Abderrazak Afilal expulsé de l'UGTM

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 29 Août 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Le communiqué du comité exécutif de l'UGTM, piloté par la bande des quatorze, est tombé lundi matin comme un couperet. La décision d'expulser Abderrazzak Afilal, secrétaire général depuis quarante ans de l'UGTM, a été rendue solennelle après une réunion tenue le dimanche 29 août à Rabat. Avec cet épisode, la crise vient de franchir un nouveau seuil. Il ne s'agit plus de simples accusations jetées par les uns et les autres devant l'opinion publique, mais d'un acte de portée juridique visant à en finir avec Abderrazak Afilal sur le plan organisationnel.

    D'ailleurs, le conseil général de la centrale syndicale devrait se réunir le 4 septembre prochain pour avaliser la décision d'expulsion.

    Contacté par «Le Matin», A. Afilal est resté de marbre. Il dit ne reconnaître aucune légitimité à ceux qui ont prononcé son expulsion. “ Le secrétaire général du syndicat ne peut être expulsé sans l'aval du congrès ni de celui de la plus haute instance qui est le conseil général composé des secrétaires locaux, provinciaux et sectoriels ”, affirme A. Afilal, un brin légaliste.

    Pour le leader de l'UGTM, son expulsion n'est qu'un putsch organisé par des gens qui n'appartiennent plus à l'UGTM. Il se veut inébranlable : “ La légitimité est de mon côté. Les autorités et le ministère de l'Intérieur également. Ce n'est pas l'anarchie…” “On ne peut déposer le secrétaire général qu'en respectant les statuts internes ”, se rassure le secrétaire général expulsé. Le fait qu'il soit invité par le ministre de l'Intérieur à assister à l'émission Hiwar est pour A. Afilal un signal fort qu'il n'a pas encore été lâché…Un autre signal a été, cette fois-ci, émis par un membre du comité exécutif de l'Istiqlal.


    Celui-ci, qui tient à garder l'anonymat, dénonce une cabale organisée contre Afilal par des “ notables ” qui n'ont pas d'assise populaire et qui manquent de crédibilité… Selon toute vraisemblance, A. Afilal garde toujours de solides amitiés au sein du parti et qui n'hésitent pas à se mouiller pour le soutenir.
    “ Afilal reste le secrétaire général légal de l'UGTM parce que celui qui l'a expulsé n'est pas habilité à le faire ”, fulmine ce membre du comité exécutif. Mohamed Larbi Kabbaj, nommé coordinateur par la frange qui conteste Afilal, n'est pas de cet avis. “ Ce monsieur (Afilal) a perdu toute crédibilité en persistant dans ses comportements aberrants et dans ses complots. Il s'accroche coûte que coûte à son poste et ce en dépit du mécontentement des militants ”.

    En attendant la réunion du 4 septembre, qui devrait en principe confirmer l'expulsion de Abderrazak Afilal, celui-ci ne restera pas les bras croisés. Fort du soutien de plusieurs membres du comité exécutif de l'Istiqlal, il devrait repartir en guerre contre ceux de ses détracteurs…Si tel est le cas, cette guerre fratricide risque de menacer la stabilité de l'Istiqlal.


    Source: LE MATIN
     

Partager cette page