Algérie : l'opposition manifestera "jusqu'à ce que le régime tombe"

Discussion dans 'Scooooop' créé par kechia, 13 Février 2011.

  1. kechia

    kechia Accro

    J'aime reçus:
    211
    Points:
    63

    Au lendemain d'une manifestation qui a réuni entre 2 000 et 3 000 personnes à Alger, le mouvement d'opposition algérien Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNDC) a appelé à de nouvelles mobilisations dans la capitale algérienne tous les samedis "jusqu'à ce que le régime tombe", selon un porte-parole du parti d'opposition Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohsen Belabes. "Chaque samedi, nous maintiendrons la pression", a-t-il expliqué. Peu de temps avant, Moustepha Bouchachi, membre du CNCD, avait déclaré qu'une manifestation aurait lieu le 19 février, sans préciser que le mouvement était appelé à se renouveler toutes les semaines.


    La coordination, qui réunit des partis d'opposition, de la société civile et de syndicats autonomes, était à l'origine d'une première marche à Alger, qui a été empêchée par un important dispositif estimé à quelque 30 000 policiers. Plusieurs centaines de manifestants avaient néanmoins bloqué la Place du 1er-Mai pendant plusieurs heures, malgré l'interdiction de la marche par les autorités. Les organisateurs cherchent maintenant à mobiliser davantage de personnes.

    "LES GENS ONT BRAVÉ L'INTERDICTION"


    Le lieu de rendez-vous, samedi 19 février, sera le même, ont précisé les organisateurs. Lors de sa réunion, la CNDC a fait le bilan de la tentative de marche de samedi, jugeant le bilan de cet événement "positif"."Les gens ont bravé l'interdiction pour venir manifester pacifiquement", s'est réjoui M. Bouchachi. Samedi, des rassemblements de très durée s'étaient également tenus à Oran, la grande ville de l'ouest algérien, où une trentaine de participants ont aussi été interpellés, ainsi qu'à Constantine, Annaba, Tizi Ouzou et Bejaia.



    Créée le 21 janvier dans la foulée des émeutes du début de l'année contre la vie chère, la CNCD avait promis " un grand jour pour la démocratie en Algérie." L'initiative a toutefois été rejetée par plusieurs syndicats et formations d'opposition historiques, dont le Front des forces socialistes, le Front national algérien (15 députés sur 389) et le Parti des travailleurs.

    Dimanche, des affrontements ont eu lieu à Annaba, dans l'est de l'Algérie, entre policiers et jeunes chômeurs qui dénoncaient les lenteurs de l'administration. Les chômeurs s'étaient rendus dans la matinée à des guichets publics d'offres d'emploi à durée déterminée pour jeunes, avec ou sans diplômes, initiés par l'action sociale. Mais las de revenir tous les jours et d'attendre des heures d'être reçus par les fonctionnaires pour espérer bénéficier de ces contrats, ils s'en sont pris aux employés de l'administration qui ont pris la fuite. Quatre policiers ont été blessés.


    source :http://www.lemonde.fr/afrique/artic...e-19-fevrier_1479543_3212.html#ens_id=1461890

     
  2. PortaVoz

    PortaVoz Visiteur

    J'aime reçus:
    8
    Points:
    0
    Bouteflika mskin jatou nouba ghir ywejjed la valise makayn ghir qatar o hamad ben khalifa li y9eblo 3lih :
     
  3. kechia

    kechia Accro

    J'aime reçus:
    211
    Points:
    63
    awdi hrirthoum hrira ila kan ghi boutef il n'est qu'un pion fyad l'armée machi b3id itayrouh houma 9bal cha3b
    lah idir lihom chi tawil tlkhir
     

Partager cette page