10 août : Journée nationale du migrant

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 10 Août 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    En ces temps où un débat national autour du développement humain bat son plein, se pose la question du rôle des Marocains vivant sous d'autres cieux dans cette entreprise de taille qui nécessite l'implication de tous pour gagner le challenge du progrès et de la modernité.

    Au regard de leur participation active à l'économie nationale à travers notamment les transferts en devises et les investissements directs, les Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont prouvé, si besoin est, qu'ils peuvent apporter leur pierre à l'édifice, à condition que leur soient accordées les facilités et les incitations nécessaires et appropriées.

    La célébration de la journée nationale du migrant (10 août) sera l'occasion idoine pour débattre de toutes ces questions et d'autres, d'autant plus que le thème central de cette année fait le lien entre cette communauté et l'essor socio-économique de son pays d'origine: "Quelle contribution de la communauté marocaine établie à l'étranger à l'Initiative nationale pour le développement humain ?"

    La thématique de cette journée sous forme d'interrogation poussait, par ailleurs, à la méditation sur des suggestions et des recommandations relatives à la valorisation du potentiel des compétences marocaines de haut niveau résidant à l'étranger pour en faire un outil de développement national.

    La célébration cette année de la journée du migrant intervient dans un contexte particulier marqué par le lancement le 18 mai par SM le Roi de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

    Cette initiative, qui constitue un véritable programme global de lutte contre la pauvreté et l'exclusion, exige la participation de toutes les potentialités et des acteurs économiques et sociaux pour mettre en oeuvre des projets de développement intégré afin de promouvoir les activités génératrices de richesse et d'emploi et renforcer la gouvernance et les capacités locales.

    La participation des MRE dans la réalisation des objectifs de l'INDH parait dès lors d'une grande importance au regard de leur expertise et leurs ressources financières qui puissent être d'un apport inestimable pour la mise en oeuvre de l'initiative royale.

    Les Marocains de la diaspora, notamment dans le secteur privé, représentent "une mine de talents", dont des scientifiques, des médecins, des ingénieurs, des économistes, des spécialistes des technologies de l'information et d'autres experts hautement qualifiés. Une telle communauté scientifique constitue indiscutablement un potentiel inestimable de savoir et de savoir-faire qui doit être associé au développement national.

    Créer une synergie entre compétences locales et celles des MRE

    Par le passé, l'expertise et l'ingénierie nationales ont été sans cesse appuyées par un apport technique extérieur pour faire face aux besoins du développement. La complexité grandissante d'un tel appui et son coût sans cesse croissant, imposent au Maroc la recherche de nouvelles voies et formes d'acquisition des technologies nouvelles. Parmi ces voies, figure l'expertise nationale résidant à l'étranger.

    Dans ce sens, le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger a lancé le 29 juillet le projet "FINCOME"(Forum International des Compétences Marocaines à l'Etranger), une stratégie nationale de mobilisation des compétences des MRE, qui servira de plate-forme pour "répertorier" les compétences des Marocains établis à l'étranger en vue de les associer au développement du pays.

    Cette stratégie vise la création d'une synergie entre compétences locales et celles des MRE notamment à travers les réseaux de recherche et l'attraction de l'investissement et du partenariat d'affaires.

    Elle vise également le soutien à la recherche, au développement et à la Formation induisant une amélioration du système de la recherche, le transfert de technologie et du savoir-faire et l'aide à l'expertise, à l'élaboration de stratégies sectorielles de développement et à l'évaluation des projets et programmes de recherche.


    Dans le cadre de ce programme, les experts marocains de la diaspora seront encouragés à contribuer à la formulation de politiques et à financer des programmes et des projets de recherche, l'objectif étant de tirer parti de leur savoir-faire et leur expertise.

    Sur cette base, SM le Roi Mohammed VI a appelé à maintes reprises à garantir les conditions d'une participation efficace de la communauté marocaine à l'éranger dans le processus de développement engagé par le Royaume, appelant à résoudre tous les problèmes auxquels est confrontée cette communauté pour pérenniser ses liens avec la mère-patrie.

    La sollicitude particulière dont SM. le Roi entoure les MRE a été démontrée à travers plusieurs initiatives, notamment la création d'un ministère chargé des affaires de cette communauté et la mise en place de deux institutions, la Fondation Hassan II pour les MRE et la Fondation Mohammed V pour la solidarité, ayant pour mission notamment de contribuer à améliorer les conditions d'accueil des MRE et à consolider leurs liens avec la mère-patrie.

    Cette journée sera également l'occasion de débattre des questions relatives au thème retenu pour cette journée, organisée par le ministère délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, en collaboration avec plusieurs partenaires privés et publics.


    Par:Taoufik El-Bouchtaoui
    Paru dans le site de MENARA.
     

Partager cette page