[ 2 ] Dieu :

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par kochlok03, 31 Mars 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Dieu, d'un point de vue philosophique, peut-être considéré comme un principe d'explication ou comme un être. Aristote explique le mouvement du monde par l'existence de Dieu. Dieu est le "moteur" qui constitue la raison d'être de tout mouvement ; Dieu est "la pensée de la pensée". Pour les Stoïciens, Dieu et le monde sont un seul et même être, Dieu est "l'âme du monde" (le panthéisme). Pour Plotin, Dieu est le Un absolu et infini (les idées, la pensée, l'âme). Dieu permet de penser le Un, l'unique, contrairement à la pensée chinoise qui pense la relation entre l'un et l'autre. Pour les philosophes antiques, Dieu est principe d'intelligibilité. Pour les théistes modernes, comme Saint Thomas, Dieu est le Créateur, il est à la base de tout. Descartes raisonne, non en termes de finalité, mais de causalité. Pour lui, l'homme est un être pensant ; par le doute, il fait l'expérience de son insuffisance. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir l'idée de la perfection qui manque à son existence. La perfection, absente chez l'homme, ne peut appartenir qu'à un être supérieur : Dieu. "Je ne suis pas l'auteur de mon existence ; car, si je l'étais, je me serais donné toutes les perfections … je tiens donc mon existence d'une autre cause que de moi … il est nécessaire de s'arrêter enfin à une dernière cause qui ait en elle toutes les perfections contenues dans l'idée de parfait, c'est-à-dire qui soit Dieu" (3e Méditation). Kant remet en cause l'analyse de Descartes d'une nécessité inconditionnée ; pour lui, toute nécessité suppose une condition. Pour Kant, c'est sur des preuves morales que l'on peut prouver l'existence de Dieu pour réaliser "l'union du bonheur et de la vertu". Le Dieu des Chrétiens est un Dieu révélation, qui s'est incarné en une personne : Il réunit toute les qualités, Il est tout puissant : Dieu contient toutes les perfections. On peut le définir par la négative, en disant, qu'Il est incompréhensible, invisible, indicible, inconcevable, etc … La réflexion sur l'idée de Dieu a apporté, à la société occidentale, une analyse de la symbolique et de la spiritualité. Elle permet aussi de réfléchir sur l'Autre, un autre différent de soi, qui ne s'inscrit pas dans une relation de complémentarité. Cette transcendance peut ouvrir la voie à une nouvelle liberté.

     

Partager cette page