48 ex-détenus civils à Tindouf comptent porter plainte contre l'Etat algérien

Discussion dans 'Info du bled' créé par MATAPAYOS, 15 Juin 2006.

  1. MATAPAYOS

    MATAPAYOS Citoyen

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    38
    Un groupe de 48 Marocains qui étaient détenus à Tindouf sur le territoire algérien, pendant plus d'un quart de siècle pour certains d'entre eux, portera plainte contre l'Etat algérien pour "enlèvement, séquestration, détention illégale et torture" devant des juridictions internationales et de certains pays, a appris jeudi la MAP auprès du collectif.

    [​IMG]
    Tous membres de l'Association le Sahara Marocain (ASM), les 48 ex-détenus civils exigent des "réparations financières et des excuses officielles de l'Etat algérien" pour sa responsabilité dans la violation de leurs droits sur son territoire.

    Le collectif des 48 ex-détenus assure que plusieurs d'entre eux ont été enlevés vers la fin des années 70 et durant les années 80 en plein territoire marocain, alors qu'ils vaquaient à leurs occupations quotidiennes comme agriculteurs ou simples ouvriers.

    Soutenus par des avocats de différents pays, les ex-détenus affirment qu'ils ont été "victimes de graves violations des droits humains commises à leur encontre par les militaires algériens qui les ont torturés dans des casernes aux alentours d'Alger avant de les transférer au Sahara algérien où ils ont vécu de véritables horreurs".

    "Durant leur détention illégale, et depuis la fin des années 90 ils ont été visités deux fois par an par le CICR qui a pu constater comme la Fondation Danielle Mitterand et d'autres organisations internationales leurs horribles conditions aussi bien morales que physiques et demandé leur libération immédiate", rappelle l'ASM dans un communiqué.


    L'Association prépare une tournée dans plusieurs pays européens et aux Etats Unis pour sensibiliser l'opinion internationale et les responsables gouvernementaux à la situation de ces victimes de l'Etat algérien et pour demander à ce que justice leur soit rendue.

    source: http://www.saharamarocain.net/modules/news/article.php?storyid=1120
     

Partager cette page