Après un vote à l'onu transformé en désastre pour alger

Discussion dans 'Scooooop' créé par oisis73, 16 Décembre 2006.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Le projet d'autonomie au Sahara reçoit le soutien de la communauté internationale

    Cent-vingt-deux Etats se sont abstenus ou ont refusé leur accord au projet de résolution algérien

    Après avoir essuyé un revers diplomatique en échouant, devant la 4e commission de l'ONU à New York, à faire adopter par vote son projet de résolution sur le Sahara marocain, l'Algérie vient d'en subir un autre, cinglant cette fois-ci, à l'assemblée générale où une écrasante majorité des pays membres des Nations unies se sont abstenus de voter en faveur d'un texte algérien qui tente de réhabiliter le défunt plan de paix.

    Pas moins de 122 pays soit se sont abstenus, soit n'ont pas participé à ce vote sur un total de 192 pays membres de l'Onu. Ce vote, qui tombe comme un couperet, confirme l'échec de la diplomatie algérienne dans ses tentatives de contrarier les droits du Maroc et bloquer toute solution de ce différend. En effet, malgré tous les gestes marocains de bonne volonté, l'Algérie ne cesse de dresser les obstacles à sa disposition contre le processus pacifique dans lequel le Maroc s'est engagé pour parachever son intégrité territoriale.

    En recevant le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, le Président Bouteflika a, une nouvelle fois, renoué avec des attitudes qu'on croyait révolues en faisant miroiter aux séquestrés de Tindouf le mirage de l'indépendance. Sa persévérance rappelle l'Algérie des années 70, dont les dirigeants multipliaient les actions anti-marocaines. Montrés du doigt pour son soutien logistique et militaire des polisariens, les dirigeants de ce pays s'obstinent à envenimer davantage les relations avec le Maroc et à créer un climat de tension dans la région. Ils continuent à prêcher une chose et à en faire une autre.

    A New York et dans plusieurs capitales, Alger n'a pas lésiné sur les moyens en déployant sa machine diplomatique. Au lieu de dépenser l'argent de son pétrole dans des projets de développement humain et dans la lutte contre le terrorisme, ce pays voisin cautionne une cause perdue d'avance. Car l'autonomie que le Maroc a proposée et que les pays aimant la paix dans ce monde ont encouragée, constitue la seule solution au problème du Sahara.

    Cette proposition a d'ailleurs suscité un «grand intérêt» au sein de l'assemblée générale de l'Onu où nombre d'Etats ont déclaré attendre la présentation, par le Maroc, de ce projet qui, à leurs yeux, constitue une alternative réaliste pour un règlement politique définitif. «Nous attendons avec intérêt de nouvelles initiatives susceptibles de faire avancer la situation au-delà de l'impasse actuelle, dont la présentation par le Maroc de ses dernières propositions» d'une large autonomie au Sahara, a déclaré la représentante du Royaume-Uni.


    Abondant dans le même sens, le délégué italien a indiqué que son pays suit «avec intérêt l'annonce faite par le Maroc de proposer un plan d'autonomie». L'Allemagne souligne qu'elle «accueillera favorablement la présentation de ce plan». Pour sa part, l'Autriche «prend acte de la récente annonce par le Maroc que le plan d'autonomie pour le Sahara a été soumis pour appréciation à S.M. le Roi», a dit son représentant.

    Le même intérêt pour ce plan a été clairement manifesté par le représentant de la Suisse qui a indiqué que son pays «attend avec intérêt la proposition d'autonomie que le Maroc fera prochainement pour parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable». «Le Danemark espère sincèrement et souhaite que des progrès substantiels vers un règlement définitif seront réalisés dans les mois à venir», a indiqué la représentante de ce pays.

    D'autres délégations, qui ont toutes aussi souligné la nécessité de dépasser l'impasse actuelle par la voie d'une solution politique mutuellement acceptable, ont fait part du même intérêt pour le plan d'autonomie que le Maroc compte proposer.

    Enfin, le Koweït soutient le projet d'autonomie du Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine, indique un communiqué commun publié à l'issue d'une visite officielle au Maroc de l'Emir Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah.

    "Le Koweït appuie l'intégrité territoriale du Maroc (..) et salue les efforts déployés par le Royaume frère, notamment la décision de S.M. le Roi Mohammed VI de mettre en place le Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Corcas) et d'octroyer une autonomie à ces régions, dans le cadre de la souveraineté marocaine", selon le communiqué conjoint publié vendredi.
    -------------------------------------------------------
    Le Maroc conforté dans son choix

    La majorité des Etats a préféré s'abstenir plutôt que de cautionner un projet de résolution. Comme à l'accoutumée, l'ensemble des Etats arabes a tourné le dos au projet algérien.

    Et, fait des plus significatifs : l'abstention de la majorité des pays du continent africain. La preuve que la propagande algérienne ne fait plus recette, y compris auprès de certains pays qu'Alger ne cesse de considérer comme acquis à ses thèses anti-marocaines.

    Des Etats dont le poids aux niveaux régional et international, est déterminant comme l'Espagne, la France, le Portugal, Malte, la Tchéquie, la Slovénie, le Danemark, la Belgique, les Etats-Unis, la Chine, l'Australie, l'Inde, l'Indonésie, les Philippines, la Gambie, le Brésil, le Pérou.

    D'autres pays d'Amérique latine et d'Asie se sont aussi placés du côté de la raison. L'Algérie a démontré à qui ne veut pas encore le croire, par son acharnement, qu'elle est bel et bien une partie prenante dans le différend du Sahara, plus encore un élément de blocage.


    LE MATIN
     
  2. lawlida3

    lawlida3 Visiteur

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    0
    Re : Après un vote à l'onu transformé en désastre pour alger

    wa fink a howari boumadien,w bouuuuuuuuuteeeeeeeeeeeff

    vive le graand maghreb [:Z]
     

Partager cette page