ne cesse de ressasser sa symphonie du droit d’autodétermination des Sahraouis. Ses petits comptes continuent de l’aveugler sur ce que devrait être le grand Maghreb.
    En tout état de cause, tout ce qui a trait à la question du Sahara, n’est pas du tout rassurant en ces temps qui courent. Nos actions en la matière, devraient anticiper l’avenir et ses différents aléas. En fait, mise à part cette guerre gagnée haut la main, la gestion du volet politique et diplomatique semble friser la catastrophe. Il va sans dire que la communauté internationale représentée par les Nations Unies ne reconnaît pas encore la marocanité de ce territoire. La carte confectionnée à cet effet juste en janvier 2006 par le machin, prouve cette réalité.
    Le débat dans notre pays devrait peut-être changer de méthodologie en se basant désormais sur la situation qui prévaut de manière transparente. Fini le temps des assurances à outrance. Une reconnaissance de plus de la « RASD » par l’Equateur, et à ce rythme, les observateurs prévoient d’autres encore, et si l’on se contente uniquement de déplorer a posteriori la situation, d’autres pays africains devraient passer à l’acte. L’heure est à l’anticipation diplomatique. Les atouts ne manquent pas.
    Et comme un malheur n’arrive jamais seul, ce n’est que dernièrement que la diplomatie marocaine a découvert une stratégie du fait accompli suivie par le Polisario et leurs maîtres d’Alger. Une stratégie pourtant perméable depuis quelques années déjà. Installer des institutions à caractère stable et officiel et, cette fois-ci, non pas à Tindouf, mais sur un territoire des provinces sahraouies, ou plus précisément ce que Rabat appelle la zone tampon.
    Sachant que cette zone s’étend sur plusieurs milliers kilomètres au-delà de défense et constitue près du quart du territoire du Sahara, les observateurs ne se laissent pas leurrer, la thèse du partage est, bel et bien, de retour et cette fois c’est la mise en exécution unilatérale. La localité de Tifariti prend, dans ce contexte, une allure de capitale pour les séparatistes. N’est-ce pas là où la municipalité de Cadix a financé la construction du prétendu parlement de la RASD ? Ce n’est pas tout, Cette panoplie d’actions est confortée à l’extérieur par une sympathie dont jouissent les thèses séparatistes aux pays scandinaves et en Amérique Latine. Les forums sociaux de Barcelone et de Bamako ainsi que la rencontre des jeunes à Caracas ont démontré que seuls les démocrates sont à même de défendre cette question à l’extérieur du pays. Pour le dire haut et fort, nous sommes loin ainsi de la contre-attaque qui a été menée par le gouvernement Youssoufi.
    La main tendue à l’extérieur permet souvent des aérations. Ceci est d’autant plus valable en politique. C’est ce que les polisariens ont vite compris en ouvrant grande la voie à une vingtaine de compagnies pétrolières australiennes, britanniques et sud africaines. Le territoire proposé pour les prospections n’est autre que cette zone tampon, …encore une fois. Voilà un sujet sur lequel on entendra parler encore et de manière ample dans le futur proche. Ces compagnies ne sont-elles pas au courant de la situation qui y prévaut ? Ce n’est peut-être pas la question convenable, car ce genre d’alignement périlleux, voire aventurier, est toujours endossé d’une certaine prise de position politique. Cette arme est d’autant plus critique dans la mesure où la Mauritanie compte commercialiser prochainement ses premiers barils. Pour ce, la rage gagne les seigneurs de Tindouf et le black out sur l’état des séquestrés est toujours de mise. Mais, les observateurs savent toutefois, que les Mauritaniens, d’entre eux, ne ratent pas uAutres chroniques :
    Madrid se plie aux conditions d’un intégriste marocain

    Les caricatures du Prophète suscitent de vives réactions


    ne occasion pour se lancer au désert et regagner leur pays d’origine. La carte gagnante pour le Maroc n’est pas encore jouée, semble-t-il.
    Il serait peut-être judicieux de le dire que la lettre du ministre des Affaires étrangères et de la coopération adressée, le premier février courant au SG des Nations Unies, est intervenue un peu en retard. Le ton relativement non diplomatique de cette missive laisse dévoiler une réaction marocaine ferme et dur, mais ce qu’il faut, ce sont des plans bien ficelés pour parer aux stratégies séparatistes. Et dans ce cadre, seule une démocratie bien avancée au Maroc par rapport aux autres pays du nord d’Afrique peut crédibiliser le discours marocain sur le mode de gouvernement autonome que compte instaurer le Maroc dans cette région. Et pourquoi pas une proposition plus large pour d’autres régions de ce pays riche en histoire, mais aussi en géographie.
    Pour l’instant, la situation n’est, par conséquent, pas rassurante. Cependant, l’Onu, que l’on saisit, est au courant des agissements polisariens, du fait que certaines zones militaires polisariennes sont déployées justement dans cette zone tampon ! Nous n’avons pas besoin de Clausewitz ni des classiques de la guerre pour savoir que ce sont là des avancées qui rentrent dans le cadre du fait accompli, qui deviennent, au fur et à mesure, des éléments incontournables dans toutes les négociations futures.
     
  13. AMOUN

    AMOUN Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : جبهة البوليساريو ترفض خطة مغربية

    Sahara : Le devoir de passer à la vitesse supérieure



    A Madrid Miguel Moratinos, chef de la diplomatie espagnole s’est réuni avec Peter Van Walsum, envoyé personnel du SG de l’Onu au Sahara. A Alger le président Abdelaziz Bouteflika, guéri, s’est entretenu avec son homologue brésilien Da Silva Lula. La question du Sahara pesait de tout son poids sur les deux réunions. Alors que le gouvernement Zapatero s’évertue, autant que faire se peut, de jouer un rôle positif quant à cette question, mais en présence de difficultés patentes, puisqu’une grande partie de la société civile espagnole reste gagnée par les thèses polisariennes, Bouteflika lui, ne cesse de ressasser sa symphonie du droit d’autodétermination des Sahraouis. Ses petits comptes continuent de l’aveugler sur ce que devrait être le grand Maghreb.
    En tout état de cause, tout ce qui a trait à la question du Sahara, n’est pas du tout rassurant en ces temps qui courent. Nos actions en la matière, devraient anticiper l’avenir et ses différents aléas. En fait, mise à part cette guerre gagnée haut la main, la gestion du volet politique et diplomatique semble friser la catastrophe. Il va sans dire que la communauté internationale représentée par les Nations Unies ne reconnaît pas encore la marocanité de ce territoire. La carte confectionnée à cet effet juste en janvier 2006 par le machin, prouve cette réalité.
    Le débat dans notre pays devrait peut-être changer de méthodologie en se basant désormais sur la situation qui prévaut de manière transparente. Fini le temps des assurances à outrance. Une reconnaissance de plus de la « RASD » par l’Equateur, et à ce rythme, les observateurs prévoient d’autres encore, et si l’on se contente uniquement de déplorer a posteriori la situation, d’autres pays africains devraient passer à l’acte. L’heure est à l’anticipation diplomatique. Les atouts ne manquent pas.
    Et comme un malheur n’arrive jamais seul, ce n’est que dernièrement que la diplomatie marocaine a découvert une stratégie du fait accompli suivie par le Polisario et leurs maîtres d’Alger. Une stratégie pourtant perméable depuis quelques années déjà. Installer des institutions à caractère stable et officiel et, cette fois-ci, non pas à Tindouf, mais sur un territoire des provinces sahraouies, ou plus précisément ce que Rabat appelle la zone tampon.
    Sachant que cette zone s’étend sur plusieurs milliers kilomètres au-delà de défense et constitue près du quart du territoire du Sahara, les observateurs ne se laissent pas leurrer, la thèse du partage est, bel et bien, de retour et cette fois c’est la mise en exécution unilatérale. La localité de Tifariti prend, dans ce contexte, une allure de capitale pour les séparatistes. N’est-ce pas là où la municipalité de Cadix a financé la construction du prétendu parlement de la RASD ? Ce n’est pas tout, Cette panoplie d’actions est confortée à l’extérieur par une sympathie dont jouissent les thèses séparatistes aux pays scandinaves et en Amérique Latine. Les forums sociaux de Barcelone et de Bamako ainsi que la rencontre des jeunes à Caracas ont démontré que seuls les démocrates sont à même de défendre cette question à l’extérieur du pays. Pour le dire haut et fort, nous sommes loin ainsi de la contre-attaque qui a été menée par le gouvernement Youssoufi.
    La main tendue à l’extérieur permet souvent des aérations. Ceci est d’autant plus valable en politique. C’est ce que les polisariens ont vite compris en ouvrant grande la voie à une vingtaine de compagnies pétrolières australiennes, britanniques et sud africaines. Le territoire proposé pour les prospections n’est autre que cette zone tampon, …encore une fois. Voilà un sujet sur lequel on entendra parler encore et de manière ample dans le futur proche. Ces compagnies ne sont-elles pas au courant de la situation qui y prévaut ? Ce n’est peut-être pas la question convenable, car ce genre d’alignement périlleux, voire aventurier, est toujours endossé d’une certaine prise de position politique. Cette arme est d’autant plus critique dans la mesure où la Mauritanie compte commercialiser prochainement ses premiers barils. Pour ce, la rage gagne les seigneurs de Tindouf et le black out sur l’état des séquestrés est toujours de mise. Mais, les observateurs savent toutefois, que les Mauritaniens, d’entre eux, ne ratent pas aucune  occasion pour se lancer au désert et regagner leur pays d’origine. La carte gagnante pour le Maroc n’est pas encore jouée, semble-t-il.
    Il serait peut-être judicieux de le dire que la lettre du ministre des Affaires étrangères et de la coopération adressée, le premier février courant au SG des Nations Unies, est intervenue un peu en retard. Le ton relativement non diplomatique de cette missive laisse dévoiler une réaction marocaine ferme et dur, mais ce qu’il faut, ce sont des plans bien ficelés pour parer aux stratégies séparatistes. Et dans ce cadre, seule une démocratie bien avancée au Maroc par rapport aux autres pays du nord d’Afrique peut crédibiliser le discours marocain sur le mode de gouvernement autonome que compte instaurer le Maroc dans cette région. Et pourquoi pas une proposition plus large pour d’autres régions de ce pays riche en histoire, mais aussi en géographie.
    Pour l’instant, la situation n’est, par conséquent, pas rassurante. Cependant, l’Onu, que l’on saisit, est au courant des agissements polisariens, du fait que certaines zones militaires polisariennes sont déployées justement dans cette zone tampon ! Nous n’avons pas besoin de Clausewitz ni des classiques de la guerre pour savoir que ce sont là des avancées qui rentrent dans le cadre du fait accompli, qui deviennent, au fur et à mesure, des éléments incontournables dans toutes les négociations futures.

    [21h]http://www.20six.fr/lesahraoui
     

Partager cette page