a votre avis qui va acheté Yahoo ?

Discussion dans 'High tec' créé par YSF, 8 Février 2008.

?

ach ban likom?

  1. Google

    5 vote(s)
    50.0%
  2. Microsoft

    5 vote(s)
    50.0%
  1. YSF

    YSF Khasser

    Inscrit:
    14 Juin 2005
    Messages:
    9410
    J'aime reçus:
    109
    Localité:
    Casablanca, Morocco, Morocco
    Salam !
    alors ach ban likom f had l'affaire?li ghadi yhcri Microsoft wla Google?

     
  2. ZIKAS

    ZIKAS Accro Membre du personnel

    Inscrit:
    6 Juillet 2005
    Messages:
    13030
    J'aime reçus:
    117
    bayna microsift li rada techrih
     
  3. YSF

    YSF Khasser

    Inscrit:
    14 Juin 2005
    Messages:
    9410
    J'aime reçus:
    109
    Localité:
    Casablanca, Morocco, Morocco
    ana kangol google wlaw3lam tani
     
  4. zbougz

    zbougz بــــابــــا عـــــروب Membre du personnel

    Inscrit:
    21 Mars 2005
    Messages:
    21575
    J'aime reçus:
    559
    Localité:
    CasaNegra
    ana tangoul menara [22h]
     
  5. YSF

    YSF Khasser

    Inscrit:
    14 Juin 2005
    Messages:
    9410
    J'aime reçus:
    109
    Localité:
    Casablanca, Morocco, Morocco
    aujourdwi 9rite fel khbar que yahoo va refuser loffre dyal microsoft
     
  6. Saad.

    Saad. Accro

    Inscrit:
    18 Avril 2005
    Messages:
    6529
    J'aime reçus:
    99
  7. soundousa1

    soundousa1 Citoyen

    Inscrit:
    21 Juin 2007
    Messages:
    797
    J'aime reçus:
    38
  8. emi of kech

    emi of kech Visiteur

    Inscrit:
    19 Juillet 2007
    Messages:
    24
    J'aime reçus:
    1
    pour votre infos, je veinbs de lire un article que Yahoo a refusé l'offre de Microsoft, mais qui vous a dis que Google veut l'acheter:confused:
     
  9. hima7

    hima7 oummo Ilias

    Inscrit:
    2 Juillet 2007
    Messages:
    1685
    J'aime reçus:
    62
    Localité:
    machi Rabat
    tana tangoule Google , walayni had yahoo chayte 3liha rasha, 3lach z3ma bghat tbi3 rassha ??
     
  10. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    Inscrit:
    10 Décembre 2004
    Messages:
    23802
    J'aime reçus:
    4157
    Sexe:
    Homme
    Localité:
    Casablanca
    khasni ghir 4 deryal w neshrih ana

    wa daba lash msed3ine ryoussna 7na, elli yeshrih yeshrih
     
  11. emi of kech

    emi of kech Visiteur

    Inscrit:
    19 Juillet 2007
    Messages:
    24
    J'aime reçus:
    1
    ils ont fais faillite, ils ont déjà licencié de 1 000 à 2 000 personnes.


    Concernant google il a proposé un partenariat et non pas achat
     
  12. soundousa1

    soundousa1 Citoyen

    Inscrit:
    21 Juin 2007
    Messages:
    797
    J'aime reçus:
    38
    Yahoo! a déjà décliné une offre de rachat de Microsoft en 2006 et une autre début 2007. Or, depuis 2 ans, Yahoo! Messenger s'intègre peu à peu dans Windows Live Messenger.

    Vendredi 1er février 2008, Microsoft lance une offre d'achat de Yahoo à hauteur de 44,6 milliards de dollars (29,96 milliards d'euros) en liquide et en actions avec pour objectif d'améliorer sa position face à la concurrence sur le marché des services en ligne.

    L'offre du géant informatique prévoit de payer 31 dollars (20,85 euros) par action, soit 62% du capital du moteur de recherche, au cours de jeudi. Jamais Microsoft n'avait été aussi loin dans le rachat d'une société.

    Cette annonce a fait perdre 3% à l'action Microsoft et fait gagner 53% au titre de Yahoo !

    Supposons le succès de cette fusion:

    Ayant beaucoup de services similaires, Microsoft et Yahoo! ne pourront pas tous garder. Les utilisateurs verront leur service préféré s'envoler dans le vide.

    Les services en commun: Photos, Messagerie instantanée, Moteur de recherche, Email, Vidéo, Actualités, Cartographie, Musique, Bureautique en ligne, Gadgets, Blog,...

    La réalité, c'est que Microsoft a peur des logiciels libres et des services gratuits lancés entre autres par Google.

    La réponse de Yahoo fut un laconique "Nous allons étudier l'offre."

    Réaction de Google

    Dans un article publié ce dimanche sur son blog, David Drummond - l'un des vice-présidents de Google et son principal responsable pour les questions juridiques - exprime son inquiétude pour l'avenir de l'internet suivant le sort de Yahoo! . En effet, Google considère cette proposition de rachat comme une ambition de Microsoft pour monopoliser l'internet, ce que Microsoft a su faire avec les ordinateurs le siècle dernier.

    Cet article évoque aussi les principes du succès de Yahoo! et Google: son ouverture et sa capacité d'innovation. La libre compétition sur le net est ainsi menacée par une éventuellement fusion Microsoft- Yahoo!.

    et celle de Microsoft

    Microsoft affirme avoir courtisé Yahoo! depuis 18 mois mais les propositions précédentes ont été refusées. C'est pourquoi Microsoft l'a rendue public aux actionnaires cette fois.

    Pour répondre aux arguments de Google, le géant Microsoft rappelle que c'est Google le dominant sur le marché (près de 75% sur le marché mondial pour la recherche, Yahoo! 16% et Microsoft environ 3%). La combinaison Mirosoft - Yahoo! ne fait qu'unir les 2 leaders de la messagerie en ligne, la messagerie instantanée et les portails.

    Que dire Yahoo! ?

    Le jour de l'annonce, Yahoo! a simplement dit qu'il prendra le temps pour étudier l'offre.
    En réponse à une question récurrente pour savoir si Yahoo comptait solliciter des propositions auprès d'autres entreprises, le groupe a simplement répondu sur son site qu'il allait évaluer toutes les options. Ceci devrait presser Microsoft à augmenter l'offre ;).

    Mais une rumeur concernant une alliance Yahoo! - Google pourrait envoyer l'offre de Microsoft dans le vide. De toute façon, Yahoo! pense que Microsoft a sous-estimé sa valeur.

    Yahoo

    Eric ­Schmidt, le patron de Google, est prêt à tout pour empêcher Microsoft d'avaler Yahoo!.<D
    lise cet article

    alors, actuellement, l'offre de Microsoft est rejetée:
    source
     

Partager cette page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées ainsi que pour nos statistiques de fréquentation.