Almeria 0-2 FC Barcelone: Bojan homme du match

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 17 Mars 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Victoire sans forcer des catalans sur le terrain d'Almeria (0-2). Les blaugranas reprennent 6 points d'avance sur leurs concurrents merengue.

    [​IMG]
    Les faits et le jeu
    Après 2 semaines de folie où le Barça a joué une bonne partie de sa saison (Lyon en Ligue des Champions et Mallorca en Copa) au rythme d'un match tous les 3 jours, le temps était venu de reprendre un rythme un peu plus humain. Guardiola décidait logiquement de faire tourner une partie de son effectif sans toutefois "défigurer" l'équipe type puisque de nombreux cadres étaient présents dans la composition de départ. Le technicien catalan reconduisait la même défense que face aux gônes, à savoir le quatuor Sylvinho-Marquez-Piqué-Alvés.Dans l'entrejeu, Touré et Xavi étaient également maintenus, accompagnés par Keita. C'est en attaque qu'on avait droit à un vrai bouleversement puisque Eto'o et Henry étaient sur le banc, laissant leur place à respectivement Bojan et Iniesta. Messi complétait le trio d'attaque.

    Les blaugranas imprègnent leur rytme dès le tout début de la rencontre. Résolument campés dans la moitié de terrain adverse et à l'aise techniquement, ils font tourner le ballon en attendant patiemment la faille. De fait, la première occasion ne tarde pas puisqu'à la 10ième minute et à la suite d'une ouverture d'Iniesta aussi imprévisible que sublime d'esthétisme, Alvés sert Keita dont la lourde reprise est difficilement repousée par Diego Alvés.
    S'ensuit une longue période de jeu manquant de rythme et soporifique à souhait. Les blaugranas, bien que maîtres du cuir, ne parviennent en effet pas à se montrer incisifs tandis que les andalous se montrent satisfaits de cette situation, probablement encore traumatisés par la déculottée infligée un certain 25 octobre 2008 et peu désireux de s'aventurer en des terres inconnues.

    Il faut attendre les toutes dernières minutes de la première période pour voir la rencontre s'emballer. Face aux déferlantes catalanes, un seul homme suffira pour s'interposer: Diego Alvés. Le talentueux gardien brésilien accomplit monts et merveilles pour venir à bout des velléités offensives des hommes de Pep. Acte 1: le portier andalou repousse une frappe d'Iniesta (41'). Acte 2: il détourne en corner un très beau coup franc de Messi, improvisé artificier des blaugranas le temps d'une frappe (44'). Troisième et dernier acte, le gardien brésilien arrête à bout portant une puissante tête de Piqué.

    Les blaugranas reviennent des vestiaires avec l'intention de maintenir la pression sur les andalous et cela marche plutôt bien. Ainsi, à la 52 ème minute, Iniesta d'une ouverture limpide trouve Messi dont la frappe est repoussée par le montant droit d'Alvés. Le cuir atterrit dans les pieds de Bojan qui n'a aucun mal à ajuster le brésilien. 1-0.

    Le jeune canterano récidive 3 minutes plus tard à la suite d'un mouvement collectif de toute beauté où pas moins de 4 blaugranas sont impliqués: Alvés trouve Messi dans la surface qui remet de l'arrière pour Iniesta. le manchego trouve à son tour Alvés qui décale Bojan à gauche. La perle serbe élimine 2 défenseurs sur des feintes astucieuses et décoche une frappe contrée par un défenseur andalou et qui vient mourrir dans les filets d'Alvés, immobile sur ce coup. 2-0 (57').
    [​IMG]
    Le reste de la rencontre voit un Barça prudent contrôler le rythme du match en s'accaparant outrageusement du ballon. Les blaugranas, qui ont eu quelques mauvaises surprises cette saison après avoir pourtant mené au score (les colchoneros sont le dernier example en date) décident de limiter leur projection en avant pour ne pas s'exposer aux contres des andalous.
    Dans le même temps, Guardiola fait tourner une partie de son effectif: Eto'o entre pour Bojan, héros de la soirée, Gudjohnsen pour Keita et enfin Hleb pour Iniesta.

    Au final, les catalans rentrent à la maison avec les 3 points et reprennent 6 points d'avance sur Madrid, faciles vainqueurs samedi des basques de Bilbao, futurs adversaires du Barça en Copa Del Rey. Les hommes de Pep enregistrent une seconde victoire d'affilée en Liga sans encaisser de but et retrouvent une possession de balle plus confirme à leurs habitudes (68 %).

    La semaine prochaine, c'est une autre équipe andalouse qu'affronteront les blaugranas, mais d'un autre acabit cette fois-ci: Malaga. Cette dernière est en effet l'équipe révélation de cette Liga puisqu'elle pointe à une surprenante 6 ième place en Liga.


    Les joueurs
    Valdés: 5 N'a strictement rien eu à faire. Sortie trop tardive lors de son duel face à Cruzat.

    Alvés: 6.5 Une première mi-temps relativement discrète puis une seconde période beaucoup plus remuante pour le brésilien.
    Directement impliqué sur le second but, il a également offert de nombreux bons centres à ses coéquipiers.

    Piqué: 6 Performance solide du canterano qui justifie match après match son transfert en provenance de Man U. Très utile sur les ballons aériens, et pas seulement en zone défensive comme l'atteste sa superbe occasion en fin de première période.

    Marquez: 5.75 Le mexicain s'est lui aussi montré solide, face à pas grand chose il faut dire. Les andalous étaient bien trop occupés à défendre pour se montrer dangereux devant et ce n'est pas Rafa qui s'en plaindra.

    Sylvinho: 6 S'il y a une chose qui fait plaisir avec le brésilien, c'est qu'on peut toujours s'attendre à un match au minimum correct de sa part. Appliqué et vigilant, il a fait son match en livrant une copie très propre, surtout en première période.

    Touré: 6 L'ivoirien n'a pas eu besoin de faire parler sa puissance de feu, l'adversaire en face n'étant que rarement au niveau. S'est fait respecter les rares fois où il y a eu danger.


    Xavi: 6,25 le capitaine blaugrana a joué en mode "pilote automatique", à savoir rétention maximale du ballon et aiguillage du jeu barcelonais. La présence de Keita dans l'entrejeu, généralement très (trop ?) offensif, ainsi que la faiblesse de l'adversaire du jour peuvent justifier le style de jeu adopté par Xavi sur ce match.

    Keita: 5 Du mieux mais un abattage physique toujours aussi insuffisant pour un joueur censé jouer milieu relayeur. Remplacé par Gudjohnsen (83').

    Messi: 6.75 A joué en sous-régime 90 % de la rencontre mais a su se montrer décisif sur les 10 % restants en étant impliqué directement sur les 2 seuls buts de la rencontre.

    Bojan: 6.5 Totalement invisible en première période où on s'est même demandé s'il était sur le terrain. Ses deux buts en seconde mi-temps prouvent qu'il a encore des cartes à jouer au sein du collectif blaugrana. Guardiola devrait lui donner davantage de temps de jeu et par la même occasion faire souffler le camerounais un peu plus souvent. Remplacé par Eto'o (66').

    Iniesta: 6.75 Le métronome du Barça a évolué dans un registre assez libre, glissant de la gauche vers l'axe et vice-verça avec une facilité déconcertante. Souvent à l'origine des plus beaux mouvements collectifs et auteur régulier de caviars. Indispendable. Remplacé par Hleb (83').

    Fiche Technique
    Almería: Alves, Bruno, Acasiete, Pellerano, Mané, Juanito (Corona, m.68), Iriney, Juanma Ortiz (José Ortíz, m.64), Crusat, Uche et Negredo.

    Barcelona: Valdés, Alves, Piqué, Márquez, Sylvinho, Touré, Keita (Gudjohnsen, m.80), Xavi, Messi, Iniesta (Hleb, m.83) et Bojan (Etoo, m.67).

    Buts: 0-1, m.53: Bojan. 0-2, m.57: Bojan.

    Arbitre: Mejuto González.


    fcbarcelonaclan
     

Partager cette page