7e journée - Premier coup de mou pour le Barça

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 19 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Pour la première fois de la saison, le FC Barcelone n'a pas gagné en championnat. Tenus en échec par Valence (0-0) lors de la 7e journée, les Catalans voient le Real Madrid, victorieux de Valladolid (4-2), revenir à un point. Le FC Séville a chuté sur la pelouse de La Corogne (1-0).

    Sur la pelouse de Valence, le Barça a lâché ses premiers points cette saison en Liga. Après une formidable série de six victoires lors des six premières journées, les Catalans doivent se contenter d’un triste résultat nul (0-0). Privés d’Henry, blessé, et d’Ibrahimovic, laissé sur le banc, ils ont longtemps tardé à trouver leurs marques sur le plan offensif. Au niveau défensif également puisque dès la première minute de jeu, les champions d’Europe auraient pu se faire surprendre en contre si Valdes n’avait pas repoussé la tentative de Pablo Hernandez. Bousculés par le pressing intense de Valencians déterminés à l’image de l’ancien Toulousain Mathieu, les hommes de Guardiola ont ensuite déjoué tout au long de la première période.

    Avec un Messi aussi transparent qu’avec l’Argentine, le Barça n’a semblé retrouver son jeu collectif habituel qu’après la pause, et seulement par intermittence. Peu inspirés mais enfin plus mobiles, les visiteurs ont ensuite pu tenir tête à des locaux parfaitement organisés mais en manque de présence devant le but de Valdes. Hormis une audacieuse tentative de lob de 50 mètres signée Pablo Hernandez et détournée de justesse par le portier barcelonais (68e), le second acte s’est révélé très pauvre en occasions. A Mestalla, le Barça n’a pas convaincu mais il conserve sa place de leader avec un petit point d’avance sur le Real Madrid.

    REAL MADRID - VALLADOLID : 4-2
    Buts : Raul (14e, 18e), Marcelo (45e), Higuain (79e) pour le Real. Nauzet (29e), Garcia (53e) pour Valladolid.

    Ce Real a semblé vraiment facile, parfois même un peu trop comme l'a montré le score de son match disputé face au Real Valladolid (4-2). Sans leurs étoiles Cristiano Ronaldo et Kakà - remplaçant en début de match -, les Merengue ont étalé une nouvelle fois la qualité technique exceptionnelle de leur effectif, de leurs titulaires gavés de trophées et de distinctions jusqu'au bout de leur banc. Avec Karim Benzema, titulaire associé à Raul qui fêtait là son 711e match sous le maillot du Real - un record dans l'histoire du club -, Esteban Granero ou encore Rafael Van der Vaart, le public de Santiago-Bernabeu a eu le droit, malgré l'absence de noms ronflants, à du spectacle.

    Logiquement dépositaires du jeu, les hommes de Manuel Pellegrini ont d'abord offert vingt belles premières minutes couronnées par un doublé de Raul (1-0, 14e puis 2-0, 18e) avant de se reposer sur leurs lauriers. Souvent en difficulté, la défense du Real a failli, peu aidée dans sa tâche par Xabi Alonso, par exemple. L'ancien Red avait sans doute encore besoin de récupérer de son match intégralement disputé en milieu de semaine avec la "Roja". Valladolid a, pour sa part, montré par moments que sa seizième place était imméritée. Son quatuor offensif Marquitos-Font-Diego Costa-Aleman faisant preuve d'une certaine aisance technique.


    Mais malgré deux réductions du score (2-1, 29e puis 3-2, 53e), le Real a finalement su serrer le jeu et surtout se mettre à l'abri sur un énième coup de génie. A l'image du dernier but signé Gonzalo Higuain (4-2, 79e), le Real s'en est souvent remis aux coups d'éclair de ses joueurs à défaut de montrer une sérénité sans faille. Ce fût suffisant contre une équipe qui joue le maintien.

    DEPORTIVO LA COROGNE - FC SEVILLE : 1-0
    But : Rodriguez (38e)


    Eurosport
     

Partager cette page