Aménagement de la vallée de Bouregreg : "Dubaï International Properties" investi

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 18 Mai 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Dubaï International Properties (une des sociétés de Dubaï Holding) a lancé hier à Rabat son projet «Amouaj», un gigantesque chantier immobilier qui consiste à réaliser la deuxième séquence (Sahat Al Kabira) du projet d'aménagement de la vallée de Bouregreg en partenariat avec la CDG et SABR Aménagement.

    Un protocole d'accord a été signé dans ce sens entre les directeurs généraux des trois sociétés, respectivement Mohamed Gergaoui, Mustapha Bakkouri et Essakl Lemghari, en présence notamment du ministre de l'Intérieur Al Mustapha Sahel et de l'ambassadeur des Emirats Arabes Unis à Rabat Ahmed Abou Chihab.

    Le projet «Amouaj» dont le coût global se monte à plus de 2 milliards de dollars s'étalera sur 100 hectares et comprendra diverses infrastructures touristiques et de services : un port de plaisance pour les yachts, des hôtels et des stations balnéaires 5 étoiles, un centre de conférence internationale, des bureaux de luxe, des centaines de boutiques et de magasins, des centres commerciaux et des amphithéâtres en plein air.

    Lors de la cérémonie de signature du protocole d'accord, les responsables marocains et émiratis ont tenu à souligner l'importance du projet «Amouaj». Ainsi, pour le président de Dubai International Properties, Mohamed Gergaoui, «il s'agit du projet le plus important du genre en Afrique du Nord. Un projet qui témoigne de notre confiance dans l'économie marocaine qui renferme d'énormes potentialités de croissance et de développement».

    Pour sa part, Mustapha Bakkouri a indiqué que «la réalisation de la deuxième séquence du projet d'aménagement du Bouregreg revêt une importance capitale dans la mesure où elle représente la phase la plus complexe du projet Bouregreg en termes d'infrastructure et parce qu'elle conditionnera la réalisation des autres séquences».


    De l'avis de tous, la signature du protocole d'accord constitue une étape cruciale dans le projet d'aménagement global du Bouregreg. C'est la preuve que ce grand chantier voulu par S.M. le Roi Mohammed VI avance à pas sûrs.
    Il convient de rappeler d'ailleurs que la Chambre des représentants vient d'adopter à l'unanimité, il y a quelques jours, le projet de loi n° 16/04 relatif au projet Bouregreg.

    Ce texte de loi instituera une agence d'aménagement qui aura pour tâche d'élaborer les études, les plans généraux, techniques, économiques et financiers pour l'aménagement de la vallée. L'agence se chargera également de mettre sur pied un plan d'aménagement ad hoc et de le soumettre aux autorités
    compétentes pour approbation.

    Le projet Bouregreg, qui se subdivise en six séquences (Bab Al Bahr, Sahat Al Kabira, Kasbat Abi Raqraq, Sahrij Al Oued, Al Mandah Al Kabir et Bouhairat Assouhoul), consiste à réhabiliter et transformer les deux berges en véritables pôles touristiques et urbains et partant à hisser l'agglomération Rabat-Salé au rang des grandes capitales méditerranéennes.

    Le projet s'étalera sur une superficie de 5.000 hectares, de l'embouchure de Bouregreg au Barrage Sidi Mohammed Ben Abdallah et coûtera quelque 10 milliards de DH.

    Abdelwahed Rmiche

    Source : Le Matin
     

Partager cette page