Abdelaziz Marrakchi au pied du mur

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 4 Mars 2006.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    [​IMG] Un collectif de militants et de cadres dissidents du «polisario» qui vient de fonder un mouvement alternatif à l'actuelle direction installée en Algérie prône «la négociation comme unique voie» de solution de la question du Sahara, souligne jeudi le quotidien espagnol «ABC».

    Dans une chronique de Luis Ignacio Parada, le journal souligne que «face aux récentes menaces de Abdelaziz Marrakchi (de son vrai nom) de recourir à tous les moyens y compris la lutte armée, la nouvelle organisation a adopté le principe de la négociation comme unique voie pour aboutir à une solution du conflit».

    La nouvelle formation dont le porte-parole, M. Salek Mahjoub, est un des membres fondateurs du «polisario», accuse Mohamed Abdelaziz d'être «obsédé par la seule tâche de conserver éternellement les rênes du pouvoir et de condamner son peuple à l'exil permanent sur le territoire algérien, à l'ignorance, au tribalisme et à la corruption», relève «ABC».
    Ce qui est sûr c'est que quinze ans après le cessez-le-feu signé sous les auspices de l'ONU, Abdelaziz a «perdu le soutien actif de l'Algérie et que l'aide humanitaire européenne a été réduite», poursuit le chroniqueur en attribuant, au chef du «polisario» Mohamed Abdelaziz, la responsabilité du blocage que connaît la question du Sahara marocain.
    Ce nouveau courant vient s'ajouter à celui de «Khatt achahid» (Voie du martyr), par allusion au Marocain El Ouali, fondateur du mouvement séparatiste, qui s'en prend frontalement à Mohamed Abdelaziz et à ses pratiques anti-démocratiques.


    Paru sur saharamarocain.net
    Article proposer par MATAPAYOS
     

Partager cette page