Agression contre un officier de police

Discussion dans 'Info du bled' créé par MATAPAYOS, 31 Mai 2006.

  1. MATAPAYOS

    MATAPAYOS Citoyen

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    38
    Agression contre un officier de police
    Laâyoune. La tension monte de nouveau dans la région. Cette fois, c'est un haut gradé de la police qui a été grièvement blessé par un séparatiste lors de son interrogatoire. Les deux, brûlés au deuxième degré, ont été hospitalisés à Casablanca.


    Abdelhamid Bahri, commissaire principal et adjoint du préfet de police des province du Sud, a été transféré, dimanche 28 mai 2006, à Casablanca à bord d'un avion spécial pour être soigné des brûlures qui lui avaient été occasionnées par un séparatiste lors de son interrogatoire. Selon plusieurs sources contactées par ALM au chef-lieu du Sahara, l'agresseur du commissaire Abdelhamid Bahri, aurait agi de manière préméditée en attaquant sa victime par le jet d'une bouteille contenant une matière dangereuse dans les locaux de la police même.

    Tout avait commencé, dans la nuit de samedi à dimanche, quand les organisateurs d'une fête de mariage ont alerté les services de police pour intervenir contre ce qu'un communiqué de la région de Laâyoune-Boujdour qualifie de "fauteurs de troubles". Ces derniers, munis de drapeaux du "Polisario", mais aussi de cocktails Molotov, auraient voulu profiter de la cérémonie pour un show de propagande séparatiste. Ils résisteront une première fois aux forces de l'ordre avant d'être arrêtés et conduits dans les locaux de la police préfectorale.

    Là, l'un d'eux, est interrogé sur les bouteilles contenant un dangereux liquide trouvées en sa possession. Pour toute réponse, Saïdi Salek balance l'une d'elles en direction du commissaire Abdelhamid Bahri. D'ailleurs, le "Polisario" a déjà fait sienne la "cause" des trois individus arrêtés à Laâyoune : Saïdi Salek, Abdallah Abba et Toubali El Hafed. Ces derniers s'étaient investis à fond lors des événements de Laâyoune en mai 2005.


    Toubali El Hafed est connu dans la ville comme l'une des principales personnes impliquées dans la détention des 13 roquettes saisies par la police en décembre 2005. Dans un état avancé d'érosion, ces roquettes, de divers calibres, pouvaient toutefois servir à la confection d'explosifs à des fins terroristes. Cet individu est lié à un proche de Brahim Ghali (représentant du Polisario en Espagne) lui-même impliqué dans l'affaire des 13 mortiers saisis à une vingtaine de kilomètres de Laâyoune.
    Selon des sources médicales à Casablanca, Abdelhamid Bahri souffre notamment de brûlures de deuxième degré aux mains, mais son état de santé ne suscite pas d'inquiétude. A Laâyoune, une enquête est ouverte pour cerner tous les aspects de cette affaire et préciser notamment la nature de la matière contenue dans les bouteilles saisies sur Saïdi Salek. La piste d'un acte terroriste n'est pas écartée, compte tenu surtout du passé et de l'activisme des personnes arrêtées.

    source: http://aujourdhui.ma/nation-details46666.html
     
  2. sa3doune

    sa3doune Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Agression contre un officier de police

    [:Z] le maroc est notre maroc et le sahara est notre sahar [:Z]
    3acha lmalik
    le maroc est dans le sahra est le sahar est dans le maroc polisario ou separatistes allez vous faire baiser par vos amis algeriens ingrats
    [:Z]
     
  3. thasni5

    thasni5 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Agression contre un officier de police

    je ne pense pas que cette façon de dénigrer son voisin fasse partie de nos valeurs islamiques et marocaines. quelle que soit la nature des relations qu'on a avec ce voisin. on a le modèle de sidna mohammed qui n'hésitait pas à visiter son voisin juif même si ce dernier ne ratait aucune occasion pour jeter ordures et détrituts sur le palier de notre noble prophète.
    je ne cherche pas par cette comparaison à mettre le voisin algérien au bas degrès du juif mais je cherchais juste à rappeller le principe du bon voisinage.
    et puis il ne faut pas oublier que ce conflit n'est qu'un conflit artificiel dirigés par deux régimes antagonistes ( ou qui ont hérité d'un conflit entre deux ennemis dont l'un est mort depuis 1992).
    dans ce faux conflit il n'y est laissée aucune place à l'opinion des peuples.
    on est au maroc entrain de se targuer d'avoir une démocratie, d'avoir acquis un Etat de droit alors que le régime continue à perpetuer ses traditions de violence contre son propre peuple à oujda casa fès tanger et même dans le coeur de rabat. le régime de sa magesté est entrain d'enlever dans le silence leplus total les droits les plus primaires à de nombreuse fractions du peuples qui osent dire non.
    les années de plomp ne sont pas mortes.
    la hantise du maghzen hante tous les esprits du peuple encore et encore....
     
  4. kiki1000

    kiki1000 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Agression contre un officier de police

    le terrorisme du polisario ne date pas d'hier cela a deputer dans les annees 70 et ce qui est redicule c'est leur tentatives de creer une similitude avec la lutte armes des palestiniens pour libere leur terre. et meme sur la television algeriennes ils(les generaux algeriens) passe toujours les infos de la soi disant rasd apres un commentaire sur la palestine.
     

Partager cette page