Appelle a inclure le « polisario » dans la liste des organisations terroristes

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 19 Mai 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    "Le Conseil américain pour les prisonniers marocains" dans les camps de Tindouf (ACMP) a appelé les autorités américaines à inclure le +polisario+ dans la liste des organisations terroristes, eu égard aux menaces proférées récemment par les chefs des séparatistes de mener des activités terroristes.

    Dans une lettre adressée à la secrétaire d’état américaine, Mme Condoleeza Rice, l’ACMP appelle à inclure le "polisario" dans la liste des organisations terroristes et à refuser le visa d’entrée à tout responsable des séparatistes qui aurait émis des menaces mettant en péril la sécurité et la stabilité dans la région ou qui serait l’auteur de violations des droits de l’homme ou de trafic humain.


    En vertu de l’article 411 de la loi "USA PATRIOT" adoptée en 2001, le secrétaire d’Etat est habilité à désigner, après consultation du ministre de la justice ou à sa demande, les organisations terroristes et à les inscrire sur la liste d’exclusion des organisations terroristes (TEL). Une telle désignation permet au gouvernement des Etats-Unis d’interdire aux étrangers ayant des relations avec les organisations figurant sur cette liste d’entrer aux Etats-Unis.

    L’ACMP, basée à Gardena en Californie, exprime son inquiétude face "aux menaces d’une reprise des hostilités armées contre le Maroc" proférées par ce mouvement séparatiste et attire l’attention des autorités américaines sur le risque de voir ces menaces mises à exécution contre les marocains séquestrés dans les camps de Tindouf.

    "On risque de voir la libération de ces personnes reportée à l’infini dans le cas d’un conflit armé", souligne l’organisation dans cette lettre, dont copie est parvenue lundi à la MAP.

    L’ACMP rappelle, en outre, les craintes exprimées récemment par M. Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU, qui affirme dans un rapport adressé au conseil de sécurité qu’"un retour aux hostilités armées pourrait être plus proche qu’il ne l’a jamais été".

    Elle se fait également l’écho des appels répétés de M. Annan pour la libération immédiate des marocains détenus dans les camps de Tindouf.

    "Le Polisario continue de défier la volonté de la communauté internationale en maintenant en captivité des centaines de marocains dans les camps de la honte", déplore l’ACMP, soulignant "la protection et l’impunité accordées aux séparatistes par les services de renseignements et les forces de sécurité algériennes".

    "Les détenus marocains sans défense font l’objet d’atrocités, et sont soumis au travail forcé, à la torture, à la violence, à des expériences médicales et à des exécutions sommaires", indique l’ACMP qui se base sur le rapport établi par l’ONG française " France Libertés " et sur les rapports du Comité international de la croix rouge (CICR) qui fait état d’une détérioration de l’état de santé de certains détenus, maintenus en captivité pendant plus de 25 ans.

    La lettre attire également l’attention de la secrétaire d’état américaine sur les informations rapportées par le CICR qui révèle que des centaines, voire des milliers d’enfants sont déportés vers Cuba où ils sont employés dans les plantations, les manufactures de cigares et dans la prostitution.

    "Ces mineurs ne sont accompagnés d’aucun membre adulte de leur famille et certains d’entre eux sont âgés d’à peine dix ans", rappelle l’ACMP, soulignant que l’objectif de ces déportations est de les soumettre à l’endoctrinement et de retenir les parents en otage dans les camps du "polisario".

    Source: L'Opinion
     

Partager cette page