23.000 MRE bloqués au port d'Algésiras

Discussion dans 'Scooooop' créé par michele2010, 26 Décembre 2006.

  1. michele2010

    michele2010 Visiteur

    J'aime reçus:
    7
    Points:
    0
    Retour à la normale au port d'Algésiras. Hier au milieu de la matinée, quelques centaines de voitures attendaient encore d'embarquer contre plusieurs milliers la veille.
    Ils restaient encore 500 véhicules, ou un peu plus, en instance d'embarquement au port espagnol, affirme le responsable d'une compagnie de transport maritime opérant au Détroit.
    Selon la même source, les autorités espagnoles ont été obligées d'intervenir rapidement et de réinstaurer, provisoirement et exceptionnellement, le système d'interchangeabilité de billets de ferries à destination de Tanger et de Sebta.
    Ce système étant interdit, rappelons-le, sauf pendant la période de Transit de l'été, par jugement du tribunal compétent en la matière de concurrence.
    Les autorités du port d'Algésiras ont également été contraintes de renforcer le personnel affecté aux différents points de transit du port.
    «La situation est en train de s'améliorer», affirme-t-on auprès de l'Autorité portuaire d'Algésiras (APBA). Contactés par Libé, les services portuaires espagnols affirment que près d'un millier de véhicules attendaient encore d'embarquer lundi en fin de matinée contre 6000 la veille. Les mêmes sources ont affirmé que la totalité des passagers allaient prendre la mer en fin de journée. Tous les ferries réalisent des voyages supplémentaires, la plupart à destination de Tanger. La majorité des passagers qui ont afflué sur le port pour passer la fête de l'Aid au Maroc, affirme la même source, sont des Marocains résidant en Espagne.
    Dimanche, ils étaient quelque 20.800 passagers et 8300 véhicules à avoir embarqué pendant toute la journée, soit l'équivalent d'un jour de grande affluence pendant la période de transit estival. Le chiffre représente le triple de la moyenne réalisée habituellement au cours de cette période de l'année, souligne-t-on.
    En outre, pratiquement toutes les installations du port étaient bloquées, pendant ces deux derniers jours, par le flux de véhicules inattendu au cours de cette période de l'année. Le nombre de passagers et véhicules, affirme-t-on auprès des autorités portuaires, dépasse les estimations prévues. Ainsi, le nombre de passagers et de véhicules qui ont afflué sur le port dépasse celui du 1er août dernier, un jour pourtant habituellement de grande influence.
    Durant seulement deux jours, vendredi et dimanche plus de 23.000 passagers sont arrivés au port espagnol. D'autant plus qu'un grand nombre de véhicules qui ont été déviés depuis le port d'Almeria, qui connaît, lui aussi, une situation similaire.
    Une commission d'urgence a été créée, affirme-t-on auprès des responsables du port, comportant les services de l'Autorité portuaire d'Algésiras

    APBA, le Croix Rouge et différents services de police et de forces de sécurité.
    La première initiative prise pour maintenir l'ordre a été de renforcer la présence de la Guardia Civil et de la police. Des espaces ont été dégagés pour servir de parking et d'aire d'attente à quelque 5.500 véhicules.
    En outre, rappelle-t-on, la capacité d'évacuation étant en deçà de celle mise en place pendant la période estivale de Transit. Seuls 16 ferries opèrent actuellement entre les deux rives du Détroit dont 12 à destination du port de Tanger.
    Cette grande affluence, d’après les responsables du port espagnol, coïncide avec les grandes vacances de fin d'année. Période qui connaît un allègement du personnel du port mais aussi des compagnies du transport maritime et du personnel navigant. Ce qui a rendu la tâche «encore plus pénible et très compliquée» pour le reste de l'effectif affecté au port.





    liberation
     

Partager cette page