ميلان يتوج بلقب الدوري الإيطالي للمرة الأولى منذ عام 2004

Discussion dans 'Italie' créé par simo160, 7 Mai 2011.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    وج فريق ميلان بلقب الدوري الإيطالي لكرة القدم للمرة الأولى منذ عام 2004 رغم تعادله مع مضيفه روما سلبيا اليوم السبت في المرحلة السادسة والثلاثين من المسابقة.

    ويتفوق ميلان في الصدارة بفارق تسع نقاط أمام أقرب منافسيه إنتر ميلان بعد أن رفع رصيده إلى 78 نقطة مقابل 69 نقطة لإنتر.

    ويمكن لإنتر ميلان تقليص الفارق إلى ست نقاط لكنه لن يتمكن من انتزاع اللقب حتى في حالة فوزه في مباراتيه الأخيرتين وهزيمة ميلان ، حيث يتفوق ميلان على الإنتر في نتائج المواجهات المباشرة بينهما ، فقد تغلب ميلان على جاره إنتر ذهابا وإيابا هذا الموسم.

    وستكون المباراتان الأخيرتان لميلان في الموسم الحالي أمام كالياري وأودينيزي بمثابة فرصة للمدرب ماسيميليانو أليجري لتجربة بعض اللاعبين الجدد ، والذين لم يشاركوا بصفة أساسية مع الفريق.

    ووضع ميلان حدا لسيطرة إنتر ميلان على لقب الدوري بعد أن استحوذ عليه خلال المواسم الخمسة الأخيرة.

    source

     
  2. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Milan revient au sommet !

    [​IMG]



    Le Milan AC a remporté son 18e Scudetto, le premier depuis 2004, grâce au match nul obtenu sur le terrain de l'AS Rome lors de la 36e journée. Les Rossoneri ont ainsi mis fin à la domination sans partage de l'Inter, "roi" d'Italie depuis 2006 mais relégué à neuf points à deux journées du terme.

    AS ROMA - AC MILAN : 0-0

    Pas de but mais une grande joie milanaise sur la pelouse du Stadio Olimpico de Rome. En allant chercher le match nul dans la capitale italienne face à la Roma (0-0), les Rossoneri ont décroché le dernier petit point qu'il leur manquait pour remporter le titre de champion. Avec désormais neuf longueurs d'avance sur leurs rivaux de l'Inter qu'ils avaient battus lors des deux confrontations (0-1 puis 3-0), ils ne peuvent plus être rattrapés et s'offrent un 18e sacre amplement mérité. Le coach milanais Massimiliano Allegri avait d'ailleurs emmené tout son effectif pour participer à l'éventuelle fête et les milliers de supporters lombards ayant effectué le déplacement chantaient leur joie avant même le coup d'envoi.

    Même si la Roma lutte pour une place en Ligue des champions, les Milanais n'ont jamais réellement tremblé dans cette rencontre. En première période, ils ont tout juste peiné à trouver la faille dans un solide bloc. Les visiteurs ont haussé le ton après la pause et le discret Robinho a vite trouvé le poteau (46e). Botaeng, lui, a cru ouvrir le score à l'heure de jeu mais son petit tir devant Doni, le portier adverse, est allé doucement mourir à côté de la cible. Le Suédois Ibrahimovic, de retour de suspension, a conclu cette période de nette domination par un coup franc surpuissant de 25 mètres que le gardien romain a repoussé comme il a pu (63e).

    Allegri à la hauteur, Ibrahimovic en porte-bonheur


    La Roma devait profiter de cette 36e journée de Serie A durant laquelle ses concurrentes de la Lazio et de l'Udinese s'affrontent pour revenir sur l'une ou distancer l'autre mais n'a pas su se lâcher offensivement. Le point du nul permet toutefois provisoirement aux Giallorosssi de prendre la quatrième place tant convoitée. L'excellent gardien milanais Abbiati, décisif en début de match face à Vucinic (14e) et sa défense, la meilleure du championnat, ont, eux, pu enchaîner un quatrième match sans prendre de but. Tout au long de la saison, cette solidité a permis au Milan de rester serein malgré un jeu offensif parfois peu alléchant. Avec seulement 23 buts encaissés jusqu'à présent contre 39 pour l'Inter ou 49 pour la Roma par exemple, le système défensif mis en place par Massimiliano Allegri s'est révélé pour le moins efficace.

    Après deux saisons passées à Cagliari, l'entraîneur de 43 ans s'est vite montré capable de diriger une grande équipe et a joliment rempli sa mission : mettre fin à la suprématie de l'Inter en remportant le Scudetto qui fuyait le Milan depuis 2004. Allegri a transmis son calme à une formation en tête du classement depuis la 11e journée. Il a surtout su utiliser au mieux son trio d'attaque Pato-Ibrahimovic-Robinho. Les trois hommes ont ainsi inscrit quarante des soixante et un buts milanais en championnat cette saison. Auteur à lui seul de quatorze réalisations, le Suédois Ibrahimovic a confirmé son statut de porte-bonheur avec un huitième titre de champion consécutif après ceux qu'il a glanés avec l'Ajax Amsterdam (2004), la Juve (2005 et 2006 puis annulés), l'Inter (2007, 2008 et 2009) et le Barça (2010). Opposés à Palerme dès mardi en demi-finale retour de la Coupe d'Italie, les Rossoneri visent désormais le doublé.


    Eurosport
     

Partager cette page