9e journée - Chelsea trébuche, Manchester en profite

Discussion dans 'Angleterre' créé par simo160, 19 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Chelsea battu à Aston Villa (2-1), Manchester United n'a pas laissé passer l'occasion de reprendre les rênes de la Premier League. Les Mancuniens ont battu Bolton (2-1) lors de la 9e journée. Liverpool a encore lâché du lest en perdant à Sunderland (1-0). Arsenal a gagné face à Birmingham (3-1).

    ASTON VILLA - CHELSEA : 2-1
    Buts: Dunne (32e), Collins (52e) pour Aston Villa - Drogba (15e) pour Chelsea

    A Stanford Bridge, Chelsea est imprenable, n'ayant subi aucun revers depuis novembre 2008. Mais hors de ses bases, les Londoniens n'ont pas le même rendement. Pas la même capacité à transformer la domination dans le jeu en domination au tableau d'affichage. Le 26 septembre dernier, les Blues s'étaient déjà inclinés à Wigan et ont remis cela pour la deuxième fois consécutive. Et pourtant, Didier Drogba avait fait en sorte de lancer les siens sous les meilleurs auspices. Des 30 mètres, après un amour de contrôle orienté, l'Ivoirien allume Brad Friedel. Le portier américain est sur la trajectoire mais la puissance de la frappe a raison de lui (15e, 0-1). Tout laisse alors penser que Chelsea ne va faire qu'une bouchée des Villans, tant les quinze minutes qui vont suivre l'ouverture du score affichent une domination sans partage des leaders du championnat. Mais il faut savoir enfoncer le clou, et cela n'a pas été le cas.

    Pourvue de grands gabarits, l'équipe d'Aston Villa se sait capable de marquer sur coups de pied arrêtés et c'est avec l'aide de Frank Lampard, malheureux sur une remise de la tête, que Richard Dunne profite de son isolement pour tromper Petr Cech (32e, 1-1). Avant de voir James Collins l'imiter au retour des vestiaires. Une fois de plus sur corner, obtenu sur l'aile gauche, le Gallois est esseulé et permet à sa formation de prendre l'avantage (52e, 2-1). Il reste alors pas mal de temps à Chelsea pour imposer son jeu et revenir à la marque. Avec des éléments de la trempe de Didier Drogba, auteur de son 7e but cette saison en championnat, il est clair que la cause n'était pas entendue après l'unité inscrite par Collins.

    Mais Villa va se montrer intraitable derrière, bien aidé par un Friedel très efficacement reconcentré après une première période délicate. Chelsea ne reviendra pas et aura donc perdu six points en l'espace de deux déplacements en Premier League. Conséquence, les Blues donnent du champ à leurs rivaux. Manchester United pourra prendre la tête en cas de succès contre Bolton. Peut-être l'électrochoc nécessaire pour pousser l'équipe londonienne à se remettre en question. Trop dépendante des coups d'éclats de Didier Drogba ? Ils auront été primordiaux face à Liverpool il y a deux semaines, mais ne peuvent pas suffire à terme. A moins que ce soient les matches de qualifications pour le Mondial qui ont fragilisé la condition physique d'un effectif Blue très international. Dans tous les cas, les Villans ont apporté la preuve qu'ils avaient les moyens de bousculer le Big Four ...


    MANCHESTER UNITED - BOLTON : 2-1
    Buts : Knight (5e, csc) et Valencia (33e) pour Manchester - Taylor (75e) pour Bolton

    Alors que les Londoniens trébuchaient à Aston Villa sur deux corners (1-2), United, qui enregistrait le retour de blessure de son gardien Edwin Van der Sar, prenait le dessus sur son voisin de Bolton (2-1), surmontant une fin de match fébrile pour s'assurer un point d'avance au classement. Ce championnat s'annonce particulièrement indécis puisque les Londoniens de Tottenham (3e à 3 points) et d'Arsenal (4e à 4 points avec un match en retard) restent dans la course après des succès à Portsmouth (2-1) et à domicile contre Birmingham (3-1). Il s'agit de la septième victoire consécutive pour des "Gunners" toujours aussi prolifiques en attaque.

    SUNDERLAND - LIVERPOOL : 1-0
    But : Bent (5e)

    Pour un Liverpool désormais 8e derrière son adversaire du jour, la saison vire en revanche à l'aigre. L'équipe du nord-ouest a déjà perdu deux fois plus de matches que durant toute la saison passée. Et la manière dont a été inscrit le but de la défaite n'est pas de nature à apaiser les esprits d'un Rafael Benitez à deux doigts d'en venir aux mains avec son homologue de Sunderland Steve Bruce. En tout début de match, un tir de Darren Bent a en effet été détourné dans les filets de Pepe Reina, par... un gros ballon gonflable promotionnel (5e).

    Mais au-delà de ce coup du sort, ce revers est parfaitement mérité. Privés sur blessures de Steven Gerrard et de Fernando Torres, leurs deux faiseurs de miracle, les Reds ont été surclassés et ont présenté un visage peu reluisant avant d'aborder deux rendez-vous cruciaux: la réception de Lyon en Ligue des Champions mardi puis celle le 25 octobre de leur rival honni de Manchester United qui récupérera Wayne Rooney avec l'ambition d'enterrer définitivement les rêves de sacre de ses hôtes. Une défaite à Anfield contre Lyon mettrait les Reds en situation très délicate, avec six points de retard sur les Français. Une victoire de Manchester et ils seraient relégués à dix points en championnat, un écart quasiment impossible à combler.


    ARSENAL - BIRMIGHAM CITY : 3-1
    Buts : van Persie (16e), Diaby (18e) et Arshavin (85e) pour Arsenal - Bowyer (38e) pour Birmingham

    PORTSMOUTH - TOTTENHAM : 1-2
    Buts : Boateng (59e) pour Portsmouth - King (29e) et Defoe (45e) pour Tottenham

    STOKE CITY - WEST HAM : 2-1
    Buts : Beattie (11e sp, 70e) pour Stoke - Upson (34e) pour West Ham

    EVERTON - WOLVERHAMPTON : 1-1
    Buts : Bilyaletdinov (88e) pour Everton - Doyle (76e) pour Wolverhampton

    . DIMANCHE

    WIGAN (12e) - MANCHESTER CITY (4e)

    Carlos Tevez aura un jour de plus pour se reposer après avoir pris part au match de la qualification de l'Argentine en Uruguay. Son équipe de Manchester City, 4e à 5 points avec un match en retard, effectue dimanche un court déplacement chez une équipe de Wigan difficile à manoeuvrer.


    Eurosport
     

Partager cette page