هيلاري كلينتون: لا تغيير في موقف الولايات المتحدة بخصوص قضية الصحراء

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 2 Novembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    La secrétaire d'Etat américaine, Mme Hillary Clinton, a affirmé, lundi soir à Marrakech, qu'il n' y a pas de changement dans la position des Etats Unis par rapport à la question du Sahara

    مراكش - أكدت كاتبة الدولة الأمريكية في الخارجية السيدة هيلاري كلينتون، اليوم الإثنين بمراكش، أنه لا تغيير في موقف الولايات المتحدة من قضية الصحراء .
    وقالت كاتبة الدولة الأمريكية في معرض ردها على سؤال حول مقترح الحكم الذاتي في الصحراء الذي تقدم به المغرب، أنه "من المهم بالنسبة لي أن أجدد التأكيد، هنا بالمغرب، على أنه لا تغيير في سياسة الولايات المتحدة " في ما يتعلق بقضية الصحراء.

    وجاء تصريح السيدة كلينتون خلال ندوة صحافية مشتركة مع وزير الشؤون الخارجية والتعاون السيد الطيب الفاسي الفهري، على هامش الدورة السادسة لمنتدى المستقبل (ثاني وثالث نونبر الجاري بمراكش).

    وتجدر الإشارة إلى أن الولايات المتحدة كانت قد وصفت، في عدة مناسبات ، المقترح المغربي القاضي بمنح حكم ذاتي للأقاليم الجنوبية ب"ذي المصداقية والجاد".




    http://www.map.ma/mapar/Acceuil/647...48635-64263664a629-62764463562d631627621/view
     
  2. anaayoub

    anaayoub Accro

    J'aime reçus:
    187
    Points:
    63
    achno hia had lmwa9if li ma tbadlatch ??
     
  3. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    ya quelques mois les journaux algériens galou que lmérikane ont changé d'idée au sujet du sahara , za3ma les américains sont pour un réferendum .
    daba le maroc ,rak 3aref , bgha ykadeb hadouk les déclarations algériennes .

    en politique , c'est une bonne occasion pour se venger !
     
  4. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83
    la position de Hillary Clinton sur le Sahara fait enrager l'algerie !

    Engagement personnel ou position officielle? Hillary Clinton renouvelle «son» soutien au plan d’autonomie présenté par le Maroc sur la question du Sahara occidental. La secrétaire d’Etat américaine s’est engagée en son nom que les Etats-Unis n’ont pas changé de position sur le sujet en question.

    «Il est important pour moi de réaffirmer, ici au Maroc, qu’il n’y a pas eu de changement dans la politique» à ce sujet, a déclaré la chef de la diplomatie américaine lors d’un point de presse animé au Maroc.


    Washington n’a pas cessé d’affirmer qu’elle attend le rapport de Christopher Ross pour se prononcer sur le conflit entre le Maroc et le Front Polisario.

    Washington a maintes fois, affirmé qu’elle se penchera sur cette question une fois le rapport du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies sur le Sahara occidental, Christopher Ross, rendu public. Lors de sa visite en Algérie, le sous-secrétaire d’Etat américain chargé des Affaires du Moyen-Orient, M.Jeffrey Feltman, a réitéré le soutien des Etats-Unis aux efforts de M.Ross en réaffirmant que les Etats-Unis «soutiennent» les résolutions des Nations unies concernant la question du Sahara occidental.

    «Nous appuyons les efforts menés par Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, dans son action en faveur du processus de paix dans cette région», a-t-il dit lors d’une conférence de presse, organisée au siège de l’ambassade des USA en Algérie. Sur le même dossier, il a estimé que M.Ross doit faire des propositions dans le cadre de ce processus de paix, recommandant aussi aux parties en conflit, le Maroc et le Front Polisario, d’émettre, pour leur part, des propositions.

    «Nous encourageons les parties en conflit à étudier l’ensemble des propositions émises et allant dans le sens du règlement définitif de cette question», a-t-il affirmé. Si Washington soutient les résolutions de l’ONU, comme l’ont affirmé les diplomates américains, la sortie de Mme Clinton ne peut être qualifiée que de dérive. Pour la simple raison que la résolution 1871 du Conseil de sécurité de l’ONU «demande aux parties (le Maroc et le Polisario) de poursuivre les négociations sous les auspices du secrétaire général, sans conditions préalables et de bonne foi, en tenant compte des efforts réalisés depuis 2006 et des faits nouveaux survenus depuis, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental».


    A présent, l’Administration Obama ne s’est pas prononcée officiellement sur cette question. La déclaration de l’ancienne première dame des Etats-Unis ne peut, dans ce cas, représenter l’engagement d’un pays. S’agit-il d’une autre dérive de Mme Clinton?


    http://www.lexpressiondz.com/article/5/2009-11-04/69270.html
     

Partager cette page