Al Qaida Fi bilad al Maghrib Al Islami : Le Maroc sur le-qui-vive

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 21 Février 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    [​IMG]

    Le Maroc aurait été infiltré par des terroristes proches d’Al Qaïda. L’information est aujourd’hui officielle et parvient des sécuritaires Marocains qui tirent la sonnette d’alarme. Ce qui l’est moins, c’est le timing et la cartographie des lieux menacées. Les deux semaines qui se sont écoulées ont été alimentées par plusieurs opérations policières qui ont permis de démanteler bon nombre de réseaux dormants de la nébuleuse «Al Qaida aux pays du Maghreb» à Rabat, Salé, Tanger, et Meknès.

    Depuis quelques semaines, le Maroc vit au rythme de la traque des individus piqués d’intégrisme, soupçonnés d’intentions réelles de commettre des actes terroristes. Tout ce que le pays compte comme instances spécialisées dans le renseignement et la parade à la subversion interne et externe est en alerte permanente.


    La liste est longue, mais pour ne citer que les plus directement concernées, la DGST dirigée par Abdellatif Hammouchi, la DGED par Yassine Mansouri et la Gendarmerie royale par Housni Benslimane. Viennent s’adjoindre deux grandes directions sécuritaires, la DGSN et la DAI (Direction des affaires intérieures) administrées, respectivement, par Charki Draiss et le Wali Mouhiedine Amzazi. Le tout étant supervisé par Chakib Benmoussa et Fouad Ali El Himma, du ministère de l’Intérieur qui ont tenu plusieurs réunions avec les sécuritaires du pays.

    À l’ordre du jour, la chasse aux terroristes, la neutralisation des intégristes et l’immunisation du pays contre toute forme de violence criminelle et déstabilisatrice provenant de ce qu’on appellera désormais «Al-Qaïda aux pays du Maghreb», une organisation terroriste qui considère le Maroc comme une cible désignée pour des opérations meurtrières.

    Une cible qui a échappé tout de même à plusieurs tentatives d’attentats meurtriers relatées par un rapport de la DGST à l’occasion du sommet de Riyad, en 2004, pour la lutte antiterroriste. Les rencontres des deux ministres de l’Intérieur avec les sécuritaires se succèdent pour mettre le point sur l’état d’avancement des enquêtes et des toutes récentes arrestations des terroristes opérées à Rabat, Salé, Meknès et Tanger.

    Interpellations et gardes à vue


    «Le Maroc a pris toutes les mesures et dispositions nécessaires pour parer à toute tentative d’atteinte à la sécurité et à la stabilité du pays et garantir ainsi la sécurité des citoyens et de leurs biens. Les mesures préventives ont été prises eu égard aux mouvements, dans la région, de groupes terroristes extrémistes, sur la foi d’informations disponibles confirmées par les services nationaux et internationaux de sécurité, en tenant compte des évènements et opérations survenus sur la scène régionale et du démantèlement d’un certain nombre de réseaux terroristes», a déclaré Chakib Benmoussa, ministre de l’Intérieur dans un communiqué rendu public jeudi 15 février 2007.

    Et le porte-parole du gouvernement, Nabil Benabdallah, de compléter lors d’un point de presse à Rabat à la suite d’un Conseil du gouvernement : «Notre région connaît concrètement de graves menaces de terrorisme et est exposée à des actes terroristes violents» comme ce fût le cas en début de semaine en Algérie. Et d’ajouter : «Des mesures ont été prises pour renforcer la surveillance des ports et des aéroports du pays.

    Nous avons insisté sur la nécessité de hausser le niveau de mobilisation et de vigilance au Maroc». En tout cas, les barrages de police, dressés depuis deux semaines partout à travers le pays, au moment même où des attentats signés Al Qaïda endeuillaient l’Algérie, et le renforcement du dispositif sécuritaire aux frontières avec le voisin de l’Est, confirment que le Maroc est en danger.

    Selon des sources dignes de foi, les services marocains ont été alertés par leurs homologues Américains, Français et Espagnols et des rapports ont même été transmis, mettant en garde contre l’infiltration d’éléments terroristes au Maroc. Message reçu. L’obligation de vérification a été entamée et le dispositif sécuritaire, rodé et performant, a vite donné des résultats.

    Comme quoi nos limiers avaient déjà à l’œil leurs futurs «clients». Les interpellations et les gardes à vue se sont multipliées. On découvrira plus tard que les personnes interpellées et retenues en détention, appartiennent à ces mêmes tendances radicales, dont les donneurs d’ordre et les «émirs» étaient derrière les exécutants terroristes du 16 mai 2003.

    «Le groupe de Meknès, dont les membres sont âgés de 24 à 26 ans, est soupçonné d’appartenance à l’association de la Salafia Jihadia, et de préparer des actes criminels et terroristes contre des casernes militaires, établissements universitaires… Les perquisitions effectuées dans leur domiciles respectifs ont permis la saisie d’une quantité importante d’explosifs et d’armes à feu», nous apprend la Map qui cite une source policière de la DGSN.

    D’ailleurs, les réseaux terroristes maghrébins, dormants ou actifs, qui ont été régulièrement décapités par les services de police de nombreux pays d’Europe et d’Amérique, sont constitués de ressortissants maghrébins originaires d’Algérie, du Maroc, de la Libye, et beaucoup plus rarement de la Tunisie, ont élu domicile dans la zone incontrôlée du Sahel où prolifèrent des trafics de tous genres menés par les séparatistes du polisario. Un des points communs de cette nébuleuse, c’est que la plupart des islamistes sont unis par une histoire commune où l’Afghanistan et l’Irak restent un passage obligé. D’une manière ou d’une autre, la mouvance islamiste maghrébine, qui a opté pour la guerre armée, est encadrée militairement par des chefs qui ont pour la plupart participé à la guerre en Afghanistan et idéologiquement par des émirs arrosés à coups de valises remplies de dollars par les penseurs du terrorisme international.

    Deux dangereux terroristes activement recherchés par la DGSN

    Les fous d’Al Qaïda rodent toujours autour de nous. Deux individus répondant aux noms d’Aziz Chaguani alias Youssef et Abdelhali Chairi alias Bachir sont activement recherchés par les services de sécurité marocains pour leurs liens avec des groupes terroristes, notamment avec l’organisation terroriste dénommée « Al-Qaïda aux pays du Maghreb » où «Al Qaida fi bilad Al Maghrib Al Islami», indique-t-on de source policière. Les autorités marocaines demandent à toute personne en possession d’informations ou connaissant le lieu ou l’endroit où pourraient se cacher les recherchés, d’en informer immédiatement les autorités administratives ou les postes des services de sécurité (Gendarmerie royale, sûreté nationale) les plus proches.

    Source: Lagazettedumaroc.com
     
  2. joedoublet

    joedoublet Visiteur

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    0
    Re : Al Qaida Fi bilad al Maghrib Al Islami : Le Maroc sur le-qui-vive

    al quaida c un pheno du 21 siecle. l islam est pas le responsable pour ces actes du terrorism mais il y a tjrs des gens ki opposent un system par une ideology just observer le monde " la monarchie la bourgeoisie le communism et mnt la theocratie......"
    mais ki sont les victimes dns ca? c le peuple car les leaders de 2 cotes sont hors du jeu par contre ki tuent et se tuent c sont les peuples les faibles ki pensent pas du rationelle et ki ont pas une mentalite individualism.
    si le peuple veut sa liberte il doit respecter la liberte des autres
     
  3. aminechaoui

    aminechaoui Bannis

    J'aime reçus:
    54
    Points:
    0
    Re : Al Qaida Fi bilad al Maghrib Al Islami : Le Maroc sur le-qui-vive

    اللهم شتت شملهم واخسف بهم يا رب، هؤلاء المجاهدين الأطفال الذين يقتلون الأبرياء ويخافون قتال جيوش أمريكا المتمركزة في العالم الإسلامي، إنهم جهال بالدين لا يعلمون عنه إلا الشهادتان،
     
  4. safdounia

    safdounia SIGN OF THE DOVE

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Re : Al Qaida Fi bilad al Maghrib Al Islami : Le Maroc sur le-qui-vive

    exercer du terrorisme au nom de l'Islam, y en a marre d'entendre ca :-(
    chawho dinana l7anif Allah ichawhom fdnia 9bal l2akhira Alah yakhod fihom l7a9 ya rabb [21h]
     
  5. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    Re : Al Qaida Fi bilad al Maghrib Al Islami : Le Maroc sur le-qui-vive

    allahoma naj3aloka fi no7ororihim wa na3odo bika min chororihim

    allahoma ikfina iyahom bima chiet
     
  6. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Re : Al Qaida Fi bilad al Maghrib Al Islami : Le Maroc sur le-qui-vive

    Tu ne penses pas que la gouvernement Américan est le parain de térorism ??
    Chaque chose a une cause... je croix que la cause est claire dans ce cas...

    C vrai on est ts contre le térorrisme? Alors on est ts contre les EtasUnis avant les térorriste Arab (car l'islam n'a aucun relation ak le térorrisme)...
     
  7. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    Re : Al Qaida Fi bilad al Maghrib Al Islami : Le Maroc sur le-qui-vive

    kayin fi bladna chabab fa9do amal wa galbhom k7al chafo 9alat 3adl wa krouch la7ram waklin lablad

    chi ylou7 rasso fi b7ar chi yfarga3 rasso

    wa7id maya9natchi min ra7mat allah
     
  8. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Re : Al Qaida Fi bilad al Maghrib Al Islami : Le Maroc sur le-qui-vive

    C'est le manque de la démocratie... a cause des despotes qui non pas très bien comprit le mot...

    Ou bien, la démocratie pour eux s'arrête là où commence la raison d'état. (En bref, la raison de globalisation)
     

Partager cette page