Appel à renforcer les exportations marocaines vers les Etats-Unis

Discussion dans 'Info du bled' créé par Med Omar, 11 Mars 2014.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Appel à renforcer les exportations marocaines vers les Etats-Unis

    La Présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Meriem Bensalah-Chaqroun, a souligné, lundi à Rabat, la nécessité de renforcer davantage les exportations marocaines vers les Etats-Unis, afin de remédier au déficit que connait la balance commerciale entre les deux pays.
    [​IMG]
    Intervenant à l'ouverture de la deuxième conférence maroco-américaine sur le développement des affaires, Mme Bensalah-Chaqroun a relevé que depuis l'entrée en vigueur, en 2006, de l'Accord de libre de échange (ALE), "les importations du Maroc ont plus que quadruplé mais les exportations n'ont pas suivi la même tendance".

    Soulignant l'importance de hisser les relations économiques à un niveau supérieur, elle a indiqué que la communauté des affaires du Maroc peut "être le pont d'accès à l'Afrique" pour les opérateurs économiques américains.

    "Il est important de compter sur le Maroc en tant que plateforme de commerce avec l'Afrique", a-t-elle déclaré, en affirmant que la 2è conférence maroco-américaine sur le développement des affaires vise justement à attirer plus d'investissements directs américains.

    Un examen des échanges commerciaux entre le Maroc et les Etats-Unis fait apparaître, depuis l'entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange, une augmentation régulière de la valeur des échanges de 23 pc en moyenne, passant de près de 1,04 milliard de dollars en 2005 à 3,93 milliards de dollars en 2012.

    Il n'en demeure pas moins que malgré ce taux de croissance annuel moyen des exportations, depuis 2005, la balance commerciale reste déficitaire au détriment du Maroc.

    Intervenait également lors de cette rencontre, le représentant du commerce au département d'Etat américain, Todd P. Schwartz, a souligné l'apport indéniable de l'ALE à la dynamisation des échanges économiques entre les deux pays dans le cadre d'une "approche gagnant".

    Au niveau économique, le Maroc donne d'excellents résultats, a-t-il fait savoir, en évoquant la position stratégique du Maroc en tant que "porte d'accès sur l'Europe et passage vers l'Afrique sub-saharienne", une région "à fort potentiel, appelée à connaitre un essor économique sans pareille au cours des prochaines années".

    Abondant dans ce sens, le vice-Président de la chambre de commerce américaine, Scott Eiser, a souligné l'intérêt qu'accordent les opérateurs économiques américains au Maroc, "seul pays à bénéficier d'un ALE dans la région".

    "Le Maroc joue un rôle de leader en Afrique en matière de renforcement de la coopération régionale", a-t-il relevé, en invitant les acteurs économiques américains à "s'engager activement dans le développement des opportunités d'affaires avec leurs homologues marocains".

    Le président de la Chambre nationale de commerce arabo-américaine, David Hamod, a, quant à lui, estimé que le Maroc et les Etats Unis sont entrés "dans une nouvelle ère de relations économiques", en donnant pour exemple le fait que les Etats-Unis sont le 5ème client du Maroc.


    La deuxième conférence maroco-américaine sur le développement des affaires s'est tenue avec la participation notamment du ministre de l'économie et des finances, M. Mohamed Boussaid, et d'une importante délégation de femmes et d'hommes d'affaires des deux pays. La cérémonie d'ouverture de cette rencontre a été marquée par la signature d'un mémorandum d'entente entre la CGEM et la chambre de commerce US. Cet accord, signé par Mme Bensalah-Chaqroun et M. Scott Eiser, a pour objectifs de renforcer les échanges commerciaux entre les entreprises marocaines et américaines, et d'orienter les investissements directs américains vers le marché marocain.

    Il prévoit également l'échange d'informations et de connaissances de manière à renforcer les liens économiques entre les deux pays, la tenue de rencontres biannuelles entre les opérateurs économiques outre des sessions de formation.

    La conférence, qui se focalise sur la dimension Afrique, prévoit des sessions plénières thématiques, de panels sectoriels, ainsi que des rencontres de P2P (de particulier à particulier).

    Des visites aux sites industriels et logistiques de Tanger et de Casablanca au profit des hommes d'affaires américains sont également prévues dans le cadre de cette rencontre, en vue de mettre en relief les atouts du Maroc en tant que plate-forme pour l'investissement et le commerce, en Europe, en Afrique et au Moyen Orient.
    MAP
    www.lavieeco.com
     

Partager cette page