نيويورك تايمز: واشنطن تسارع بتزويد إسرائي&#16

Discussion dans 'Scooooop' créé par raid785, 22 Juillet 2006.

  1. raid785

    raid785 raid785

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    نيويورك تايمز: واشنطن تسارع بتزويد إسرائيل بإمدادات قنابل ليزر لضرب مواقع شديدة التحصين تحت الأرض

    U.S. Speeds Up Bomb Delivery for the Israelis



    By DAVID S. CLOUD and HELENE COOPER
    Published: July 22, 2006

    WASHINGTON, July 21 — The Bush administration is rushing a delivery of precision-guided bombs to Israel, which requested the expedited shipment last week after beginning its air campaign against Hezbollah targets in Lebanon, American officials said Friday.

    The decision to quickly ship the weapons to Israel was made with relatively little debate within the Bush administration, the officials said. Its disclosure threatens to anger Arab governments and others because of the appearance that the United States is actively aiding the Israeli bombing campaign in a way that could be compared to Iran’s efforts to arm and resupply Hezbollah.


    The munitions that the United States is sending to Israel are part of a multimillion-dollar arms sale package approved last year that Israel is able to draw on as needed, the officials said. But Israel’s request for expedited delivery of the satellite and laser-guided bombs was described as unusual by some military officers, and as an indication that Israel still had a long list of targets in Lebanon to strike.

    Secretary of State Condoleezza Rice said Friday that she would head to Israel on Sunday at the beginning of a round of Middle Eastern diplomacy. The original plan was to include a stop to Cairo in her travels, but she did not announce any stops in Arab capitals.

    Instead, the meeting of Arab and European envoys planned for Cairo will take place in Italy, Western diplomats said. While Arab governments initially criticized Hezbollah for starting the fight with Israel in Lebanon, discontent is rising in Arab countries over the number of civilian casualties in Lebanon, and the governments have become wary of playing host to Ms. Rice until a cease-fire package is put together.

    To hold the meetings in an Arab capital before a diplomatic solution is reached, said Martin S. Indyk, a former American ambassador to Israel, “would have identified the Arabs as the primary partner of the United States in this project at a time where Hezbollah is accusing the Arab leaders of providing cover for the continuation of Israel’s military operation.”

    The decision to stay away from Arab countries for now is a markedly different strategy from the shuttle diplomacy that previous administrations used to mediate in the Middle East. “I have no interest in diplomacy for the sake of returning Lebanon and Israel to the status quo ante,” Ms. Rice said Friday. “I could have gotten on a plane and rushed over and started shuttling around, and it wouldn’t have been clear what I was shuttling to do.”

    Before Ms. Rice heads to Israel on Sunday, she will join President Bush at the White House for discussions on the Middle East crisis with two Saudi envoys, Saud al-Faisal, the foreign minister, and Prince Bandar bin Sultan, the secretary general of the National Security Council.

    The new American arms shipment to Israel has not been announced publicly, and the officials who described the administration’s decision to rush the munitions to Israel would discuss it only after being promised anonymity. The officials included employees of two government agencies, and one described the shipment as just one example of a broad array of armaments that the United States has long provided Israel.

    One American official said the shipment should not be compared to the kind of an “emergency resupply” of dwindling Israeli stockpiles that was provided during the 1973 Arab-Israeli war, when an American military airlift helped Israel recover from early Arab victories.

    David Siegel, a spokesman for the Israeli Embassy in Washington, said: “We have been using precision-guided munitions in order to neutralize the military capabilities of Hezbollah and to minimize harm to civilians. As a rule, however, we do not comment on Israel’s defense acquisitions.”

    Israel’s need for precision munitions is driven in part by its strategy in Lebanon, which includes destroying hardened underground bunkers where Hezbollah leaders are said to have taken refuge, as well as missile sites and other targets that would be hard to hit without laser and satellite-guided bombs.

    Pentagon and military officials declined to describe in detail the size and contents of the shipment to Israel, and they would not say whether the munitions were being shipped by cargo aircraft or some other means. But an arms-sale package approved last year provides authority for Israel to purchase from the United States as many as 100 GBU-28’s, which are 5,000-pound laser-guided bombs intended to destroy concrete bunkers. The package also provides for selling satellite-guided munitions.

    An announcement in 2005 that Israel was eligible to buy the “bunker buster” weapons described the GBU-28 as “a special weapon that was developed for penetrating hardened command centers located deep underground.” The document added, “The Israeli Air Force will use these GBU-28’s on their F-15 aircraft.”

    http://www.nytimes.com/2006/07/22/w...&en=ccb5206208860925&ei=5094&partner=homepage
     
  2. raid785

    raid785 raid785

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : نيويورك تايمز: واشنطن تسارع بتزويد إسرائ&#161

    traduction en francais ( a partir de altavista ):

    Les ETATS-UNIS accélèrent la livraison de bombe pour les Israéliens

    WASHINGTON, juillet 21 - l'administration de Bush précipite une livraison des bombes à guidage de précision en Israel, qui a demandé l'expédition expédiée la semaine dernière après avoir commencé son campagne d'air contre des cibles de Hezbollah au Liban, fonctionnaires américains dits vendredi. La décision pour embarquer rapidement les armes en Israel a été prise avec relativement peu de discussion au sein de l'administration de Bush, les fonctionnaires dits. Sa révélation menace d'irriter des gouvernements arabes et d'autres parce que de l'aspect que les états unis facilite activement la campagne israélienne de bombardement d'une manière dont pourrait être comparé aux efforts de l'Iran d'armer et réapprovisionner Hezbollah. Les munitions que les Etats-Unis envoient en Israel font partie d'un paquet de vente d'armes de de plusieurs millions-dollar approuvé l'année dernière que l'Israel peut dessiner dessus comme nécessaire, les fonctionnaires dits. Mais la demande de l'Israel de la livraison expédiée du satellite et des bombes à guidage laser a été décrite comme peu commune par quelques officiers militaires, et comme indication que l'Israel avait toujours une longue liste de cibles au Liban à frapper. Le secrétaire d'état Condoleezza Rice a dit vendredi qu'elle dirigerait en Israel dimanche au début d'un rond de diplomatie orientale moyenne. Le plan original était d'inclure un arrêt au Caire dans elle des voyages, mais elle n'a annoncé aucun arrêt dans les capitales arabes. Au lieu de cela, la réunion des délégués d'Arabe et d'Européen prévus pour le Caire aura lieu en Italie, diplomates occidentaux dits. Tandis que les gouvernements arabes critiquaient au commencement Hezbollah pour commencer le combat avec l'Israel au Liban, le mécontentement monte dans les pays arabes au-dessus du nombre d'accidents civils au Liban, et les gouvernements sont devenus circonspects de jouer le centre serveur à mme. Rice jusqu'à ce qu'un paquet de cessez-le-feu soit remonté. Pour tenir les réunions dans une capitale d'Arabe avant qu'une solution diplomatique soit atteinte, a dit Martin S. Indyk, un ancien ambassadeur américain vers l'Israel, "aurait identifié les Arabes en tant qu'associé primaire des Etats-Unis dans ce projet à la fois où Hezbollah accuse les chefs arabes de fournir la couverture pour la suite de l'opération militaire de l'Israel." La décision à rester loin des pays arabes pour maintenant est une stratégie nettement différente de la diplomatie de navette que les administrations précédentes avaient l'habitude de négocier dans le Moyen-Orient. "je n'ai aucun intérêt pour la diplomatie pour renvoyer le Liban et l'Israel au statu quo anté," mme. vendredi Rice. "je pourrais avoir obtenu sur un avion et m'être précipité plus d'et faire la navette commencé autour, et il n'aurait pas été clair ce que je faisais la navette pour faire." Avant mme. Rice se dirige en Israel dimanche, elle joindra le Président Bush à la Maison Blanche pour des discussions sur la crise de le Moyen-Orient le Sultan avec deux délégués saoudiens, Al-Faisal de Saud, le ministre des affaires étrangères, et de prince Bandar casier, sécrétaire général du Conseil de sécurité nationale. La nouvelle cargaison des armes américaine vers l'Israel n'a pas été annoncée publiquement, et les fonctionnaires qui ont décrit la décision de l'administration pour précipiter les munitions en Israel le discuteraient seulement après qu'étant promis l'anonymat. Par fonctionnaires les employés inclus un de deux organismes gouvernementaux, et ont décrit l'expédition en tant que juste un exemple d'une large rangée d'armements que les Etats-Unis ont longtemps fourni l'Israel. Un fonctionnaire américain a déclaré que l'expédition ne devrait pas être comparée au genre de "réapprovisionnement de secours" des réserves israéliennes de diminution qui a été fourni pendant les 1973 guerres Israelo-Arabes, quand un transport aérien militaire américain a aidé l'Israel à récupérer de premières victoires arabes. David Siegel, un porte-parole pour l'ambassade israélienne à Washington, dit : "nous avions utilisé les munitions à guidage de précision afin de neutraliser les possibilités militaires de Hezbollah et réduire au minimum le mal aux civils. En règle générale, cependant, nous ne présentons pas leurs observations sur les acquisitions de la défense de l'Israel." Le besoin de l'Israel de munitions de précision est conduit en partie par sa stratégie au Liban, qui inclut les soutes souterraines durcies détruisantes où on dit que des chefs de Hezbollah prennent le refuge, aussi bien que le missile situe et d'autres cibles il serait difficile de frapper que sans laser et bombes satellite-guidées. Le Pentagone et les fonctionnaires militaires ont refusé de décrire en détail la taille et le contenu de l'expédition en Israel, et ils n'indiqueraient pas si les munitions étaient embarquées par l'avion de cargaison ou quelques autres moyens. Mais un paquet de bras-vente approuvé l'année dernière fournit l'autorité pour l'Israel à l'achat des Etats-Unis autant d'en tant que 100 GBU-28's, qui sont les bombes à guidage laser de 5.000-livres prévues pour détruire les soutes concrètes. Le paquet prévoit également vendre les munitions satellite-guidées. Une annonce en 2005 que l'Israel était éligible pour acheter les armes "de type de soute" a décrit le GBU-28 comme "arme spéciale qui a été développée pour pénétrer les centres durcis de commande a localisé le souterrain profond." Le document s'est ajouté, "l'Armée de l'Air israélienne emploiera ces GBU-28's sur leur avion F-15."
     
  3. ziko30

    ziko30 Citoyen

    J'aime reçus:
    13
    Points:
    38
    Reÿ: ëïíïí©è ¢Ÿïêª: ퟬëáë ¢«Ÿ©ã  ¢ªíï§ ?«©Ÿžï

    [21h] mouchkila kbiraa gadi il9aw 3awtani
     

Partager cette page