Agadir: Les profs de français se mettent à niveau

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 4 Novembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    · Le surnombre dans les classes, un handicap

    · 1.532 élèves du privé rejoignent le public


    Dans le cadre du plan d’urgence 2009/2012, la délégation d’Agadir Ida Outanane a organisé la semaine dernière une session de formation au profit des enseignants de la langue française, cycle qualifiant.
    Cette activité, qui s’articule autour des modules du programme du plan d’urgence, propose aux enseignants d’asseoir leurs compétences en matière de conception de projets séquentiels en relation avec les œuvres littéraires au programme. De fait, le module de formation «Séquence didactique et œuvre intégrale» a pour finalité de construire un discours didactique commun et de former les enseignants de français à s’approprier les outils nécessaires à la lecture et à l’analyse d’une œuvre intégrale et, ainsi, à élaborer des séquences didactiques.

    Ces trois journées de formation ont été l’occasion pour les enseignants de se concerter et de réfléchir sur leur pratique professionnelle en matière d’approche du texte littéraire et de là à mettre en place des pratiques pédagogiques visant la planification d’activités et de compétences.

    La rencontre a aussi été l’occasion pour le corps enseignant de soulever les nombreux obstacles qui entravent la bonne marche et l’avancée de l’enseignement. Ainsi, l’un des plus percutants est le surnombre des élèves dans les classes. Dans ce sens, il faut signaler qu’à la délégation d’Agadir Ida Outanane, 1.532 élèves de l’enseignement privé ont réintégré l’enseignement public. Ce qui accentue encore plus cette problématique de l’effectif dans les classes qui peut atteindre dans certains établissements 50 élèves et plus par classe.

    Pour rappel, le plan d’urgence a pour ambition de mettre en place une réforme de la réforme afin de pallier les dysfonctionnements du système de l’enseignement. C’est un programme qui vise à développer l’école et l’action pédagogique. Il se démarque des réformes passées par la dimension de l’enveloppe budgétaire qui lui est allouée


    http://www.leconomiste.com/

     

Partager cette page