Après la pilule du lendemain, celle du surlendemain!

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 23 Septembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    · Sothema en discussion avec HRA Pharma

    · Norlevo: 50.000 boîtes vendues à fin août 2009

    · La contraception d’urgence n’est pas vulgarisée, selon les spécialistes



    Dix ans après l’arrivée du Norlevo, le laboratoire HRA Pharma lance une nouvelle contraception d’urgence: EllaOne (voir encadré). Sothema est en discussion avec HRA Pharma pour importer sous licence ce contraceptif féminin au Maroc. Son prix sera plus cher que celui de la pilule du lendemain vendue, elle, à 94 DH. A noter que c’est Sothema qui commercialise la pilule du lendemain (Norlevo) dont 50.000 boîtes ont été vendues à fin août 2009, indique Mohamed Qrayim, responsable communication chez Sothema. Mais n’y a-t-il pas risque de créer une concurrence entre les deux contraceptifs? «Le risque est là, mais il faut savoir que la contraception d’urgence n’est pas assez vulgarisée au Maroc, d’où la nécessité d’une large campagne de sensibilisation», indique le responsable. «La prévalence contraceptive nationale toutes méthodes confondues est de 65%», précise pour sa part Mohamed Graigaa, directeur exécutif de l’Association marocaine de planification familiale (AMPF). «La planification familiale au Maroc est orientée vers l’utilisation des méthodes contraceptives modernes (54%) dont la pilule reste la méthode la plus utilisée (92%)», ajoute-t-il. «Il n’existe pas de pilule (1) abortive au Maroc et la contraception d’urgence est une solution qui n’est pas liée à l’avortement», précise Graigaa. «La pilule est préventive, peut résoudre un acte non protégé et aide en cas d’oubli», dit-il. D’autres spécialistes partagent cet avis. «La contraception d’urgence n’est pas assimilée à l’avortement, puisque ce n’est pas une pilule abortive», fait savoir de son côté Chafik Chraïbi (2), Professeur de médecine, chef de service de gynécologie obstétrique - maternité des Orangers, CHU Rabat. Il précise d’ailleurs que «la pilule du lendemain n’est pas connue faute de communication». Le professeur se base entre autres sur les conclusions des recherches d’une étudiante américaine qui a réalisé des enquêtes au Maroc sur la contraception d’urgence, notamment auprès de certains pharmaciens. Ces derniers ne vendent qu’une à deux boîtes de la pilule du lendemain par mois. Elle n’est pas connue aussi auprès des centres visités par l’étudiante encadrée par le Pr Chraïbi. «La pilule du lendemain doit être prise dans les 72 heures suivant un rapport sexuel non protégé, mais ce n’est pas efficace à 100%», explique Pr. Chraïbi. «Il ne s’agit que d’une bouée de sauvetage et il ne faut pas l’utiliser plusieurs fois», note t-il. «Avec l’introduction de cette pilule au Maroc, nous reconnaissons l’existence de rapports non protégées, hors mariage et non programmés», soulève le spécialiste qui insiste sur l’importance de l’éducation sexuelle et surtout la nécessité de briser les tabous. «Les spécialistes s’accordent à dire que rien n’est efficace à 100%. Reste que la contraception d’urgence est un moyen efficace et un outil valable pour une grossesse non désirée», fait savoir Mostafa Benmimoun, directeur des opérations médicales chez Pfizer Maroc. «Tout moyen de contraception n’est pas un facteur à négliger», souligne-t-il.
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    (1) Il existe une différence entre la pilule du lendemain (bientôt du surlendemain) et une pilule abortive. La première est à consommer dans le doute avant même un constat de grossesse. Il s’agit d’une contraception d’urgence. La seconde, la célèbre RU 486, sert-elle, à provoquer un avortement une fois la grossesse établie.
    (2) L’Association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin (AMLAC) présidée et fondée par Pr. Chafik Chraïbi, compte organiser un congrès de deux jours en novembre prochain. Plusieurs thèmes y seront abordés, entre autres les problématiques de grossesses non désirées ou encore la prévention avant l’avortement…

    --------------------------------------------------------------------------------


    5 jours pour réparer les oublis


    ELLAONE est un contraceptif féminin d’urgence à prendre dans les cinq jours qui suivent un rapport sexuel non protégé ou en cas d’échec d’une méthode contraceptive.
    Le médicament n’est délivré que sur ordonnance. Ses effets indésirables les plus couramment observés sont des douleurs abdominales et des troubles de la menstruation.
    La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché valide dans toute l’Union européenne pour Ellaone au Laboratoire HRA Pharma, le 15 mai 2009. Elle doit encore recevoir l’approbation de l’Agence européenne du médicament (EMEA) pour son plan de surveillance après commercialisation. Le feu vert devrait être donné d’ici le 24 septembre.


    http://www.leconomiste.com/

     
  2. pedrossa

    pedrossa Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    akhouya hadi khatira bezzaf fhad leblad f almania taykhessek tjib l ordennance sinon welah lacheditiha amma bladna sayba
     
  3. jijirose

    jijirose this is my life

    J'aime reçus:
    390
    Points:
    83
    aweddi la lendemain la ghirha ila kan lbarhouch jay rah jay [22h]
    keynin des femmes qui sont tombées enceintes meme s'elles ont pris la pillule de lendemain c pas tres efficace
     

Partager cette page