Affaire Ben Barka: «Incompréhension» entre le juges Ramaël et Sarhane

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 7 Décembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Le magistrat français Patrick Ramaël, venu enquêter au Maroc sur la disparition en 1965 de Mehdi Ben Barka, est rentré dimanche bredouille à Paris, mais pourrait revenir prochainement, a indiqué l'avocat de la famille Me Maurice Buttin dont les propos ont été rapportés par l'AFP.

    «J'ai rencontré des responsables du ministère marocain de la Justice qui ont regretté une incompréhension entre les magistrats français et marocain et m'ont assuré que M. Ramaël serait convoqué très prochainement à Casablanca pour que la commission rogatoire soit correctement exécutée», a-t-il déclaré à l'AFP.
    M. Ramaël avait rencontré le 28 novembre à Casablanca son homologue marocain Jalal Sarhane, chargé du dossier, afin d'exécuter une commission rogatoire internationale (CRI).
    Celle-ci porte sur l'interrogatoire d'une vingtaine de fonctionnaires et militaires marocains, en activité ou à la retraite, et sur la visite d'un ancien centre de détention secret à Rabat où pourraient se trouver les restes de Mehdi Ben Barka.
    Selon Me Buttin, «M. Ramaël estime que M. Sarhane prétexte des difficultés pratiques pour ne pas exécuter la CRI (...) Le magistrat marocain aurait affirmé n'avoir pas pu trouver l'adresse de ces personnes, ni localiser cette ancienne prison. Or, la plupart de ces personnalités sont connues, tout comme le lieu de l'ancienne prison abandonnée».
    Le parquet de Casablanca avait jugé mercredi «sans fondement» les propos de l'avocat. «Une séance de travail s'est tenue au siège de la cour d¹appel de Casablanca au cours de laquelle les pièces et documents sur lesquels repose l'exécution de la commission rogatoire ont été déterminés», avait souligné le parquet.
    «Un procès-verbal a été rédigé en ce sens, dans lequel le juge d'instruction français s'engage à envoyer une commission rogatoire complémentaire dont la date d'exécution sera fixée ultérieurement», a ajouté la même source.
    Une source judiciaire à Paris avait indiqué que la «Commission rogatoire complémentaire (CRC) avait été remise officiellement mercredi matin par la voie diplomatique aux autorités judiciaires marocaines».
    «Cette CRC donne la localisation exacte du PF3 (Point Fixe 3, un ancien centre de détention où pourrait se trouver le corps de Ben Barka) ainsi que les adresses des trois principales personnes dont l'audition est requise», a précisé cette source.



    AL BAYANE
     
  2. Zahtie

    Zahtie Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    jemmi shno hawa lmolakhass dyal hadshi ana m3gaz

    golya gir shkon howa li mamziansh fi l9issa allah y7afdak [06c]
     
  3. benaaouiss

    benaaouiss Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Affaire Ben Barka: «Incompréhension» entre le juges Ramaël et Sarhane

    À mon avis ce juge marocain doit être juger lui même pour son incompétence, à croire qu'il est payé pour freiner la procédure.
     
  4. garyplatz

    garyplatz Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Affaire Ben Barka: «Incompréhension» entre le juges Ramaël et Sarhane

    nta asahbi 3andak lbisat si7ri wm9adch ta9ra had jouj stora , waylaghelti me3gaz me3gaz , :):)
     
  5. Zahtie

    Zahtie Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    rah hdak lbissat si7ri howa li 3almni l3agza [22h]
     

Partager cette page