Abdelwahed Radi lance le processus de promotion des magistrats

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 9 Octobre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Le ministre de la Justice, M. Abdelwahed Radi, a annoncé, mercredi à Meknès, le lancement du processus de promotion des magistrats dans les différentes régions du Royaume.
    Ces promotions, qui s'inscrivent dans le cadre des attributions du Conseil supérieur de la magistrature, seront généralisées et d'une importance cruciale pour les juges qui satisfont les conditions requises, a-t-il précisé dans une déclaration à la presse en marge de sa visite à la circonscription judiciaire de Meknès.
    M. Radi a indiqué dans ce sens que les postes budgétaires sont disponibles, relevant qu'il s'agit d'une première étape de la réforme initiée par son département intéressant le corps de la magistrature, et ce conformément aux Hautes orientations royales pour améliorer la situation des juges en particulier et les fonctionnaires du ministère de la Justice en général.
    Par ailleurs, M. Radi a eu une série d'entretiens avec des responsable du corps de la magistrature, les représentants des fonctionnaires de la circonscription judiciaire de Meknès et l'ordre des avocats de cette ville ainsi qu'avec les juges de cette juridiction.
    Ces entretiens ont porté sur les réformes visant l'amélioration du fonctionnement des tribunaux pour faciliter l'accès à la justice, la simplification et la transparence des procédures, et la garantie d'une meilleure qualité des services.
    Le ministre a également présenté aux magistrats un exposé sur le Discours Royal du 20 août dernier et les grandes lignes de la réforme qui est basée, essentiellement, sur l'indépendance de la justice et sa moralisation ainsi que sur la bonne gouvernance et l'amélioration de la situation matérielle des fonctionnaires. M. Radi a également mis l'accent sur le rôle primordial joué par le juge aux niveaux social, politique et économique, soulignant son apport à la création de l'équilibre au sein de la société et sa contribution pour garantir la sécurité et la stabilité notamment à travers la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, et la consolidation de l'Etat de droit. Le ministre de la Justice avait donné, mercredi à la Cour d'Appel de Meknès, le coup d'envoi du programme MEDA II de modernisation des juridictions au niveau de la ville dans le cadre du processus de réforme de la justice au Maroc mis en oeuvre en partenariat avec l'Union européenne (UE). Ce programme concerne l'équipement de juridictions au niveau national, en infrastructures techniques et en programmes informatiques nécessaires à la gestion des dossiers, la création de centres d'archives et l'amélioration de l'accueil des justiciables. Le programme vise aussi la diffusion des données à caractère juridique et judiciaire et l'installation d'un système informatique intégré pour la gestion des dossiers au niveau des différentes structures spécialisées.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page