Américains d'origine marocaine, un reflet d'un Maroc 'on the move'

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 3 Novembre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Dallas - Ils sont ingénieurs, dirigeants d'entreprises, voyagistes, restaurateurs, cadres dans des institutions financières et compagnies pétrolières les plus prestigieuses aux Etats-Unis ou tout simplement des étudiants universitaires. Leur dénominateur commun, c'est leur pays d'origine, le Maroc auquel ils demeurent très attachés. [​IMG]
    Réunis à Dallas à l'occasion de la tenue des journées "Spotlight on Morocco" (projecteur sur le Maroc), organisées du 31 octobre au 1 novembre par l'American Moroccan Association of North Texas "AMANT", ces Américains d'origine marocaine qui représentent en fait une autre facette des expatriés ayant réussi à l'étranger, ont pu se retrouver pour échanger leurs idées et expériences.


    Des exemples de success story, ne manquent pas chez ces derniers qui, partis de presque rien, ont bâti un avenir meilleur avec des carrières dans tous les domaines, de la restauration, à l'hôtellerie, au tourisme en général en passant par la créations de sociétés et compagnies spécialisées dans des technologiques de haute pointe comme c'est le cas de Menara Networks, une start-up ayant pignon sur rue dans la région de Dallas et ailleurs, spécialisée dans la fabrication des micro puces de la dernière génération et reconnue "meilleure Star Up" de l'année 2008 par l'industrie de télécommunications.

    Le parcours de ces Marocains qui se sont confiés à la MAP est impressionnant. Partis pour certains pour des études supérieures à l'étranger, en particulier en France et aux Etats-Unis, ils ont fini par s'installer chez l'Oncle Sam, ou l'égalité de chances, tiennent-ils a rappeler, n'est pas un slogan creux, "un pays qui sait récompenser l'effort, le talent et la dure labeur", des qualités dont ces Marocains américains ont su faire montre et ce n'est pas un hasard car, provenant d'un pays qui, certes modeste, a toujours produit des hommes et des femmes capables de s'épanouir et de s'adapter à tout environnement pourvu que l'occasion leur soit offerte.

    En effet, certains d'entre eux sont devenus en l'espace d'une dizaine d'années, des patrons de société dans des secteurs comme l'hôtellerie, la restauration, le tourisme, la distribution alimentaire. Il convient de citer, à cet égard, le cas de Zituna, un supermarché offrant une variété de produits alimentaires des quatre coins du monde, qui n'a rien à envier aux géants américains opérant dans ce secteur et qui ambitionne de devenir une franchise.

    D'autres se sont investis dans des domaines tels que le pétrole, la finance, les télécommunications, l'ingénierie, la technologie, l'informatique, bref on est loin de la migration de main d'oeuvre des générations antérieures.

    La quarantaine comme moyenne d'âge, certains d'entre eux ont su bâtir de petites, voire de grandes fortunes, ce qui ne les empêche pas de garder la tête froide. Le rêve américain pour eux est réalisé mais l'autre rêve qu'ils caressent, est celui de pouvoir regagner un jour leur mère patrie pour faire bénéficier les autres de leur savoir faire, de leur fortune et de leur talent et partant, participer à ce Maroc "on the move" (qui bouge), encore faut-il, comme ils tiennent à le souligner, qu'on leur crée un environnement propice.

    Pour d'autres qui se sont installés à jamais dans ce pays, leur lien avec le Maroc n'en demeure pas moins brisé, car ils comptent y investir dans les domaines qu'ils maîtrisent et ils sont nombreux.

    "C'est dans l'effort que l'on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire", disait le philosophe indien Gandhi. Les Marocains réunis à Dallas, Texas, pour les besoins des journées "Spotlight on Morocco", font siennes cette citation, conscients qu'ils sont que, dans le "land of opportunities", l'effort est continu et c'est ce qui les distingue en particulier, comme en témoignent les déclarations faites par certains américains venus participer à ces journées marquées par deux déjeuners de travail animés par l'ambassadeur du Maroc à Washington, Aziz Mekouar, et le député, président de l'arrondissement de Rabat-Souissi et homme d'affaires Faouzi chaabi.

    Une occasion pour les Américains de s'informer des reformes économiques entreprises ces dernières années par le Maroc et surtout des opportunités d'investissement dans ce que le diplomate marocain a qualifié, et à juste titre, de "meilleur endroit pour investir" dans toute l'Afrique, chiffres et arguments à l'appui.

    Ces journées ont été marquées également par la mise sur pied d'un consulat mobile qui a nécessité le déplacement à Dallas des consuls marocains de New York et de Washington, pour faciliter l'obtention de documents officiels à cette communauté, une initiative largement appréciée par ces Marocains.

    Organisées par AMANT, dont le président sortant Ahmed Yanouri - un exemple des "success story" de la région, a reçu un hommage particulier pour ses efforts visant à réunir la communauté du Nord de Texas- ces journées ont été en outre marquées par l'élection du nouveau président de cette association en la personne de Chaib Salih, un autre exemple de "success story" dans le domaine du tourisme haut de gamme et d'organisation de séminaires et conférences internationaux.

    Le dîner de Gala organisé samedi soir est venu clôturer ces journées qui ont vu la participation également des dirigeants d'autres associations en particulier de la Moroccan American Coalition, un réseau regroupant toutes les associations de marocains américains établis aux Etats-Unis.





    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page