Apple éloigne Google de l'iPhone et du Mac

Discussion dans 'High tec' créé par dul2, 4 Juin 2014.

  1. dul2

    dul2 salam alikom

    J'aime reçus:
    5698
    Points:
    113
    [​IMG]

    Les futures versions d'iOS et d'OS X proposeront un nouveau moteur de recherche, capable d'afficher des restaurants à proximité, des définitions Wikipedia ou des articles d'actualité, sans jamais passer par Google.

    Apple n'a pas apprécié que Google se lance comme lui dans la téléphonie mobile avec Android? Six ans plus tard, il réplique en attaquant les bases de son concurrent. Les nouvelles versions d'iOS et d'OS X, présentées lundi à San Francisco, contiennent ainsi un nouveau moteur de recherche largement amélioré, qui balaye un grand nombre de de sources en ligne pour proposer des résultats.


    Jusqu'alors, le moteur de recherche du Mac et de l'iPhone, appelé Spotlight, ne parcourait que la mémoire interne de ces appareils, et renvoyait vers des fiches de contact, des courriels ou des applications locales. Tout juste pouvait-on lancer une recherche complémentaire sur le Web et sur Wikipedia. Avec iOS 8 et OS X Yosemite, Apple va plus loin. Les résultats contiendront des informations venues directement du Web. On pourra chercher des définitions Wikipedia, des adresses où dîner, des articles d'actualité, des sorties de cinéma.

    Le modèle économique de Google pour cible
    Apple va accorder une bonne place à ce nouveau moteur de recherche dans iOS 8 et OS X Yosemite. Spotlight se déploiera au centre des écrans des Mac, à la manière de la barre de recherche Google sous Android. Il sera aussi intégré au navigateur Safari et suggèrera ses résultats, en complément de ceux de Google. En outre, des recherches pourront être lancées facilement sur Bing, le moteur de Microsoft. Apple s'était déjà rapproché de Microsoft l'an dernier en intégrant la recherche Bing dans l'assistant vocal de l'iPhone, Siri.

    Cette nouveauté d'iOS et d'OS X devrait conduire à utiliser moins souvent Google sur Mac et sur iPhone, et donc à cliquer moins souvent sur ses publicités. Il s'agit d'une attaque en règle contre le modèle économique de son concurrent. Avec 80 millions de Mac en activité et 800 millions d'appareils iOS vendus, cette réplique a une toute autre portée que la guerre "thermonucléaire" lancée par Apple en justice contre Android. Le dernier procès entre Apple et Samsung, qui s'est tenu cet automne, a découché sur une décision constratée.

    Google n'est cependant pas complètement écarté par Apple. Il reste le moteur de recherche par défaut dans Safari sur iPhone et sur Mac, à la faveur d'un partenariat entre les deux sociétés. Cet accord, que souhaiterait d'ailleurs récupérer Yahoo!, a été renouvelé pour la dernière fois en 2011. Il est estimé à plus d'un milliard de dollars par an par les analystes.

    Apple éloigne Google de l'iPhone et du Mac
     

Partager cette page