زوجة نتنياهو تستعبد خادمتها

Discussion dans 'Faits divers' créé par @@@, 19 Janvier 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    يواجه رئيس الوزراء الإسرائيلي بنيامين نتنياهو فضيحة قد تكون لها عواقب سياسية تتمثل في قضية وصفت بالمخجلة رفعتها خادمة سابقة ضد زوجته سارة بدعوى إساءة معاملتها واستعبادها.

    وأشارت صحيفة ذي غارديان البريطانية إلى أن محامي الخادمة تقدموا الأسبوع الماضي بدعوى قضائية لدى محكمة العمل في تل أبيب، تطالب فيها سارة بدفع تعويضات لخادمتها السابقة تقدر بحوالي 82 ألف دولار.

    وفي حين رفض معاونو نتنياهو البارحة الدعوى التي رفعتها الخادمة السابقة ليليان بيريتز بدعوى أنها مجرد "افتراءات وأكاذيب" ركزت وسائل الإعلام الإسرائيلية على الحادثة وأعادت إلى الأذهان جدلا ساد فترة رئاسة نتنياهو الأولى في تسعينيات القرن الماضي بشأن معاملة العاملين في منزله آنئذ.



    http://www.aljazeera.net/NR/exeres/4BFCC63E-6275-4919-A9EF-23D899EC112E.htm
     
  2. prince d'amour

    prince d'amour ZaKaRiA

    J'aime reçus:
    210
    Points:
    63
    Re : زوجة نتنياهو تستعبد خادمتها

    وراء كل سفاح عظيم امرأة سفاحة
     
  3. astral

    astral Visiteur

    J'aime reçus:
    9
    Points:
    0
    Re : زوجة نتنياهو تستعبد خادمتها

    l7ogra,
    sohioniyin 7aggara 3la li ad3af menhom, c'est leur nature, w hadchi 3andhom f dam,
    allah li radi ynta9am lina menhom w ntmannaw nchoufou leur fin w 7na en vie.
     
  4. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Re : زوجة نتنياهو تستعبد خادمتها

    [​IMG]

    Accusée d'avoir harcelé une ex-bonne, la femme du premier ministre israélien, Sarah Nétanyahou, était la cible, vendredi 22 janvier, d'attaques au vitriol des médias locaux.

    Mme Nétanyahou est poursuivie en justice depuis le début du mois par son ex-femme de ménage, Liliane Peretz, qui lui réclame des dédommagements pour "harcèlement moral". Cette dernière, âgée de 44 ans, chargée de l'entretien de la résidence secondaire du couple Nétanyahou à Césarée, de 2004 à 2009, reproche à l'épouse du premier ministre de l'avoir humiliée, lui téléphonant à des heures indues et la forçant à travailler le jour du shabbat.

    Sarah Nétanyahou est également accusée d'être une maniaque de la propreté, qui aurait obligé son ex-employée à changer de vêtements plusieurs fois par jour, tout cela pour un salaire de 3 000 shekels (570 euros) par mois. Le chef du gouvernement a aussitôt volé au secours de son épouse, affirmant cette semaine que les journaux avaient monté une cabale le visant à travers elle.

    Mais les grands médias israéliens ont redoublé leurs attaques contre le couple, rappelant d'autres affaires embarrassantes pour l'épouse du chef du gouvernement.

    Le quotidien populaire Yediot Aharonot, qui a révélé l'affaire de Césarée, a carrément accusé le premier ministre de mentir : "Nétanyahou sait qu'il ne dit pas la vérité quand il prétend que la presse s'en prend sans raison à Sarah et quand il nie que celle-ci s'immisce dans la gestion de son bureau".

    Son rival du Maariv enfonce le clou, écrivant que Sarah Nétanyahou fait la pluie et le beau temps dans le bureau du premier ministre. Elle aurait obligé, précise le journal, les convois officiels de son époux à se détourner de leur trajet pour la prendre au passage. Dans un portrait illustré par une grande caricature, le quotidien Haaretz décrit une femme intelligente, élevée dans une tradition familiale ultra-nationaliste, mais jalouse compulsive et souffrant de troubles du comportement. "Dans d'autres circonstances, elle aurait fait une excellent députée (de droite) au lieu de harceler sa femme de ménage", ironise le journal de gauche.

    Née en 1958, cette ancienne hôtesse de l'air, diplômée en psychologie, a souvent défrayé la chronique en raison de ses exigences et de ses caprices. Elle a déjà dû se défendre devant les tribunaux d'avoir abusivement congédié en 1996 une baby-sitter qui avait laissé brûler une soupe pour ses deux garçons. Auparavant, une autre garde d'enfants avait quitté le foyer des Nétanyahou au bout d'une semaine seulement. Les deux employées ont dépeint la maîtresse des lieux sous les traits d'une virago autoritaire.

    Si elle ne paraît pas menacer politiquement le premier ministre de droite, la saga Nétanyahou passionne les Israéliens. Résumant l'actualité de la semaine, la radio publique a évoqué dans l'ordre le scandale Sarah Nétanyahou et le tremblement de terre à Haïti.






    http://www.lemonde.fr/proche-orient...-se-dechaine_1295450_3218.html#ens_id=1295451
     

Partager cette page