13j : Les surprises se neutralisent

Discussion dans 'France' créé par simo160, 7 Novembre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Etonnants depuis le début de saison, Valenciennois et Montpelliérains se sont quittés sur un match nul logique à Nungesser (1-1). Chaque équipe a eu sa période dans une rencontre très disputée. Cependant, elles perdent une place au classement car les concurrents ont gagné.

    VALENCIENNES - MONTPELLIER : 1-1
    Buts : Sanchez (51e) pour Valenciennes - Montano (3e) pour Montpellier



    Les révélations se sont tenu tête. Valenciennes et sa meilleure attaque ont dû concéder le match nul à domicile face au promu montpelliérain dans le duel entre les deux équipes surprenantes de ce début de saison (1-1). Efficaces et solidaires en première période, les visiteurs héraultais n'ont pas pu résister au réveil nordiste après la pause. Les deux formations se méfiaient l'une de l'autre et ont offert un match accroché avec d'innombrables duels, quelques vilaines fautes, des accrochages et une expulsion dans les dernières minutes pour entretenir la tension. Aucune n'a faibli mais le partage des points provoque pour chacune, la perte d'une place au classement après les victoires d'Auxerre et Lorient, autres équipes inattendues dans le haut de tableau. Montpellier pointe au sixième rang, Valenciennes suit à une longueur.


    En grande forme avec une belle série de trois victoires consécutives sans le moindre but encaissé, les Nordistes se présentent à Nungesser en favoris face à des Héraultais qui restent sur deux revers et sont privés de plusieurs joueurs cadres. En revanche, les visiteurs ne manquent pas d'audace et ouvrent le score sur leur première offensive. Belhanda se joue de Mater et centre de la gauche vers la puissante et imparable tête de Montano (0-1, 3e). Le public valenciennois est complètement sonné, les hommes de Montanier également. Ils reprennent doucement leurs esprits mais hésitent à attaquer pour éviter de s'exposer aux contres adverses.


    L'attaque valenciennoise perd le rythme


    Encore étourdis, les joueurs de VA passent même tout près d'une sanction quasi-fatale quand, sur corner, Spahic peut décocher une reprise au point de penalty qui s'écrase sur la barre de N'Dy Assembé (18e). Auteur de quelques parades miraculeuses lors des dernières journées, le portier camerounais n'a pas bougé et peut pousser un "ouf" de soulagement. Ce nouvel avertissement ne réveille pourtant en rien les attaquants nordistes qui manquent totalement de tranchant et se heurtent sans cesse au très compact bloc adverse. Les Montpelliérains mènent au score et, dans un pressing sans relâche, coulissent parfaitement pour intercepter les passes vers la surface de Jourdren. Le portier du MHSC passe une première période très tranquille pendant que les Valenciennois se laissent gagner par la frustration à l'image de leur capitaine Bisevac qui heurte violemment Montano.


    La mauvaise soirée du défenseur central de VA se confirme et il sort sur blessure peu après la reprise. Ses partenaires ne baissent pourtant pas la tête et, confirmant de meilleures intentions, égalisent par Sanchez, bien placé à la suite d'une lourde frappe de Cohade sur le poteau (1-1, 51e). La meilleure attaque du championnat ne pouvait pas rester muette face à la plus mauvaise défense à l'extérieur. Malgré les montées de Ben Khalfallah ou la reprise d'Abardonado (71e), elle ne parvient pourtant pas à maintenir sa moyenne de deux buts inscrits par match. De nouveau parfaitement organisés en défense et très accrocheurs, les Montpelliérains ne concèdent aucune autre occasion. Pas même dans les ultimes instants pendant qu'ils évoluent en infériorité numérique après l'expulsion de Spahic.


    LA DECLA: Philippe Montanier (entraineur de Valenciennes)


    "Je pense qu'on a fait une mauvaise entame. Pourquoi ? Je ne sais pas. Montpellier nous a cueillis à froid. On a démarré de la plus mauvaise des manières. On a eu du mal à retrouver nos automatismes. Le fait de prendre un but nous a peut-être fait gamberger. On sentait qu'on était impatient, peut-être un peu énervé. Il n'y avait pas lieu de l'être. Il fallait être patient, repasser par le collectif, rester lucide, mettre un peu plus de rythme. Ce qui a été le cas en deuxième période. On a beaucoup donné pour revenir au score et pour essayer d'inverser la tendance. La satisfaction, c'est qu'on reste invaincu. Ca fait un quatrième match. On espère faire perdurer cette série. Parfois, il faut se contenter du nul. Et puis c'était contre une très bonne équipe qui n'est pas là par hasard."


    Eurosport

     

Partager cette page