Aggravation du déficit commercial durant les neuf premiers mois de 2005

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 9 Novembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Les transactions commerciales du Maroc avec l'étranger se sont soldées, au terme des neuf premiers mois de l'année en cours, par un déficit estimé par l'Office marocain des changes à plus de 66 milliards de dirhams (un dollar= 9 dirhams), soit 29,2% de plus que le niveau enregistré une année auparavant.
    Selon les toutes dernières indications publiées mardi par l'Office, les exportations se sont en effet chiffrées à fin septembre à près de 65,211 milliards de dirhams, soit une stabilisation presque au même niveau qu'à la même date de l'année dernière, alors que les importations ont connu une hausse 12,9%, passant de 116,303 milliards de dirhams à 131,305 milliards de dirhams. Du coup, le taux de couverture des dépenses des importations par les recettes des exportations est tombé de 56% à 49,7% entre les deux périodes.

    Le renchérissement que ne cessent d'enregistrer les importations s'expliquent principalement par les achats des produits énergétiques qui se sont chiffrés à plus de 28 milliards de dirhams, contre 18,669 milliards une année auparavant, soit 50% ou 9,339 milliards de dirhams de plus. Dans ces importations, le pétrole brut a coûté à lui seul 17,185 milliards contre 10,540 milliards une année auparavant, soit 63% ou 6,645 milliards de plus.

    Les importations hors pétrole ont également connu une importante augmentation de 7,9%, passant de 105,763 milliards pour la même période de l'année dernière à 114,120 milliards à fin septembre de cette année, soit 8,357 milliards de plus.

    Concernant les exportations, les chiffres de l'Office pour la période sous considération font notamment ressortir la faiblesse des ventes vers l'étranger des produits textile-habillement, puisque celles des vêtements confectionnés ont régressé de 9,4% et celles des articles de bonneterie de 15,2%.

    En revanche, les phosphates et leurs dérivés continuent de booster les exportations marocaines, enregistrant une augmentation de 26% pour le brut et de 21% pour l'acide phosphorique.


    L'intelligent
     
  2. mustaphaaj

    mustaphaaj Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Sarkozy prône l'expulsion

    Le ministre de l'Intérieur français a demandé aux préfets d'expulser tous les étrangers impliqués dans les violences urbaines qui agitent la France depuis près de deux semaines. Y compris les titulaires d'un titre de séjour.
    Le ministre français de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, a annoncé avoir demandé aux préfets d'expulser tous les étrangers qui seraient condamnés dans le cadre des violences urbaines en France, y compris les titulaires d'un titre de séjour. Cent vingt étrangers, pas tous en situation irrégulière, ont été condamnés pour avoir participé aux dernières nuits d'émeutes urbaines, a affirmé le ministre de l'Intérieur à l'Assemblée nationale.

    En fait, les 120 étrangers évoqués par M. Sarkozy comptent parmi les quelque 1.800 interpellés depuis le début des émeutes et n'ont pas été condamnés, a-t-on par la suite précisé au ministère de l'Intérieur. J'ai demandé aux préfets qu'ils soient expulsés sans délai de notre territoire national, y compris ceux qui ont un titre de séjour, a ajouté Nicolas Sarkozy devant les députés. Ces expulsions se feront dans tous les cas où la loi le permet, a-t-on ensuite souligné au ministère à l'Intérieur.

    La loi actuelle établit un certain nombre de protections à une mesure d'éloignement du territoire français d'étrangers en situation régulière, notamment pour les mineurs ou les parents d'un enfant français mineur. Les déclarations de M. Sarkozy sont intervenues au lendemain de l'instauration de l'état d'urgence qui permet aux préfets, représentants de l'Etat dans les départements, d'imposer des couvre-feux dans des zones sensibles.Couvre-feu dans 25 départements
     

Partager cette page