300.000 personnes vaccinées à ce jour contre la grippe A H1N1

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 22 Décembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Rabat, 22/12/09 - Près de 300.000 personnes ont été vaccinées à ce jour depuis le lancement, le 9 décembre, de l'opération de vaccination contre la grippe A H1N1, a souligné, mardi, la ministre de la Santé, Mme Yasmina Baddou.

    En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, sur les préjudices psychologiques et matériels causés par cette pandémie, formulée par le groupe Haraki, Mme Baddou a précisé que 300.000 personnes ont bénéficié, jusqu'à ce jour, de l'opération de vaccination, en particulier les catégories ciblées et les personnes vivant dans les cités universitaires, les internats et les prisons, outre les habitants des douars qui pourraient se retrouver isolés en cette saison d'hiver.

    Elle a ajouté que le nombre de personnes atteintes par cette pandémie grippale a atteint, à ce jour, 2.775 dont 1.006 en milieu scolaire, précisant que 38 décès ont été enregistrés.


    En dépit des cas de grippe A H1N1 confirmés, la situation au Maroc est de moindre gravité par rapport à ce qui était prévu, et ce à la faveur du plan mis en oeuvre depuis l'apparition du virus ainsi qu'à la conjugaison des efforts de tous les intervenants, a assuré la ministre

    Mme Baddou a rappelé que le Maroc figure parmi les premiers pays ayant reçu le vaccin contre la grippe A H1N1 afin d'en faire bénéficier près de 60 pc de la population, estimant que ce pourcentage constitue le plafond que peut atteindre un pays.

    Dans cet objectif, a-t-elle ajouté, il a été procédé à la création de 1.258 centres de vaccination (419 en milieu urbain et 839 dans le monde rural) et de 600 unités mobiles équipées pour vacciner les personnes établies dans les régions enclavées, ainsi qu'à la mobilisation de 2.300 médecins et 7.200 infirmiers.

    La ministre a rappelé, par ailleurs, que depuis l'apparition du virus, son département a mis en place des cellules communes afin d'assurer le suivi sous la supervision des commissions locales dans chaque province, et procédé à la prise en charge à domicile des élèves atteints du virus, et ce, à travers ses délégations et en coordination avec les académies régionales pour l'éducation et la formation.



    http://www.map.ma/fr/sections/social/mme_baddou___300.000/view
     

Partager cette page