Arrivée en Espagne de 31 clandestins marocains après une odyssée de cinq jours

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 23 Novembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Trente et un immigrants marocains, dont l'embarcation se trouvait à la dérive depuis cinq jours dans le détroit de Gibraltar, sont arrivés mardi à l'aube au port de Cadiz, dans le sud de l'Espagne, après avoir été secourus lundi soir par la Marine espagnole, a appris la MAP de source officielle.

    "Les 31 occupants de l'embarcation, tous de sexe masculin, se trouvent en bon état de santé même s'ils présentent des signes d'hypothermie et de déshydratation", a indiqué un porte-parole de la délégation du gouvernement à Cadiz, joint par téléphone.


    Après avoir été pris en charge par la Croix Rouge espagnole, les clandestins, qui ont affirmé avoir passé cinq jours en mer après une panne du moteur de l'embarcation à bord de laquelle ils tentaient de traverser le détroit de Gibraltar, ont été conduits au commissariat pour interrogatoire, en vue de leur rapatriement au Maroc.


    L'embarcation a été repérée par le navire marchand italien "Grande Mediterraneo", lundi à 17h30 locales (16h30 GMT) à 118 Km au sud-ouest de Cadiz. Elle avait été vue pour la première fois dimanche après-midi à quelques dizaines de kilomètres plus à l'est.


    Le navire italien était resté près de l'embarcation après avoir avisé les autorités portuaires de Cadix. Un hélicoptère de l'armée de l'air espagnole, qui participaient aux opérations de recherche, a largué aux occupants de l'embarcation des couvertures et des torches en attendant l'arrivée des secours.


    La frégate de la marine espagnole "Reina Sofia" et un remorqueur du service des secours maritimes, Sertosa-18, ont remorqué l'embarcation jusqu'au port de Cadix.


    La patera, une embarcation pneumatique propulsée par un moteur, a été repérée dimanche vers midi par un navire marchand qui a quitté le port de Gibraltar, cap sur l'Atlantique. L'équipage du bateau a informé les autorités portuaires de Tarifa que l'embarcation était à la dérive et que des vents atteignant 90 km/h ne permettaient aucune manoeuvre de secours.



    Les autorités espagnoles ont dépêché dimanche à 12h30 vers le lieu où a été repérée l'embarcation, un hélicoptère militaire, la corvette Cazadora de la Marine et une vedette rapide.


    Les autorités portuaires espagnoles avaient aussi associé tous les navires marchands à ce dispositif en leur demandant de signaler la présence de toute embarcation transportant des immigrants.


    Les opérations de recherche se sont poursuivies lundi avec la participation d'un important dispositif comprenant un avion de l'armée de l'air espagnole, unAviocar CN235, un hélicoptère militaire de la base de Jerez de la Frontera, le Helimer Andalucia, la corvette Cazadora de la Marine, et les remorqueurs Sertosa-18 et Salvamar Alboran du service des secours maritimes.


    Par ailleurs, les dessertes maritimes entre Tarifa et Tanger et entre Algesiras et Sebta avaient été suspendues lundi à cause des mauvaises conditions météorologiques dans le Détroit de Gibraltar.


    Les ferry-boats de grandes dimensions qui assurent la liaison entre Tarifa et Tanger continuent normalement leurs rotations, alors que les bateaux à grande vitesse ne pouvaient plus assurer la desserte en raison des vents violents atteignant par moments la force 5 à 7.

    L'intelligent
     

Partager cette page