Agréments : Le scandale arrive au Roi

Discussion dans 'Info du bled' créé par kochlok03, 8 Décembre 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Les agréments de transport sont une parfaite illustration du système rentier érigé au Maroc en véritable « filet social ». En principe, ce système a été établi pour récompenser d’anciens résistants, aider des personnes démunies, offrir des moyens de subsistance à des handicapés... Dans les faits, il profite surtout à des agents d’autorité, voire parfois à des réseaux mafieux...


    Il a fallu qu’une enquête soit ouverte, sur instruction royale, concernant un réseau qui s’était spécialisé dans les doléances présentées au Souverain pour que l’on commence enfin à parler de l’annulation des agréments et autres privilèges accordés indûment à de nombreuses personnes qui n’en ont absolument pas droit.

    Selon de nombreux observateurs, dont des militants pour la préservation des deniers publics, cette mesure devra constituer le point de départ devant conduire à une démarche plus globale. Laquelle devra déboucher sur l’institution d’un véritable filet social au profit des personnes nécessiteuses et méritantes, pour que le Maroc puisse en finir définitivement avec les pseudos actions sociales qui ont montré aujourd’hui leur limite.

    La justice s’en mêle : Privilèges mal acquis ne durent pas

    La course vers les privilèges a ses spécialistes. Parmi ces derniers, il y en qui ont même trahi la confiance du Souverain. Mais, ils ont fini par tomber. C’est S.M Mohammed VI lui-même qui a ordonné l’ouverture d’une enquête les concernant.

    UN réseau qui s’est spécialisé dans la présentation de fausses doléances au Roi pour bénéficier, indûment, d’agréments ou d’autres privilèges, a été démantelé dernièrement. Ses 24 membres devront comparaître le 6 décembre devant la Cour d’appel à Salé.

    Les prévenus sont poursuivis, chacun en ce qui le concerne, pour « constitution d’une bande criminelle spécialisée dans l’escroquerie, falsification et utilisation de documents officiels et administratifs, usurpation d’identité, corruption, abus de pouvoir, divulgation du secret professionnel, non dénonciation et participation ».

    Parmi les mis en cause, figurent six agents de sécurité, trois auxiliaires d’autorité, des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, dont une femme, et un chef d’entreprise. Le ministère de l’Intérieur avait annoncé, le 20 novembre, que, sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, les services de la police nationale avaient ouvert une enquête qui a mené au démantèlement de ce réseau.

    Les différents éléments de cette enquête avaient révélé que ce réseau bénéficierait de complicités au sein de services administratifs. Organisés autour de plusieurs grandes villes, les membres du réseau opéraient à l’occasion des déplacements de Sa Majesté le Roi, les complicités dont ils bénéficiaient leur permettant de faire aboutir leurs doléances sur la base de faux documents et informations.

    L’ensemble des prévenus avait été déféré directement par le Parquet devant la Cour d’appel, tandis qu’un ancien caïd à Salé, présumé impliqué dans cette affaire, avait été interrogé par le juge d’instruction de la Cour d’appel de Salé en vertu des dispositions du code de procédure pénale relatives au « privilège de juridiction ».

    D’ores et déjà, la Cour a décidé la confiscation des biens de 13 des 24 membres présumés du réseau de falsification de doléances de nature sociale.

    La décision de confisquer les biens de 13 des 24 mis en cause dans l’affaire répond à une requête du Parquet général qui avait demandé initialement à la Cour de saisir les biens de l’ensemble des personnes impliquées dans cette affaire, précise une source judiciaire.


    le Reporter
     
  2. zbougz

    zbougz بــــابــــا عـــــروب Membre du personnel

    J'aime reçus:
    559
    Points:
    113
    j'ai lu cet article en arabe ds assaba7 :)
    merci
     
  3. osiris

    osiris Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    wla lmaghribe chwiya chwiya kay7ayed l3alamate diyal l2i9ta3iya w tajamo3 tarawate f yedine nass 9lale,mine ayna laka hada,ewa li khawen chi 7aja ya yetsena nobto ya yetsena lmoute ila faltato lawla matzaglouch tanya.
    merci koch pour l'info
     
  4. Fanida

    Fanida OUM LYNA

    J'aime reçus:
    161
    Points:
    63
    a7san 7aja sme3tha, hya had l9adia dial les agréments, yene9sou chwia men had nass elli mbar3in 3la dhour cha3b.
    ila nit hadchi tabe9 besa7, alors je dis que le maroc va dans le tres tres bon chemin
     
    1 personne aime cela.
  5. zbougz

    zbougz بــــابــــا عـــــروب Membre du personnel

    J'aime reçus:
    559
    Points:
    113
    wach frasskoum que kayen li 3ando 12 lpetit taxi!!!
    o kayen li meskin mala9i 7eta grima yekriha!!!!
    ana je crois ghadi y7iydouhoum ghir lmasakine ama ryoussa lekbar ghadi yeb9aw dima mber3ine
     
  6. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    wa7ad l9awah 3ando 52 agrément [33h] ki dar lihom ????
     
  7. adilasri

    adilasri wald bladkoum

    J'aime reçus:
    53
    Points:
    28
    hadak houa li 7arar lmaghrib[24h]

    j avais des connaissances au maroc qui ont un agrement de taxi pour chaque membre de la famille, meme le plus petit de la famille (5ans) avais un agrement en son nom.
    Alors qu'on dit que c'est pour lmou9awimin.
    C'est scandaleux.
     
  8. izeli

    izeli ●[●ЖΣΨ

    J'aime reçus:
    229
    Points:
    63
    bolk: 8aligalna dima el maghrib ghadi la llor
     
  9. atlasabdel

    atlasabdel Visiteur

    J'aime reçus:
    47
    Points:
    0
    qu'est ce qui se passe, si on enleve pour des gens qui ne meritent pas de les enlever et
    qui ont besoin de ca pour vivre.
     

Partager cette page