Assemblée mondiale de la Women's World Banking à Marrakech

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 16 Novembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Les institutions de micro-finances au Maroc servent aujourd'hui plus de 575.000 clients actifs, dont 68 % sont des femmes, pour 2,8 millions de prêts d'une valeur de 7,5 milliards de DH, a indiqué le ministre du Développement Social, de la Famille et de la Solidarité, M. Abderrahim Harouchi.
    La micro-finance est appelée à occuper une place centrale en tant que moyen de promotion des micro-entreprises et des micro-projets susceptibles de faire reculer la pauvreté et favoriser une meilleure inclusion sociale, a-t-il ajouté lors de l'ouverture, lundi à Marrakech, de l'assemblée mondiale de la Women's World Banking (WWB), une organisation internationale active dans le domaine de développement des systèmes financiers pour les femmes à faible revenu.


    M. Harouchi a noté que la micro-finance ne peut, cependant, constituer ni la réponse exclusive, ni la solution providentielle aux problèmes de la pauvreté et de l'exclusion sociale, soulignant que de tels objectifs supposent des politiques globales couvrant l'ensemble de la chaîne de transformation sociale, allant de l'éducation, la formation, la santé, le logement et l'emploi à l'intégration aux circuits de production.
    L'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), lancée par SM le Roi Mohammed VI, s'inscrit précisément dans ce sens, a-t-il rappelé, précisant qu'elle (INDH) ambitionne de lutter contre les fractures sociales et géographiques, faire reculer la pauvreté et promouvoir un développement plus égal et durable.
    Evoquant l'expérience marocaine en matière de micro-finance, le ministre a fait savoir que le Royaume est heureux de compter aujourd'hui parmi les pays qui ont une expérience significative, bien que relativement récente, dans ce domaine.
    De son côté, Mme Nancy Barry, présidente de la WWB a relevé qu'il n'est nullement une coïncidence que la première rencontre de cette organisation dans un pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord soit tenue au Maroc, saluant, à ce propos, les efforts et les grandes réalisations de l'Association marocaine Al-Amana pour la promotion des micro-entreprises, membre du réseau WWB et hôte de cet événement.
    Cette association a démontré son courage et sa capacité d'établir des contacts avec les clients, les décideurs politiques, ainsi qu'avec tous les acteurs concernés, a-t-elle conclu.
    Pour sa part, M. Fouad Abdelmoumni, président de l'Association Al Amana, a fait remarquer que l'expérience marocaine dans la région commence à devenir relativement conséquente, ajoutant que le secteur de la micro-finance a connu un développement très impressionnant avec une croissance de l'ordre de 47% l'année dernière.
    M. Abdemoumni a relevé, par ailleurs, que le secteur est appelé à offrir d'autres services car la clientèle visée n'est pas exclue uniquement du crédit mais elle a tous les besoins qu'éprouvent les populations servies par les banques, appelant à développer les capacités de changement des institutions de micro-finance.La séance d'ouverture de l'assemblée mondiale de la WWB, à laquelle ont assisté notamment la princesse Maxima des Pays-Bas actuellement en visite au Maroc et l'ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, M. Thomas Riley, a été marquée par des témoignages livrés par des bénéficiaires de micro-crédits qui ont réussi leurs projets. Initiée du 14 au 18 courant à Marrakech sous le thème "mener et gérer le changement" et accueillie par l'Association Al Amana, cette manifestation connaît la participation de près de 150 membres du réseau WWB.
    Des séminaires portant notamment sur "le développement des services aux femmes en situation de pauvreté dans un environnement en rapide mutation" et "Le rôle des banques, des institutions de micro-finance et des coopératives", figurent au menu de cette rencontre. La situation de l'économie marocaine fera également l'objet d'une présentation de la part du conseil de l'Association Al Amana.
    Créée en 1979 et siégeant à New York, la WWB est une organisation internationale leader dans le domaine du développement des services financiers au profit des femmes entrepreneurs et des ménages à faible revenu dans le monde entier.
    La WWB et son réseau d'institutions de micro-finance fournissent des services de prêt à plus de 18 millions d'entrepreneurs à faible revenu dans les quatre coins du monde.


    ALBAYANE

     
  2. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : Assemblée mondiale de la Women's World Banking à Marrakech

    Il n'ya que les gros investissements qui peuvent generer les richesses et assurer l'emploi !! la micro-finance c'est comme recourir à de l'aspirine pour soigner un cancer!
     

Partager cette page