Accouchement : quels sont les inconvénients de la péridurale ?

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par jijirose, 7 Octobre 2009.

  1. jijirose

    jijirose this is my life

    J'aime reçus:
    390
    Points:
    83
    L'intérêt de la péridurale, nous le connaissons tous: celui de supprimer la douleur de l'accouchement. Mais y a t-il des inconvénients à cette pratique ? Certes chaque femme réagira différemment, mais comme tout acte médical, il peut y avoir des conséquences physiques et psychologiques à un accouchement sous péridurale.


    Un accouchement médicalisé

    L’anesthésie péridurale est un acte médical, solution salvatrice dans le cas des accouchements avec complications. Mais dans la cas d’un accouchement où tout se passe bien, elle peut engendrer des difficultés, qui vont générer d’autres actes médicaux, l'administration d’autres substances médicamenteuses, etc… Dés lors qu’on pose une péridurale, on rentre dans un accouchement médicalisé.

    Un cocktail anesthésiant

    Les dérivés morphiniques qui composent le cocktail anesthésiant, même s’ils sont très dilués depuis 2005, agissent sur l’activité musculaire du corps, peuvent influencer les contractions et ralentir le travail. Lorsque cela se produit, le personnel médical ajoute de l’ocytocine (ou Syntocinon) dans la perfusion de la maman. Les contractions s’accélèrent alors, d’une façon pas vraiment physiologique, ce qui peut faire souffrir le bébé. Si le bébé souffre, on peut intervenir pour accélérer l’accouchement, en appuyant sur le ventre, en utilisant des instruments, en pratiquant une épisiotomie, voire une césarienne. Même si ces conséquences sont moins fréquentes depuis 2005, elles existent toujours. Dans ces cas là, la péridurale aura plutôt compliqué l’accouchement qu’autre chose. De plus, le « cocktail anesthésiant » varie d’un anesthésiste à l’autre. Il est difficile de savoir à l’avance comment notre péridurale sera dosée, quels produits seront utilisés, comment notre corps va réagir à ces substances. Dans certains cas, la péridurale n’agira pas du tout, ou se latéralisera c’est-à-dire qu’elle n’agira que du côté gauche ou du côté droit du corps. Impossible à prévoir.

    Les effets sur le bébé

    Les anesthésiques induisent parfois une baisse de tension chez la maman et/ou une montée de fièvre. Cela se répercute sur le bébé, qui voyant alors ses besoins en oxygène s’accroître, risque de « manquer d’air ».
    Les muscles pouvant être endormis par la péridurale, ils s’accompagneront pas le bébé au moment de l’expulsion, comme ils devraient le faire en temps normal. Le bébé est donc obligé de s’engager, se retourner et sortir tout seul. Cela n’est pas évident pour lui, c’est pourquoi le nombre de bébés qui ne parviennent pas à pivoter, et restent le dos contre le dos de leur mère, est plus fréquent lors des accouchements sous péridurale. On dit que le bébé se présente «en postérieur», ce qui engendre souvent l’utilisation d’instruments pour l’aider au moment de l’expulsion, avec souvent une épisiotomie à la clé.

    Les effets sur la maman

    Du côté de la maman, en dehors de l’hypotension et de la fièvre, la péridurale peut engendrer de violents maux de tête durant les jours, semaines, voire les mois qui suivent la naissance. Ce sont les 0,5% à 1% de cas où l'anesthésiste a mal posé la péridurale. Dans ces cas, heureusement rares, les mamans doivent vivre ces migraines sans qu’aucun antalgique ne puisse les soulager. Sans compter que la pose d’une péridurale oblige à rester allongée, ce qui est la façon la moins physiologique au monde pour accoucher. Dans cette position, le travail est ralenti et les contractions plus douloureuses. Certes, la maman s’en moque bien des contractions puisqu’elle est anesthésiée! Mais ce genre d’accouchement "à rallonge", médicalisé, avec un cathéter dans le dos, une perfusion dans le bras, des capteurs de monitoring sur le ventre, en position allongée, se termine bien plus souvent par une épisiotomie ou autres désagréments notoires.
    Sans compter l’amertume d’être, plus ou moins, passées à côté d’un grand moment de leur vie, que ressentent beaucoup de mamans suite à ce genre de naissances. Certaines de ces mamans se renseignent alors sur les alternatives à la péridurale ; pour faire leur choix en toute connaissance de cause lors des prochaines grossesses !

    source
     
  2. Rida

    Rida Accro

    J'aime reçus:
    169
    Points:
    63
    3yite mangoul8a lkhti fach bghat tawled, mais walou wach sam3atni,
    w ftali deratha wa7d ch9i9a mafiha maytchaf 4 yam ba3d lwilada
     
  3. jijirose

    jijirose this is my life

    J'aime reçus:
    390
    Points:
    83
    oui khoya 7ta ana ch7al hadi kent dima kangol inchalah fach newled ndirha
    mais apres fach 9rit 3liha o cheft des cas 9dami
    lahom loja3
     

Partager cette page