Abbas El Fassi demande à Madrid d'aider à une issue au conflit du Sahara Marocain

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 9 Octobre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Rabat - Le Premier ministre Abbas El-Fassi a demandé l'aide de l'Espagne pour trouver une solution au conflit du Sahara Marocain lors d'une rencontre à Rabat avec Maria Teresa Fernandez de la Vega, vice-présidente du gouvernement espagnol. [​IMG]
    "J'ai demandé à l'Espagne d'aider à ce que ce problème trouve une issue car nous désirons un Maghreb Arabe Uni,

    nous ne voulons pas de conflit avec nos voisins et parce que, dans la région, il existe un problème de terrorisme", a notamment déclaré Abbas El-Fassi lors d'un point de presse à Rabat.


    "Nous travaillerons de manière active pour trouver une solution juste à ce conflit, et qu'on parvienne à un accord accepté par tous", a déclaré de son côté De la Vega lors de ce point de presse conjoint.

    Elle a par ailleurs indiqué qu'une réunion de coopération de haut niveau sera présidée par les Premiers ministres espagnol et marocain dans la deuxième quinzaine de novembre à Madrid.

    De la Vega a affirmé avoir abordé avec El-Fassi la coopération économique et financière ainsi que l'émigration. "Il n'y a aucun changement dans la politique de l'Espagne vis-à-vis de l'immigration", a-t-elle dit.

    "Nous avons évoqué notre lutte commune contre l'émigration clandestine, et le plan espagnol de retour dans leurs pays des travailleurs immigrés en Espagne qui le souhaitent", a-t-elle ajouté.

    "Ce plan de retour est une mesure absolument volontaire", a-t-elle assuré.

    De la Vega a indiqué avoir évoqué avec El-Fassi une proposition du gouvernement espagnol devant permettre aux travailleurs étrangers établis en Espagne, dont les Marocains, de pouvoir participer aux prochaines élections municipales.

    "Il n'y a aucun nuage dans les relations entre les deux pays", a affirmé de son côté le chef du gouvernement qui s'est félicité de la place de l'Espagne comme "deuxième investisseur au Maroc et comme deuxième marché pour le tourisme marocain".




    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page