9e journée - Toulouse rebondit, Paris s'enlise

Discussion dans 'France' créé par simo160, 19 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Battu lors des deux journées, Toulouse a repris sa marche en avant en s'imposant face au Paris Saint-Germain (1-0), lors de la 9e journée. Le TFC remonte au 12e, à deux points d'une équipe parisienne qui n'a plus gagné depuis cinq matches et se rendra à Marseille dimanche prochain.

    TOULOUSE - PSG : 1-0
    But : Ebondo (74e)

    Au bord de la zone de relégation à l'entame de la neuvième journée, le TFC n'avait déjà plus le droit à l'erreur au moment de recevoir le PSG. Battus à deux reprises sur leurs terres depuis le début du championnat, soit autant de fois que tout au long de la saison précédente toutes compétitions confondues, les protégés d'Alain Casanova n'étaient que l'ombre de la formation qui avait réussi à se hisser à la quatrième place de la Ligue 1. Moins réaliste sur le front de l'attaque avec un Gignac aphone, moins solide en défense.... Malgré un bilan largement défavorable, le staff toulousain avait décidé de n'apporter aucune modification à son équipe, de ne pas changer une tactique qui avait porté ses fruits la saison dernière mais semblait nettement moins efficace depuis l'ouverture de l'exercice actuel.

    Un immobilisme surprenant... et condamnable au vu du déroulement de la première période. Etonnamment apathiques au cours des 45 premières minutes, les joueurs de la Ville Rose ont subi de plein fouet les assauts parisiens, se montrant souvent incapables de sortir de leur moitié de terrain balle au pied et d'aligner plusieurs passes successives. Constamment pris de vitesse de vitesse par la doublette composée de Giuly et Luyindula, par les qualités techniques de Sessegnon, les Toulousains ont sans cesse couru dans le vide, ne devant leur salut qu'à la maladresse adverse dans les derniers vingt mètres. Et peut-être aussi à une pelouse digne d'un champ de patates...


    UN TFC à deux visages

    Présentée en début de saison comme l'une des rares équipes capables de jouer les trouble-fêtes en haut du championnat, la formation d'Antoine Kombouaré n'a cependant pas été en mesure de tenir la distance. Alors que les Toulousains ont entamé la seconde période avec de toutes nouvelles intentions, se montrant plus agressifs dans les duels et exerçant un pressing très haut, les Parisiens ont totalement été submergés par la puissance physique adverse et n'ont pas été capable de tenir la comparaison sur le plan athlétique. Dans le sillage d'un Sissoko monstrueux, les joueurs du TFC ont tout écrasé sur leur passage au cours de la seconde période.

    Enfin dominateurs au milieu de terrain, les hommes de Casanova ont acculé les troupes franciliennes dans leur camp, monopolisant le ballon. Machado pour apporter la touche technique, Sissoko pour créer des brèches béantes dans l'entrejeu, Gignac pour peser constamment sur la défense adverse, notamment sur un Traoré surclassé, et Ebondo pour finir le travail d'un tir croisé (74e, 1-0)... Tous les éléments du TFC ont su prendre le taureau par les cornes pour inverser la tendance et faire la preuve que si tout le monde marche dans le même sens, la tactique made in 2008/2009 pourrait également s'avérer payante cette saison. Pour Paris, ce cinquième match consécutif sans le moindre succès éloigne le club des hauteurs de la L1 et rend le déplacement à Marseille bien plus périlleux que prévu.

    LA DECLA : André-Pierre Gignac (attaquant de Toulouse)

    "C'est une victoire très importante. On avait énormément besoin de ces trois points. C'était un match difficile sur un terrain de merde. J'espère que la ville fera le nécessaire pour qu'on puisse jouer de bons matches. On retient la victoire, le terrain pfff... Peu importe qui marque. C'est vrai que pour un attaquant c'est toujours excitant de marquer, mais il faut faire un travail de sape, continuer à frapper et à travailler. On dédie cette victoire à Brice Taton et à sa famille. C'est notre première victoire depuis son décès."


    Eurosport
     

Partager cette page