ALCATEL : contrat de 25 millions d'euros au Maroc

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 4 Octobre 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Alcatel a annoncé avoir été retenu par Maroc-Connect, un fournisseur marocain de services de télécommunications fixes et mobiles, pour le déploiement d'un réseau de prochaine génération. La première phase du projet, dont le montant est estimé à 25 millions d'euros, prévoit le déploiement d'un réseau dans cinq régions importantes du Maroc. Les services seront mis en exploitation commerciale début 2007.

    EN SAVOIR PLUS


    FORCES ET FAIBLESSES DE LA VALEUR

    Les points forts de la valeur
    - Dans une industrie très concurrentielle, Alcatel apparaît comme un acteur global disposant d'un portefeuille complet de produits et de services destinés aux opérateurs mais aussi aux autres types d'entreprises. La force du groupe est de détenir un portefeuille de technologies et de services permettant de proposer aux opérateurs des solutions de bout en bout.
    - La diversité des activités permet une meilleure répartition des risques.
    - Sur le "triple play" (voix, données et TV), à fort potentiel de croissance, l'offre d'Alcatel apparaît comme l'une des meilleures du marché.
    - Les ventes ont renoué avec la croissance dans la téléphonie fixe. L'optique, l'accès l'ADSL et les routeurs IP compensant désormais le déclin de la commutation traditionnelle.
    - La situation financière du groupe s'est améliorée, les réductions de coûts réalisées depuis 2002 portent leurs fruits.
    - L'équipementier de télécoms cherche toujours à réduire ses dépenses, en recourant de plus en plus aux marchés émergents dans les domaines de la production, la R&D, les fournisseurs et les sous-traitants.
    - Alcatel va verser un dividende 2005 de 0,16 euro par titre pour la première fois depuis 2001.

    Les points faibles de la valeur
    - La dette d'Alcatel est toujours classée dans la catégorie spéculative par les agences de notation. On peut toutefois s'attendre à un retour de la notation du groupe en catégorie investissement.
    - Le groupe est positionné sur des marchés très concurrentiels sur lesquels la pression sur les prix est forte. Les marges du groupe sont donc un sujet d'inquiétude chez les analystes.
    - Le niveau de marge n'est d'ailleurs toujours pas satisfaisant et son amélioration est un objectif prioritaire du groupe.
    - La croissance des ventes issues des activités de nouvelle génération n'est pas encore à la hauteur des attentes. Les déploiements de la télévision par Internet et des réseaux de nouvelle génération pourrait ne pas être aussi rapides qu'il le faudrait pour doper la croissance du chiffre d'affaires du groupe.
    - Le groupe a plusieurs fois déçu les marchés qui lui accordent une confiance réduite.
    - Le chiffre d'affaires du groupe est impacté négativement en cas de baisse du dollar.

    COMMENT SUIVRE LA VALEUR
    - Alcatel a subi ces dernières années le ralentissement des investissements en télécommunications de la part des opérateurs, qui étaient focalisés sur l'assainissement de leur situation financière. Il est donc indispensable de surveiller attentivement l'évolution du marché des télécommunications, en particulier la santé des opérateurs, pour apprécier l'évolution de la demande en équipements.
    Confrontés à la concurrence des opérateurs alternatifs, des fournisseurs d'accès à Internet ou des câblo-opérateurs, les opérateurs perdent des abonnés, tandis que les revenus issus de la voix sont inexorablement amenés à s'effriter. Pour remédier à cela, les opérateurs semblent désormais ne pas avoir d'autre choix que de se lancer dans le "triple play", c'est-à-dire de proposer des offres couplées d'accès au téléphone, à l'Internet haut débit et à la télévision.

    - Les pays émergents représentent 45 % du chiffre d'affaires d'Alcatel, et même 75 % de ses revenus dans les réseaux mobiles. Ils pèsent déjà 45 % des investissements des opérateurs dans le monde, part qui passera à 55 % en 2008.

    - La question du rapprochement d'Alcatel et de Thales reste ouverte, de même que celle concernant la succession de Serge Tchuruk à la tête du groupe.

    ACTIVITE DE LA SOCIETE
    Alcatel fournit des solutions de communication permettant aux opérateurs de télécoms, aux fournisseurs d'accès Internet et aux entreprises de disposer de moyens de communication voix, données, vidéo pour leurs clients ou leurs salariés. Le groupe est présent dans plus de 130 pays.

    Les activités de l'équipementier télécoms s'organisent en trois pôles : communications fixes (regroupant les infrastructures réseaux fixes et l'optique), communications mobiles (infrastructures et terminaux) et communications privées. Le groupe est le numéro un mondial des équipements pour opérateurs de téléphonie fixe, avec notamment la première place mondiale dans les domaines de l'ADSL (Internet haut débit) et de la transmission terrestre et sous-marine.

    Source - Boursorama.Com
     

Partager cette page