Agadir : Radio Plus cartonne dans le Souss

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 9 Septembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Agadir a été le laboratoire d’expérimentation du concept Radio Plus ; les ajustements ont pris le temps qu’il faut pour que le produit mûrisse. Implanté à Marrakech, le concept fait son chemin avec succès. La direction, satisfaite des performances réalisées, décide son extension, d’abord dans la capitale économique du pays et ensuite à Fès. Retour sur les raisons d’émergence d’un média devenu incontournable dans le champ médiatique de la région du Souss.
    Radio Plus, la jeune station radio qui a vécu sa phase d’expérimentation à Agadir, prépare son extension à Casablanca et ensuite à Fès avec confiance et détermination. La clef de la réussite, il faut aller la chercher dans la réactivité et la rigueur dans la couverture des événements du grand Agadir avec une équipe dynamique composée de noms comme Oualkach, Biouaray, Kaltouma Bakrimi, Ahmed Al Moutawakil, Abdellah Kouita…. Conséquence, des grilles (ordinaire, d’été et de Ramadan) diversifiées, riches et appropriées à la diversité culturelle qui caractérise le Souss.
    Quand Mohamed Chahli débarque à Radio Plus Agadir, en 2008 en tant que rédacteur en chef, il a déjà cumulé un passé significatif avec la station en tant que collaborateur.
    « La passion et la rigueur », deux qualités qui lui vaudront, quelques mois plus tard la responsabilité de directeur d’antenne et de la programmation. Fort d’une expérience forgée au fil du temps à la gestion administrative d’écoles privées à Agadir et de sa plume en tant que correspondant de grands quotidiens arabophones nationaux tels Al Ittihad Al Ichtiraki, Al Alam, Nahar al Maghribia, Essabah, Al Massae, Mohamed Chahli remet les pendules à l’heure dans une jeune boîte qui s’est imposée grâce à une dynamique prospective et à des jeunes potentialités prometteuses. Un parcours « …atypique, nous dit Abderrahman Adaoui, directeur général de Radio Plus, il vient du monde de l'enseignement mais il a une passion pour les médias ; il a commencé en tant que correspondant puis a intégré la rédaction pour en devenir le directeur et prendre en charge la direction des programmes et de l'antenne. Mr Chahli a deux qualités essentielles dans ce métier : la passion et la rigueur». La structuration du plateau des informations était son premier challenge dans la station, son expérience sur le terrain l’y a aidé, ne manquant pas de ressources pour développer les informations.
    Journaliste, Chahli continuera d’enregistrer des émissions à succès à l’image de Milafate, Chooune tarbaouiya, Sawt al moujtamaâ et se vante d’être « la seule radio régionale à avoir réuni sur le même plateau un psychanalyste et un cheikh, exorciste autour du sujet de l’hystérie, une émission en trois temps qui a réalisé un audimat très satisfaisant.
    Interrogé sur les moments de prédilection à la station, et qui ont aussi réussi le challenge de la proximité et propulsé la station au sommet, Chahli, répond, sourire aux lèvres « Les 16 heures d’antenne d’affilée pour couvrir constitution du conseil communal d’Agadir en juin dernier ». L’affaire de l’enterrement des quatre enfants victimes du pédophile et tueur de Taroudant ou encore récemment, l’affaire du double meurtre des jumeaux Adam et Sara d’Inzegane figurent parmi les moments de grande écoute, rapportés instantanément et avec beaucoup de rigueur. S’il rend hommage à Hassan Najmi qui a accompagné son initiation à l’écriture, Mohammed Chahli plébiscite son amitié avec Adib Salki, reconnaissant le rôle de celui-ci dans l’éclosion de son expérience radio en tant que journaliste et directeur des programmes et d’antenne.







    Source : libe.ma

     

Partager cette page