Affaire Ouaddou : trois mois de sursis requis contre le supporteur raciste

Discussion dans 'Scooooop' créé par ringo, 19 Mars 2008.

  1. ringo

    ringo Accro

    Inscrit:
    8 Avril 2006
    Messages:
    5136
    J'aime reçus:
    196
    Localité:
    IGMIR CITY
    Trois mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve, plus trois ans d’interdiction de stade. C’est la sentence requise mardi par le parquet de Metz contre le supporteur qui avait proféré le 16 février des insultes racistes contre le footballeur international marocain Abdeslam Ouaddou (Valenciennes), indique Libération. Christophe H. a expliqué que les injures « étaient dirigées vers un joueur du FC Metz » et non contre le plaignant. « J’étais énervé. Metz perdait. Je me suis laissé emporter. Je ne suis pas raciste. Je n’ai pas réfléchi, je le regrette. Je m’excuse sincèrement », s’est-il défendu.

    SOURCE

    [​IMG]
     
  2. Astalavista

    Astalavista Hasta La Vista Baby

    Inscrit:
    31 Octobre 2006
    Messages:
    1097
    J'aime reçus:
    46
    Localité:
    merra hna ou merra lhihe
    Ma 3endou wjeh wellah, makayene guire les racistes fhade lorraine,mene jihti meziana lihe
     
  3. fola22

    fola22 Visiteur

    Inscrit:
    12 Janvier 2008
    Messages:
    2254
    J'aime reçus:
    94
    Localité:
    Darnaaa
    felecitation pr wadooo merci ringo pr l'infooo
     
  4. L9ant

    L9ant Accro

    Inscrit:
    28 Novembre 2004
    Messages:
    8533
    J'aime reçus:
    167
    Localité:
    Rabat
    J'estime que 3 mois avec sursis est acceptable pour ce genre de crimes, car il faut se mettre en tête quant on est dans un stade avec toute la ferveur et la masse des spectateurs qui scandent n'importent quoi, on peut très bien tomber dans des slogans très déplacés voire racistes comme le présent cas ! machi ghir jaw w man3ou ttajammou3at ghayr lmourakhassa ;)
     

Partager cette page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées ainsi que pour nos statistiques de fréquentation.