Alger : Des Américains demandent la libération des séquestrés de Tindouf

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 6 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Le Conseil américain pour les prisonniers de guerre marocains (ACMP) a appelé la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice à intervenir auprès des autorités algériennes pour qu'elles démantèlent les prisons dans les camps de Tindouf (Sud de l'Algérie) et lèvent le siège imposé aux Marocains dans ces camps.

    Une "Intifada" menée sous le slogan "Basta" (assez!), avait éclaté le 25 juin dernier dans le camp dit "Aousserd " à Tindouf, en protestation contre la misère dans laquelle les mercenaires du "polisario" confinent les habitants de ce camp.
    Le "polisario" avait également procédé à la coupure de l'ensemble des lignes téléphoniques du camp réfractaire pour l'isoler du reste du monde.

    Dans une lettre adressée au chef de la diplomatie américaine, dont une copie est parvenue à la MAP, le Conseil américain pour les prisonniers de guerre marocains exhorte aussi Mme Rice à " autoriser les observateurs internationaux et les journalistes à accéder, sans entrave, aux camps de Tindouf, en Algérie " et à intervenir pour que les " autorités algériennes mettent fin à la répression aveugle et brutale dont sont victimes les protestataires sahraouis dans les camps de Tindouf ".

    Le Conseil, qui demande également de permettre à plus de 400 prisonniers de guerre marocains de retourner dans leurs foyers au Maroc, invite la secrétaire d'Etat à ordonner une enquête sur " la menace terroriste que fait peser sur la région la vente d'armes détenues par le "polisario" et de porter cette organisation et ses membres sur la liste des organisations déclarées terroristes par le gouvernement fédéral américain ".

    Le conseil demande, de même, à Mme Rice d'ordonner une enquête sur le détournement de l'aide alimentaire internationale par le " polisario " qui l'utilise pour enrichir les membres de l'organisation séparatiste et mener des activités terroristes contre les pays voisins.


    Il invite, d'autre part, le bureau des populations, des réfugiés et de la migration, relevant du département d'Etat à mener une enquête sur les conditions de vie des populations séquestrées dans les camps de Tindouf et appelle l'Office de contrôle et de lutte contre le trafic des personnes, relevant, lui aussi, du Département d'Etat, à examiner les rapports du Comité international de la Croix-Rouge sur le trafic de milliers d'enfants sahraouis marocains des camps de Tindouf et leur transfert à Cuba pour leur endoctrinement et leur exploitation militaire.

    LACMP, une ONG basée en Californie, milite pour la libération des prisonniers de guerre marocains détenus depuis environ 30 ans dans les geôles de Tindouf, au Sud d'Algérie, au mépris des conventions de Genève, et pour la libération de milliers de Sahraouis marocains séquestrés contre leur gré dans les camps de la désolation par les services militaires algériens et leurs acolytes du "polisario ".

    Le conseil entreprend les démarches pour traduire en justice, au nom des victimes et de leurs familles, les personnes impliquées directement ou indirectement dans l'assassinat, la torture, la maltraitance, la séquestration illégale des prisonniers de guerre marocains et le trafic de jeunes sahraouis marocains.



    Source: le matin.
     

Partager cette page